Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



EN TOTALE CONTRADICTION AVEC LES LOIS DU MARCH�
Les prix des fruits et l�gumes en constante hausse
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 04 - 2010

La flamb�e des prix n�est d�sormais plus conjoncturelle et met � mal le budget des m�nages. Au niveau des march�s de d�tail, les commer�ants des fruits et l�gumes affichent des prix qui choquent de plus en plus les consommateurs, sans que ces derniers puissent pour autant r�agir.
F.-Zohra B. -Alger (Le Soir) - Sous pr�texte que les prix sont libres, les revendeurs imposent leur diktat et font m�me fi des appels lanc�s par le minist�re du Commerce et des organisations telles que l�Union g�n�rale des commer�ants et artisans alg�riens (UGCAA) et les associations des consommateurs. La loi de l�offre et de la demande est foul�e aux pieds, m�me en dehors des grandes p�riodes de tension comme celle du mois de Ramadhan, alors que les produits sont largement disponibles aussi bien au niveau des march�s de gros que chez les d�taillants. Les diff�rences de prix entre march�s de gros et de d�tail atteignent m�me les 100 % dans de tr�s nombreux cas. L�UGCAA, plusieurs fois accul�e sur la question de la flamb�e des prix, justifie cette situation par le manque de march�s de proximit� qui, assure-t-elle, aideraient � r�guler le march� et � stabiliser les prix. En cette saison printani�re, les fruits et l�gumes affichent tous des prix � la hausse. Cela se remarque notamment aux march�s de Bouzar�ah, Clauzel et de Belouizdad. Les l�gumes les plus consomm�s par les Alg�riens, tels la pomme de terre, la carotte, la courgette, la tomate, l�oignon, la laitue et le poivron, sont carr�ment hors de port�e des petites et moyenne bourses, et ce plus sp�cialement lorsqu�il s�agit de familles nombreuses. Il en est de m�me pour les fruits qui, pour la plupart, sont import�s. Les vendeurs du march� Clauzel, interrog�s, hier, n�en d�mordent pas. Ils assurent que c�est le march� de gros qui impose les prix affich�s. Les consommateurs, eux, ne peuvent s�emp�cher de d�noncer la persistance de la hausse des prix, et ce m�me des l�gumes qui ne devraient �tre c�d�s qu�� 30 ou 40 DA/kg. Il s�agit notamment de la courgette et de la carotte, qui sont actuellement �coul�es � 90 DA/kg. Il en est de m�me pour l�oignon sec, boud� par les consommateurs qui se rabattent sur l�oignon frais. Et pour cause : son prix fr�le les 120 DA/kg dans la plupart des march�s de la capitale. L�artichaut est c�d� entre 60 et 80 DA/kg et le poivron � 90 DA/kg. Le prix de la laitue ne descend pas en dessous de 80 DA/kg depuis plusieurs semaines, et celui de la tomate oscille entre 90 et 100 DA/kg. Seul produit plus ou moins abordable, les petit pois, dont le prix moyen est de 45 DA/kg. Ceci alors que la pomme de terre reste abordable, puisqu�elle est actuellement vendue entre � 25 et 30 DA/kg. Pour ce qui est des fruits, la banane co�te 120 DA/kg et la pomme entre 100 et 160 DA/kg, selon leur provenance, et l�orange est � 120 DA/kg. La fraise, pourtant fruit de saison et largement disponible au niveau des march�s, co�te entre 250 et 300 DA/kg. Le prix de la datte, fruit local, ne descend pas en dessous de 300 DA/kg. Ainsi, et m�me si les associations de consommateurs et les autorit�s concern�es craignent une flamb�e des prix plus importante pour la prochaine saison estivale et le mois de Ramadhan qui co�ncidera avec cette m�me p�riode, rien ne semble pourvoir arr�ter les d�taillants dans leur d�termination � constamment �lever les prix. En fait, les d�taillants �chappent carr�ment aux lois du march� et imposent leur volont� en toute impunit�.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.