Un premier bilan fait 26 morts    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    Incorrigible Makhzen!    «Il reproduit les pratiques des groupes terroristes»    La presse marocaine prend le relais    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Deux nouvelles médailles en judo    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Vingt-six foyers d'incendies enregistrés à travers neuf wilayas du pays    Tiaret: réalisation prochaine de deux stations pour améliorer les prestations en matière d'électricité    Tebboune présente ses condoléances    L'Algérie a joué un rôle pionnier dans l'appui aux mouvements de libération dans plusieurs pays africains (Djoudi)    Soixantenaire de l'Indépendance: une cérémonie littéraire au Palais de la Culture à l'occasion de la Journée nationale de la poésie    Congrès de la Soummam (Bejaia), un moment décisif sur le chemin de la victoire    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Kick-boxing : l'Algérie décroche trois médailles de bronze    La commission de la fatwa du ministère des Affaires religieuses condamne les propos provocateurs de Raïssouni contre l'Algérie    Décès du caricaturiste Benaouda Taouche    Envoi d'aides humanitaires au Sénégal suite aux inondations dans ce pays    Voile / Championnat de Tunisie : l'Algérie présente avec treize athlètes    Karaté / Jeux de la solidarité islamique : l'Algérie en bronze par équipes dames    Quatre éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Ronaldo fait une promesse pour dans quelques semaines    Clôture du 11e Festival culturel chaâbi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Comme une pilule de suicide !    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    15 pays y prennent part    Le ministère la culture la célèbre en août    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Festival culturel international de musique symphonique d'Alger
Au grand bonheur des mélomanes
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 12 - 2016

Les spectacles de musique, hauts en couleurs et aux formes différentes, rendus par l'Espagne, l'Autriche et la France, ont conquis le public algérois, venu en surnombre à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaih. Le 8e Festival culturel international de musique symphonique (FCIMS), ouvert le 30 novembre dernier, aura connu une de ses plus belles soirées avec l'affluence nombreuse du public, venu en nombre important apprécier la variété des répertoires présentés dans les genres baroque, classique et romantique.
Le grand espace de la salle n'aura pas suffit à contenir l'ensemble des mélomanes, allant jusqu'à occuper les allées servant à leurs déplacements pendant qu'une partie d'entre eux s'est confrontée à la fermeture, par les employés préposés à l'accueil, des accès menant vers ce qui devait être leur «petit bonheur du jour».
Le trio espagnol La Ritirata, composé de son fondateur et chef d'orchestre Josetxu Obregon au violoncelle, Pablo Zapico à la guitare baroque et David Mayoral à la percussion, a étalé une dizaine de pièces dans les genres baroque et classique, séduisant le public, dans un silence religieux et une ambiance feutrée. Dans une orchestration exécutée en sourdine, des airs dessinés par des accords harmonieux joués en arpège, soutenus par les notes basses du violoncelle et une percussion aux rythmes ternaires, ont plongé l'assistance dans des atmosphères conviviales.
Parmi les grands compositeurs du XVIIe siècle brillamment repris par le trio, Giovanni Battista Vitali (1632-1692), Domenico Gabrielli (1659-1690), Gaspar Sanz (1640-1710), Santiago de Murcia (1673-1739) et Antonio Caldara (1670-1736). Epoustouflants de virtuosité et de maîtrise de l'instrument, les cinq musiciens autrichiens du Graser Salon Orchester (orchestre du salon de Graz), dirigés par le violoniste Klaus Eberle, se sont surpassés de technique et de dextérité, dans une prestation livrée dans le genre music-hall où de grandes pièces du classique ont été dispensées, le temps d'un soir, de l'attitude et de la rigueur académiques. Accompagnant leur jeu par de légères chorégraphies synchronisées, l'ensemble autrichien de cordes a étalé, entre autres pièces, Parade du printemps (pot-pourri de l'opérette) de Robert Stolz (1880-1975) et Le thème de Tara de Max Steiner (1888-1971). Les chants d'opéra Fledermaus et Verbundenheit ont été rendus par la voix cristalline de la cantatrice autrichienne Birgitta Wetzl du Graser Salon Orchester qui a conclu avec le public, impliqué en cadençant des mains, avec Marche de Radetsky, célèbre pièce de Johann Strauss (1825-1899). Invité d'honneur du festival, la France est apparue avec L'orchestre de l'Opéra de Massy (Essonne-sud de Paris) dirigé par Constantin Rouits et composé de sept instrumentistes dont quatre musiciennes et les voix d'Estelle Béréau (soprano), Hélène Dalalande (mezzo-soprano), Rémy Poulakis (ténor) et Marc Souchet (baryton). L'ensemble français dont l'un des objectifs est de répandre la musique classique dans les quartiers en y multipliant les concerts, a choisi de présenter un répertoire d'une vingtaine de pièces de très courte durée, dans les registres lyrique et symphonique. Des œuvres de grands compositeurs de musique classique ont été rendues par les concertistes avec un professionnalisme empreint de rigueur académique, les pièces de Maurice Ravel (1875-1937), Gabriel Fauré (1845-1924) et Francis Poulenc (1963) notamment.
Le public de l'Opéra d'Alger a savouré chaque instant de la soirée dans l'allégresse et la volupté, applaudissant longuement les concertistes des trois formations, en présence des ambassadeurs et représentants des missions diplomatiques accréditées à Alger des pays à l'affiche de la soirée. Le 8e Festival culturel international de musique symphonique (FCIMS) a pris fin hier soir 4 décembre, avec 13 pays invités, dont la Suède, le Mexique et la Corée du Sud.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.