Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    Une convention pour booster le commerce électronique en Algérie    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Delort forfait contre Reims    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    Statu quo pour l'Algérie    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    3 exos pour se lever du bon pied    Le lait est-il un aliment gras ?    Merguez aux haricots blancs    65 millions d'analphabètes recensés par le gouvernement    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Sétif: Deux morts et un nourrisson grièvement blessé dans une collision    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    145 postulants retirent les formulaires de souscription    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    Un déficit de 4,68 mds dollars    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    29.000 cibles terroristes detruites par l'aviation russe dans 9.500 sorties    Grève générale le 29 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les agents de contrôle renouent avec la grève.. Le contrôle de la permanence de l'Aïd menacée
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Les agents de contrôle commercial ont engagé, hier, une nouvelle grève qui se prolongera jusqu'à mercredi prochain, menaçant de perturber la permanence de l'Aïd El Fitr, au cas où leurs revendications professionnelles ne seront pas satisfaites.
Le contrôle sur les commerces réquisitionnés par le ministère du Commerce pour les fêtes de l'Aïd risque d'être fortement perturbé. C'est ce qu'à annoncé Ahmed Allali, Secrétaire général (SG) du Syndicat national des travailleurs du secteur du commerce (SNTC). Les agents de contrôle commercial ont engagé, hier, une nouvelle grève qui se prolongera jusqu'à mercredi prochain, menaçant de perturber la permanence de l'Aïd El Fitr, au cas où leurs revendications professionnelles ne sont pas satisfaites.
Le ministère du Commerce avait annoncé la semaine dernière, avoir satisfait toutes les revendications soulevées par ces contrôleurs.
Mais visiblement, ce n'est pas encore le cas. Ce débrayage intervient dans le cadre de la poursuite du mouvement de grèves auquel a appelé le syndicat, en vue de concrétiser sur le terrain les engagements du ministère du Commerce, notamment en ce qui a trait à assurer la sécurité, le régime indemnitaire, le statut et la prime du Fonds de revenus complémentaire (FRC).
Les agents de contrôle grévistes menacent de ne pas effectuer les opérations de contrôle programmées, pour s'enquérir du respect, par les commerçants réquisitionnés, de l'ouverture de leurs commerces, a ajouté le SG du SNTC, qui tient le ministère «pleinement responsable de toute éventuelle échec de la permanence». S'agissant du fondement juridique pour la poursuite du débrayage, bien que le tribunal administratif l'ait jugé illégal, le SG a fait savoir que le syndicat a pris les mesures légales nécessaires, pour faire appel de la décision devant le Conseil d'Etat, en déposant une requête aux fins de référé suspension, ce qui permet la poursuite de la grève jusqu'à ce que cette dernière soit tranchée définitivement.
Les agents de contrôle sont entrés en grève, la semaine écoulée pour la 2e fois consécutive, une grève qui a connu «un taux de suivi de 80%», selon Allali, qui a appelé le ministère à «entamer un dialogue sérieux avec les fonctionnaires, et prendre en charge leurs revendications légitimes». Néanmoins, le ministère du Commerce a qualifié ces taux d'«exagérés», car les adhérents au SNTC (relevant de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), ne représentent «que 31%» du nombre global des travailleurs, tandis que ce taux s'élève à «12%» pour la SNAPAP, section commerce, d'après les déclarations à l'APS du Conseiller du ministre et Chargé de communication, Samir Meftah.
S'agissant de la permanence de l'Aïd, le responsable a minimisé les menaces du syndicat, à la vue du «faible taux de suivi de la grève précédente, par rapport au nombre global des travailleurs», affirmant que «la responsabilité de la réussite de la permanence incombe, en premier, aux commerçants eux-mêmes et non aux agents».
«La permanence de l'Aïd se déroulera d'une façon ordinaire sans les grévistes, tout autant que les opérations de contrôle durant le Ramadhan», a-t-il insisté. Pour rappel, 60.362 commerçants seront réquisitionnés par le ministère du Commerce, pour assurer la permanence de l'Aïd El Fitr, et garantir un approvisionnement régulier au profit des citoyens en matières et services de large consommation, avec une augmentation de 19% par rapport à l'année 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.