Covid-19: au moins 721 902 décès dans le monde    Incendie à Beni-Slimane: un mineur mis en détention préventive et son complice sous contrôle judiciaire    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Accidents de la route: 6 morts et 371 blessés en 48 heures    TREMBLEMENT DE TERRE A MILA : Beldjoud ordonne un recensement urgent des familles sinistrées    CORONAVIRUS : Djerad annonce l'ouverture des mosquées le 15 août    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    Tenue dimanche de la réunion du Conseil des ministres    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    Arrestation d'une bande criminelle spécialisée dans la vente d'armes à feu et de munitions    27 migrants morts    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    El Tarf: Deux morts par noyade    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il réagit enfin aux manifestations contre le 5e mandat.. Sidi Saïd appelle à un dialogue «empreint de sagesse»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11 - 03 - 2019

Les nombreuses défections au sein de la Centrale syndicale ont poussé Abdelmadjid Sidi Said à réagir aux manifestations de plus en plus importantes contre le 5e mandat, appelant au dialogue pour une solution consensuelle à la crise. «L'Algérie traverse présentement un moment historique et une période charnière de son histoire contemporaine, face à laquelle l'UGTA, composante essentielle de la société algérienne, ne peut demeurer indifférente», a déclaré le SG de l'UGTA dans un communiqué, publié à l'issue de la réunion hier du secrétariat national, des secrétaires généraux des Unions de wilaya et des Fédérations nationales de l'UGTA, une réunion tenue à huis clos.
«L'UGTA, qui a acté le cri du cœur des manifestations et en particulier de notre formidable jeunesse, exprimant, légitimement une grande ambition pour l'Algérie, tient à saluer le civisme et le patriotisme qui ont émaillé les marches citoyennes et populaires ainsi que l'attitude responsable, professionnelle et exemplaire des forces de l'ordre», a ajouté Sid Said qui considère que «l'expression populaire est exemplaire et ne doit être imprégnée que par le souci majeur d'une transition pacifique, démocratique et sereine et dont le seul acteur demeure le peuple algérien souverain».
Justifiant son soutien «inconditionnel» au président Bouteflika, Sidi Said estime que «l'engagement de l'UGTA aux côtés du Président Abdelaziz Bouteflika est le fruit des multiples acquis économiques et sociaux engrangés par le monde du travail dans le cours du processus de la reconstruction nationale dans la paix». Il tentera enfin d'adhérer au changement qui s'opère, lui qui parlait il y a peu de «continuité» avant d'appeler à la sagesse et à une solution consensuelle. «Il est évident que l'UGTA considère que le besoin de changement est devenu nécessaire, comme il est évident qu'il doit se construire à travers un dialogue empreint de sagesse et de construction d'une solution consensuelle permettant de faire émerger l'édification d'une nouvelle République en harmonie avec les aspirations de notre peuple, d'asseoir sereinement l'avenir et de préserver notre pays, l'Algérie», a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.