TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Mustapha Hadni (PLD) : « Traduire politiquement les revendications citoyennes … »    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Grandiose !    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    Saviez-vous que… ?    Un mort et trente blessés à Blida    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    ACTUCULT    Explosion de joie sur fond de révolution    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Tiaret : Des résultats satisfaisants au baccalauréat    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Merci, El Khadra !    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Montage automobile, les vrais coupables !    Le festival de la chanson oranaise revient    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sessions de formation dans l'Education: Pour des ressources humaines qualifiées
Publié dans Le Temps d'Algérie le 01 - 09 - 2018

Le département de l'Education investit dans ses ressources humaines, en organisant des sessions de formation pour différentes catégories professionnelles du secteur.
En effet, plus de 16.000 fonctionnaires, parmi lesquels 12.000 enseignants, ont participé à des sessions de formation durant l'année scolaire 2017/2018, leur permettant de se recycler et d'acquérir de nouvelles compétences. Lors d'une rencontre, organisée hier et qui a regroupé les coordonnateurs des organes d'inspection, les directeurs d'instituts de formation et les chefs de services de formation aux directions de l'éducation, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé que «16.566 fonctionnaires ont bénéficié de sessions de formation, dont 12.395 enseignants, durant l'année scolaire précédente, soit un taux de 74,8 %». Nouria Benghebrit a également mentionné, que 53.352 nouveaux enseignants ont eu accès à la formation préparatoire, et des ouvriers professionnels et travailleurs de l'éducation, ont suivi 807 sessions de formation. Aussi, 157 sessions de formation ont été organisées à l'intention des inspecteurs formateurs, dont 9.233 fonctionnaires chargés de la formation, considérés par Nouria Benghebrit, comme étant le «noyau susceptible de former le reste du personnel du secteur», et a précisé que, si les inspecteurs, les chefs d'établissements scolaires et les enseignants sont prioritaires, cela est lié à leur rôle décisif «dans l'opération pédagogique et la gestion des établissements éducatifs». Au cours de cette rencontre, la ministre de l'Education a estimé que pour parvenir à «une école algérienne de qualité», il est nécessaire d'adapter les offres de la formation avec les besoins sur le terrain, et de procéder au renouvellement des contenus, pour rendre ces différentes formations plus efficientes, et, ainsi, accroître les capacités du secteur de l'Education, à travers des ressources humaines qualifiées. «Notre aspiration en matière de formation, réside dans le changement de nos comportements, pour que le bénéficiaire de la formation n'agisse pas en tant qu'administrateur, mais en gestionnaire capable de faire des opérations programmées des projets réels, qui nous permettront de prodiguer un service de qualité, en adaptation avec ce qui se fait dans les pays développés, et ce, au service des générations futures», a fait remarquer la ministre. Dans le même registre, Nouria Benghebrit a relevé, que le plan national stratégique de formation, s'articule autour du principe de l'examen des situations, auxquelles les fonctionnaires font face lors de l'exercice de leurs fonctions, leur permettant d'acquérir de nouvelles compétences, afin de s'accommoder aux développements et aux nouvelles exigences, à travers lesquelles ils dépasseront le mode de formation théorique. Enfin, et pour atteindre les objectifs que s'est tracés Nouria Benghebrit, les journées du samedi pourraient être réservées aux sessions de formation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.