Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Où se jouera Cameroun-Algérie ?
Au lendemain de la bousculade mortelle du stade Paul-Biya à Olembe
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 01 - 2022

Le drame de lundi soir au nouveau stade de Yaoundé, le Paul-Biya Stadium d'Olembe a provoqué l'ire de la CAF qui a décidé de ne plus accueillir de matchs de la CAN sur ce terrain «par respect aux victimes».
C'est le président sud-africain de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe qui a fait cette annonce lors d'un point de presse, hier, au niveau du centre de presse du stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé en précisant que les matchs concernés par le « transfert » seront communiqués aujourd'hui. Mais bien plus que la suite des matchs de cette Coupe d'Afrique des nations, c'est l'état des stades au Cameroun qui inquiéterait la CAF. Outre l'état des pelouses de la plupart des stades retenus pour ce tournoi, un grave problème de sécurité s'est posé à l'intérieur et en dehors des stades du pays de Paul Biya. A Limbé avec les séparatistes anglophones mais également à Garoua où les terroristes de Boko-Haram ont menacé de frapper à n'importe quel moment. Sécurité sanitaire aussi avec le non-respect du pass sanitaire qui semble avoir été à l'origine des bousculades mortelles de lundi soir à Yaoundé.
Une situation qui ne manquera pas de présider au choix du stade qui abritera le match de barrage pour le Mondial-2022 entre le Cameroun et l'Algérie le 24 mars prochain. Les Camerounais qui avaient des difficultés à construire de nouveaux stades et à leur consacrer des moyens pour les sécuriser dans tous les domaines pourraient se voir obligés de déplacer leurs prochaines rencontres à domicile loin du Cameroun. Si la CAF s'est montrée conciliante vis-à-vis des organisateurs camerounais, il en sera autrement avec la Fifa qui tient à ce que tous les points de son cahier de charges soient respectés. A commencer par le respect de la sécurité des acteurs et des spectateurs ainsi que de leur santé. La Fifa exige non-seulement des stades aux normes de sécurité élevées mais également un respect total du dispositif consacré à la lutte contre la Covid-19. Or, lors de cette CAN, un laisser-aller a été observé en la matière particulièrement quand les Lions Indomptables étaient en appel. La jauge fixée à 80% par la CAF semble avoir été bafouée d'où cette bousculade mortelle qui a coûté la vie à pas moins de 8 personnes, selon un premier bilan. D'ici mars prochain, beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts et les autorités de Yaoundé devraient se «mettre au niveau» des recommandations de la Fifa dont le président a toujours dit que le Cameroun n'était pas prêt pour accueillir cette CAN. Alors où se jouera Cameroun- Algérie le 24 mars prochain ?
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.