Cérémonie d'installation du nouveau commandant de la Gendarmerie nationale    Covid-19: 532 nouveaux cas, 474 guérisons et 9 décès    La défense de Khalida Toumi évoque une détention ‘'illégale''    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : 4 ans de prison requis contre le journaliste Khaled Drarni    Effondrement d'un tunnel minier à Ain Azal: Tebboune présente ses condoléances    INCENDIE A LA FORET DE CANASTEL (ORAN) : Deux hectares de pins d'Alep partis en fumée    CONSTANTINE : Saisie de 90 000 comprimés de psychotropes    Réouverture prochaine des mosquées: appel au respect des mesures préventives    JO-2020: "les athlètes d'élite ont besoin d'un suivi physique et mental individualisé"    Football : la LFP propose de baptiser le stade de Saïda au nom de Saïd Amara    Mandi, un autre Algérien en Premier League ?    Révision du calendrier des demi-finales    Marche des supporters de l'ES Sétif    Les travailleurs de l'Enad de Sour-el-Ghozlane en colère    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    El Mou'amara !    LE SOIR D'ALGERIE FÊTE SES 30 ANS    L'Assemblée générale extraordinaire du GS Pétroliers mercredi...    Stéréotypes stériles ou regard objectif    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Covid-19 et Toufik-34    Nouvelles de Tiaret    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    Les obsèques de Gisèle Halimi célébrées le 6 août à Paris : «Je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre»    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau    Boulevard «Emir Abdelkader»: Un immeuble menaçant ruine suspend un arrêt du tramway    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Des départs plus grands !    DECOMPTE ET ANNIHILATION    Djerad parle d'"actions préméditées"    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Pour un élargissement des domaines de compétences    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    18 civils tués dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mondial/Préparation: Fred met le Brésil sur les bons rails
Football
Publié dans Le Temps d'Algérie le 07 - 06 - 2014

Fred, buteur-sauveur, a mis sur les bons rails le Brésil, inquiétant en première période mais finalement victorieux 1 à 0 contre laSerbie, pour son dernier match de préparation, à six jours de son match d'ouverture de "son" Mondial-2014 contre la Croatie. Ouf ! Grâce à l'attaquant de Fluminense, la Seleçao s'est évité maux de têtes et doutes alors qu'elle était sortie sous les sifflets des fans auriverde, et sous la pluie, après avoir bafouillé son foot pendant 45 minutes.
Mais juste avant l'heure de jeu (58e), c'est un stade Morumbi --Le stade d'ouverture du Mondial, également à Sao Paulo, sera Itaquera, symbole des retards du pays-- libéré, qui a hurlé sa joie.
Sur une longue transversale splendide du capitaine Thiago Silva, Fred a contrôlé de la poitrine avant de glisser sur la pelouse détrempée, s'arrachant pour marquer ce but si précieux.
Un but qui vaut de l'or pour le moral des quintuples champions du monde, mais aussi plus particulièrement pour l'ancien attaquant de Lyon, qui avait vendangé beaucoup d'occasions précédemment contre le très faible Panama lors du précédent match de préparation pourtant facilement gagné 4 à 0.
La bande à Neymar a évité le pire --dans la ville symbole des craintes du Brésil, entre stade en retard et grève du métro-- mais aura sans doute droit à une petite explication de texte du sélectionneur Luiz Felipe Scolari.
A la 71e minute, c'est en effet le poteau gauche de Julio Cesar qui a sauvé le Brésil d'un nul embarrassant, après une tête de Matic, bien servi par Jojic. Un gros frisson a parcouru l'échine des supporters emmitouflés sous leurs cirés pour éviter l'averse et la fraîcheur de Sao Paulo.
Si "Felipao" avait choisi la Serbie comme dernier adversaire en amical pour rappeler à ses joueurs que rien n'est jamais facile, alors il a eu tout bon.
Bien à gauche, bancale à droite
Au bout de dix secondes, la star Neymar était déjà à terre après un premier contact. La Serbie, adversaire rocailleux, non qualifié pour le Mondial, a mis le doigt sur certains points faibles du Brésil.
Les Croates ont dû mettre le match sur leurs ordinateurs et pourront le revisionner à loisir. La Seleçao jouait en effet avec son équipe type, ayant enregistré les retours dans le onze titulaire de Thiago Silva et Paulinho.
Les joueurs au maillot à damier auront noté que le couloir droit brésilien n'est pas étanche. Daniel Alves a ainsi livré une copie pleine de ratures en première période, passé trop facilement et trop souvent par Kolarov. Et Thiago Silva a bien fait de se racheter par une passe sublime sur le but, car il n'a pas été exempt de tout reproche en début de match.
Neymar n'a pas montré grand-chose, sans doute obsédé à l'idée d'être blessé par les rugueux serbes. Tout ne fut cependant pas négatif en première période, la paire Marcelo-Oscar s'entendant à merveille à gauche, le second gagnant sa place de titulaire en dépit de la concurrence de Willian.
Le compte à rebours commence. L'heure de vérité, c'est le 12 juin, la nuque sous le regard brûlant d'un pays fou de foot, qui ne rêve que d'une sixième étoile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.