Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Cap sur les mines    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    "L'Algérie accueillera les pourparlers interlibyens"    Démission du ministre de la Justice    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    La classe politique sort de sa léthargie    Covid-19: Approvisionnement des wilayas concernées par l'interdiction de la circulation    De nouvelles mesures prises à Oran    8 décès et 470 nouveaux cas en 24 heures    Un réseau de trafic de stupéfiants démantelé à Oued Fodda    Un recrutement en catimini    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Diffusion d'une vidéo attentatoire aux symboles de l'Etat: Les «regrets» du Parlement européen
Publié dans Le Temps d'Algérie le 09 - 06 - 2018

Alger a demandé avant-hier des explications à Bruxelles suite à la diffusion d'une vidéo attentatoire aux symboles de l'Etat algérien, enregistrée dans les espaces de l'Union européenne et grâce à des moyens mis par celle-ci à la disposition des médias.
L'ambassadeur d'Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a effectué «une démarche pressante» auprès du chef de cabinet du président du Parlement européen, M. Diego Canga Fano, sur instruction du ministère des Affaires étrangères, dans le but de fournir des éclaircissements sur l'emploi frauduleux, par Mme Haddad-Lefèvre, correspondante de la Chaîne satellitaire «Al-Hiwar TV», des installations du Parlement pour l'enregistrement d'une vidéo attentatoire à l'honneur et à la dignité des symboles et des institutions algériennes. Selon l'ambassade d'Algérie, Diego Canga Fano «a exprimé à l'ambassadeur d'Algérie, Amar Belani, ses regrets suite à cet incident», précise un communiqué. «Une enquête interne» a été effectuée par les services du Parlement européen afin de mettre à jour les conditions exactes du tournage de cette vidéo, ajoute le document. «Les éléments de l'enquête ont fait ressortir que Mme Haddad-Lefèvre a délibérément enfreint les règles internes de l'institution et a abusé de la confiance des opérateurs du plateau de télévision du Parlement européen en dissimulant ses intentions malveillantes», a-t-on souligné.
Suite aux conclusions de l'enquête, la direction générale de la Communication au Parlement européen a adressé «une lettre d'avertissement» à Mme Haddad-Lefèvre, précise la même source. Aussi, l'accès de Mme Haddad-Lefèvre aux studios d'enregistrement de l'institution européenne est suspendu, et à titre conservatoire, «jusqu'à ce qu'elle rende compte de ses agissements irresponsables devant une commission appelée à statuer sur son accréditation», une décision prise le 6 juin par la direction générale de la Communication au Parlement européen, mentionne l'APS. Enfin, M. Amar Belani a «pris acte» de ces explications ainsi que des mesures adoptées en vue de «mettre un terme à cette manœuvre malveillante». Pour rappel, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Noureddine Ayadi, avait convoqué la semaine dernière l'ambassadeur de l'Union européenne à Alger, John O'Rourk, pour s'expliquer sur la vidéo diffusée à Bruxelles attentatoire aux symboles de l'Etat algérien. Il a été «relevé avec indignation et réprobation que l'enregistrement par la dénommée Mme Lefèvre née Haddad, ressortissante belge d'origine algérienne, a été réalisé dans des installations officielles du Parlement européen utilisant ainsi et détournant abusivement des symboles de l'Union européenne pour porter gravement atteinte à l'honneur et à la dignité des institutions de la République algérienne», soulignait le communiqué du MAE. Dans ce sens, le Secrétaire général du MAE a exprimé «le vœu que l'Union européenne se démarque publiquement de cette manœuvre et demandé que des actions concrètes soient prises contre les agissements irresponsables de la contrevenante», relève le communiqué, rappelant que «l'ambassadeur d'Algérie à Bruxelles a déjà eu à effectuer, sur instruction du ministère des Affaires étrangères, des démarches urgentes auprès des institutions compétentes de l'Union européenne».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.