«Retour de l'argent sale à la faveur des alliances»    Le projet renvoyé aux calendes grecques    «Les vraies raisons de l'immobilisme»    Les start-up algériennes à Rome    On ne renoncera pas!    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    L'UGTT réclame un «dialogue national»    Les Verts se penchent sur l'Egypte    Haaland peste contre l'arbitrage    Pochettino sous forte pression    Le Cnapeste persiste dans sa grève cyclique    Les travailleurs de la santé courroucés    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    L'écrivain Pierre Rabhi n'est plus    Le FLN increvable    Augmentation pénalisante des prix    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Les médecins libéraux contestent et menacent    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    Le FFS fait son bilan    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La direction demande le report de la rencontre face à l'USMA    Algérie, Maroc et Egypte    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine dans plusieurs secteurs    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Appel à une coordination entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA et les pays africains    Le président de l'Etat de Palestine reçu par le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le procès du président du MDS reporté à dimanche prochain    Une ambition technologique de l'Algérie : l'hydrogène sera le gaz naturel en 2030    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    Spectacle époustouflant de musique flamenco    Retour sur le parcours du penseur    Le Cameroun dans l'incertitude    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    "Notre participation a été un succès"    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le «nouveau Medgaz» arrive
Extension du gazoduc reliant l'Algérie à l'Espagne
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 07 - 2021

Déjà reléguée au rayon des mauvais souvenirs, en octobre de l'année dernière, après la signature d'un nouveau contrat gazier en marge d'une visite à Alger du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, la forte relation liant Sonatrach et Naturgy a franchi un nouveau palier qualitatif avec l'extension du gazoduc Medgaz.
Après plusieurs mois de négociations difficiles avec Naturgy sur les contrats de commercialisation de gaz, les deux vieux partenaires que sont Sonatrach et Naturgy étaient parvenus, en octobre 2020 donc, à s'entendre sur trois avenants introduits dans les trois contrats pour la fourniture de gaz. «Une entente qui a permis à Sonatrach de renforcer sa position sur le marché gazier espagnol et ibérique de manière générale, notamment en cette période de rude concurrence entre les différents producteurs de gaz», déclarait le P-dg de Sonatrach qui scellait ainsi le renforcement du partenariat entre la compagnie algérienne avec son client ibérique liés par des relations commerciales datant des années 70 avec, point d'orgue de ce partenariat, l'association dans la société Medgaz qui exploite le gazoduc reliant l'Algérie à l'Espagne, respectivement à 51% et 49%.
C'est à travers cette dernière que les relations des deux compagnies sont revenues sur le devant de l'actualité puisque les deux parties ont annoncé, par le biais d'un communiqué signé par le partenaire espagnol, que l'extension de Medgaz entrera en service au quatrième trimestre 2021. L'expansion de Medgaz, qui a fait l'objet d'investissements de 90 millions de dollars, permettra de transporter 25% du gaz naturel consommé en Espagne. Le gazoduc augmentera sa capacité de 2 milliards m3/an, soit une augmentation de 25%, pour atteindre 10 milliards m3/an à partir du quatrième trimestre, selon Naturgy. Un investissement très conséquent pour les deux parties qui offre à l'Espagne l'occasion de renforcer sa sécurité d'approvisionnement en gaz et à l'Algérie de perpétuer la relation commerciale qui la lie avec l'Espagne par ces temps où une concurrence féroce est en train de s'instaurer sur le marché mondial du gaz.
Une extension du gazoduc qui donne encore un peu plus d'assurance à Naturgy et Sonatrach dans le possible non-renouvellement, l'automne prochain, par la partie marocaine de l'accord permettant au gazoduc Maghreb-Europe de transiter par le royaume chérifien. «L'Espagne a réussi à sauver avec l'Algérie un possible problème d'approvisionnement si une escalade de représailles à l'encontre de notre pays par le Maroc commençait», assurait El Confidencial Digital, la publication ibérique en ligne, qui annonçait, il y a quelques semaines, que la solution de rechange privilégiée sera de recourir au gazoduc Medgaz.
Une solution idoine pour que soit évitée la baisse qui a caractérisé l'approvisionnement de l'Espagne en gaz à partir du sud de l'Algérie, l'hiver dernier, écartant ainsi la possibilité que le marché espagnol se tende et finisse par donner lieu à une hausse de prix qui n'a fait qu'ajouter une couche à la crise induite par la pandémie sur l'économie et les ménages en Espagne.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.