Serie A : Mourinho essuie sa première défaite avec l'AS Rome    Recensement de 52 sinistrés    Qualifs Mondial 2022 : Les dates pour les matchs face au Niger dévoilées    Arrêt de la publication du rapport Doing Business    Le long chemin de la transition    Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie    L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"    Plus de 10 000 migrants campent sous un pont à la frontière    Le RCD explique les raisons de son boycott    "Notre participation n'est nullement un renoncement"    Un seul mot d'ordre : la qualification !    Mahrez à la hauteur de Madjer avec 11 buts    La direction dément un départ précipité d'Aït Djoudi    PSG : Leonardo mécontent des fuites sur le contrat de Messi    2021, année blanche pour l'automobile    Une rentrée difficile pour le CEM Admane-Arezki    Des écoles équipées en énergie solaire    Appel à candidatures jusqu'au 30 septembre    Une disparition dans la discrétion    Sachez que...    FAF-BF : un communiqué, deux versions    Un essai critique sur le discours des médias français    «Les Français quittent volontairement l'Algérie, après 132 ans de vacances...»    El-Bayadh: 21 établissements scolaires raccordés aux réseaux d'électricité et de gaz    Liste des bénéficiaires des logements de la formule à points: Plus de 9.000 recours déposés par les exclus du relogement    Gdyel: 50 logements LPA 2 distribués avant la fin de l'année    Trouble-fête    Une réforme délicate    Le cul-de-sac    Tlemcen: La bataille de Sidi-Brahim revisitée    Le MSP opte pour la participation    De chauds dossiers à traiter    Premières réponses à l'ONU    Attentats à Jalalabad, au moins 2 morts et 19 blessés    Une centaine de dirigeants attendus à New York malgré la pandémie    L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc    Réactions internationales    Des logements et des barrages    Disparition mystérieuse d'une future mariée    Les kidnappeurs d'une fillette arrêtés    Le baril demande à souffler    Les dernières heures au pouvoir    Un diplomate hors normes    164.286 nouveaux inscrits    Une stèle érigée à sa mémoire    Un enregistrement inédit de John Lennon mis aux enchères    Offrez-vous les voitures du dernier Mad Max!    Le GPRA a joué un rôle "décisif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Nous ne sommes pas à l'abri d'une 4e vague»
Pr Kamel Sanhadji :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 08 - 2021

«Il est temps aujourd'hui d'aménager les grandes surfaces et de mettre en place de grandes structures sanitaires, bien équipées pour accueillir les malades atteints du Covid. Le but est de ne pas contaminer les autres services hospitaliers. Améliorer la qualité de la prise en charge des malades. Et de soulager le personnel soignant», appelle, à nouveau, le professeur Kamel Sanhadji, président de l'Agence nationale de sécurité sanitaire.
Leila Zaimi - Alger (Le Soir) - Hier, sur les ondes de la Radio algérienne Chaîne 3, ce professeur en charge de la sécurité sanitaire du pays a souligné la nécessité d'organiser et de créer de grands espaces aérés qui seront dédiés uniquement à la prise en charge et la réanimation des malades du Covid. « Si nous avions externalisé les services de la prise en charge ainsi que la réanimation, nous aurions pu éviter la situation dramatique de nos établissements sanitaires aujourd'hui», déplore-t-il, relevant, en ce sens, le manque flagrant des moyens médicaux et l'anarchie qui règne actuellement dans les hôpitaux du pays, faute de vision. Le Pr Sanhadji ajoute que l'externalisation du service Covid évite la contamination des services hospitaliers et limite la circulation des variants, qui sont plus contagieux.
Dans ce même contexte, il indique qu'il faut agir par anticipation contre l'évolution du virus. «Il vaut mieux installer ces structures en situation calme», recommande-t-il. Affirmant, de plus, que l'Algérie n'est pas à l'abri d'une quatrième vague. Celle-ci pourrait éventuellement arriver en raison du taux très faible des vaccinés. «Nous ne pouvons pas éloigner la possibilité d'une quatrième vague, vu le nombre réduit des personnes vaccinées. Effectivement, nous ne sommes pas à l'abri de la quatrième vague qui frappe de plein fouet les pays européens et autres, en ce moment», a-t-il estimé, avant d'enchaîner : «Seule la vaccination, qui a prouvé son efficacité d'ailleurs, peut freiner et limiter les contaminations massives», indique-t-il.
S'exprimant sur le variant Delta, le Pr Sanhadji dit que cette mutation est beaucoup plus dangereuse et contagieuse que la souche originelle. «Le variant Delta est 8 fois plus transmissible que le Sars-Cov. Une personne atteinte peut contaminer jusqu'à 8 personnes. Le taux de reproduction de ce variant est de 8. Alors que le virus originel est à 1 ou 2», a-t-il fait savoir. Cette mutation du virus touche également les enfants et les adolescents. 7 000 petits ont été touchés par le Delta en Algérie. Certains sont décédés. De ce fait, il ne se dit pas contre la vaccination des enfants.
Lors de son intervention, Sanhadji estime que la «sécurité sanitaire est synonyme de sécurité nationale». C'est pour cela qu'il est important de fédérer les efforts de tous les acteurs ainsi que les institutions pour faire face à cet ennemi invisible. Ceci est, entre autres, le rôle de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire. L'Agence de Sanhadji sert à croiser les données des différents organismes pour pouvoir attirer l'attention de la décision politique. Elle est «l'œil scientifique du Président», selon l'expression de l'invité de la radio, qui a appelé tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le Covid et ses mutations à œuvrer ensemble et échanger pour mieux faire face à la pandémie.
L'option du retour au confinement total en Algérie n'est pas écartée. Pour le responsable de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, «un confinement total s'impose de lui-même. C'est-à-dire lorsque la situation devient encore plus critique, où le nombre de cas de contamination ainsi que de décès augmente», a-t-il expliqué.
L. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.