Retour des supporters dans les stades : Le grand cafouillage !    BF : la descente aux enfers    les effets sur votre corps d'une consommation quotidienne de thé vert    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Conseil des ministres: Le projet de loi sur la lutte contre la spéculation adopté    Les recommandations de la CAPC: «Libérer les dossiers d'investissement et soutenir le pouvoir d'achat»    Croissance factice    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Déboires d'un père de 9 enfants    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    L'informel menace l'Etat    relâchement au match retour    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Les oubliés de la loi de finances    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    Les douanes sont-elles des passoires?    La renaissance    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    La rengaine du chantage    Une loi pour protéger les institutions    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    L'OMS dévoile ses chiffres    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Vers de nouvelles hausses en 2022    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Quand la sonorisation fait défaut dans les tribunaux    Des listes passées à la moulinette    Le petit pas de Macron    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FLN manquera des communes
ELECTIONS LOCALES
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 09 - 2021

S'il est partant pour conquérir des sièges dans l'ensemble des Assemblées populaires de wilaya, le parti du Front de libération nationale manquera, cependant, des communes où il ne présentera pas de listes à l'occasion des élections locales anticipées du 27 novembre prochain.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - La direction nationale du parti du Front de libération nationale fait abstraction de la fronde lancée contre elle, notamment contre le secrétaire général, par l'instance de coordination qui pilote la contestation, en se concentrant sur les préparatifs des élections locales anticipées du 27 novembre prochain.
Des préparatifs qui se déroulent dans des «conditions ordinaires et naturelles», comme c'est le cas des autres partis», affirmait, hier lundi, le chef de cabinet du SG du vieux front. Mais a, néanmoins, avoué Nadhir Boulegroune, avec des «difficultés» qui sont en lien direct avec certaines dispositions de la loi portant régime électoral. Comme, a-t-il cité, la question des formulaires à faire signer par des électeurs qui constitue un véritable problème pour les partis, notamment au niveau des communes à faible collège électoral. «Imaginez une commune dont le nombre d'électeurs est de deux mille à trois mille électeurs. Avec le nombre de souscriptions par siège électoral à briguer, il n'est pas possible pour tous les partis de concourir dans ces circonscriptions», fait remarquer notre interlocuteur. Pour Boulegroune, le FLN en sa qualité de première force politique du pays avec 98 sièges à l'Assemblée populaire nationale aurait pu être exempté de cette opération de collecte des parrainages des électeurs.
Cela dit, précise le chef de cabinet de Abou El Fadhl Baâdji, ce problème n'a pas été insurmontable pour le FLN qui dispose d'un large ancrage populaire. Même si, a-t-il tenu à ajouter, le vieux front ne sera pas présent dans l'ensemble des communes du pays. «Nous ne pourrons pas, malheureusement, présenter des listes au niveau de certaines communes des wilayas de la Kabylie», soutient Boulegroune, qui précise, par ailleurs, que la Commission nationale des élections devait se réunir, hier lundi, pour entamer l'étude des dossiers des candidatures. Une étude qui ne concernera que les listes APW et les listes des communes chefs-lieux des wilayas, celle des communes chefs-lieux de daïra et celle des communes dépassant les 100 000 habitants. Autrement dit, pour les autres communes, ce sont les kasmas du parti qui auront à arrêter les listes des candidatures et la direction nationale du front «ne s'y immiscera pas».
Les contestataires promettent de durcir leur mouvement
Du côté des contestataires, nous avons appris, toujours hier lundi, que les membres du comité central du parti, objet d'une plainte du SG du vieux front pour «envahissement du siège national du parti», continuent à se faire auditionner par la police. C'est ce que nous déclare Mohammed Issaâd, coordinateur national de la contestation au sein du vieux front.
Et d'inscrire cette démarche dans le sillage de «pression» sur les contestataires à l'effet de les amener à «cesser leur contestation». «Baâdji et ses compagnons se trompent. Nous allons durcir notre mouvement», avertit le mouhafadh de Blida qui dit attendre, pour ce faire, les réponses du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire à leur demande pour la tenue d'une session extraordinaire du comité central du parti et aux résolutions de la session ordinaire de la même instance tenue le 9 septembre écoulé au siège national du front.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.