Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Corruption dans le milieu du football algérien.. Les terribles aveux de Zaïm
Publié dans Le Temps d'Algérie le 08 - 04 - 2019

Il a admis ouvertement avoir déboursé une somme colossale, à savoir sept milliards de centimes, la saison passée, pour motiver des équipes, pour combiner et truquer des matches afin d'assurer l'accession en Ligue 2 Mobilis.
Après le patron de l'US Biskra et député, Brahim Saou, qui avait admis en pleine Assemblée générale de la Ligue de Football Professionnel (LFP) que «tout le monde vend et achète des matches», c'est au tour du fantasque président de l'USM Annaba, Abdelbasset Zaïm, d'enfoncer le clou et de passer aux aveux sur le plateau d'une Chaîne privée. Le colosse homme d'affaires annabi a fait de fracassantes révélations, dimanche soir sur El-Heddaf TV. Il a admis ouvertement avoir déboursé une somme colossale, à savoir sept milliards de centimes, la saison passée, pour motiver des équipes, pour combiner et truquer des matches afin d'assurer l'accession en Ligue 2 Mobilis.
«En Division Amateur, c'est impossible d'accéder sans acheter des matches. Je le jure ! J'ai acheté des matches, mais je n'en vends jamais. Aucun président de club ne peut dire aujourd'hui qu'il est propre, qu'il n'ait pas acheté et vendu des matches. Si l'USMAn est en course pour l'accession en Ligue 1 Mobilis, je vais recourir aux mêmes pratiques. C'est un système et il ne faut pas mentir, cacher la vérité. Je ne suis pas venu à l'USMAn pour faire ça, mais c'est forcé. Au premier jour du Ramadhan, on doit se réunir au siège de la FAF pour la prière des Tarawihs afin de demander pardon au Bon Dieu et ouvrir une nouvelle page !», dira Abdelbasset Zaïm avant de faire une autre sensationnelle révélation.
«Un entraîneur qu'on a contacté pour la saison prochaine m'a clairement demandé de réserver une cagnotte d'un milliard et demi de centimes aux arbitres pour accéder en Ligue 1 Mobilis. Cet entraîneur joue l'accession avec un autre club», lança le boss bônois, originaire d'El-Oued, au même titre que le controversé député et cadre du FLN, Baha-Eddine Tliba qu'il accuse de monter les supporters annabis contre lui, après l'avoir destitué de son poste de président d'honneur de l'USM Annaba. L'invité poids lourd d'El-Heddaf TV s'est, d'autre part, attaqué une nouvelle fois au président de la FAF, Kheireddine Zetchi, pour son refus de se débarrasser du très contesté Mokhtar Amalou, le chargé de désignation des arbitres au niveau de la commission centrale d'arbitrage. «Zetchi tient encore à Amalou, car ce dernier l'a aidé dans l'accession du Paradou AC», tonne Zaïm qui sera sans doute convoqué par la commission de discipline de la LFP et la commission d'éthique de la FAF pour violation d'obligation de réserve.
La justice doit désormais intervenir après ces graves révélations sur le phénomène de la corruption dans notre football. Une enquête et des poursuites judiciaires s'imposent. Des sommes faramineuses et des subventions de l'Etat servent au trucage des matches, pas au développement du football national qui peine encore à retrouver son lustre d'antan. Il est temps de crever l'abcès et de nettoyer ce milieu pourri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.