La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La méthode Ankara    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les raisons de l'union patronale    «Nous sommes un partenaire fiable de l'Afrique»    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    Nouveau test    Cher pèlerinage!    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines aux secteurs de Mahbes et El Farsya    Réunion du gouvernement: examen du projet d'extension du port de Djen-Djen    Algérie-Italie: des relations économiques en constante évolution    Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale    Judo: le parc sportif d'Oran est en mesure d'accueillir le championnat du monde    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tizi Ouzou: ouverture du 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni    Saïda: décès du président de l'APC de Youb    Ligue 1/WAT-ESS: les Sétifiens en quête de rachat    Affaire GB Pharma: Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 3 ans de prison ferme    Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Des mentalités à formater    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le président de l'Apoce tire la sonnette d'alarme
Il qualifie la hausse des prix d'hémorragie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 03 - 2015

Le président de l'Association de la protection et orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, a affirmé, hier, que l'augmentation des prix des produits de large consommation va se poursuivre relevant que ce «scénario» qui touchera également le secteur des transports aura des conséquences visibles sur le pouvoir d'achat des citoyens.
Le président de l'Apoce qui intervenait hier au forum du journal El Wassat a précisé que l'augmentation des prix ne se limite pas seulement aux produits alimentaires, mais touchera également certains services, notamment le transport et la santé tout en qualifiant cette période d'«hémorragie» qui pourrait fragiliser le pourvoir d'achat en Algérie.
L'intervenant a souligné que l'instabilité des prix n'est justifiée ni par le gouvernement ni par les commerçants réfutant le prétexte «climatique» invoqué pour justifier la hausse des prix.
S'agissant des voies et moyens à entreprendre pour freiner cette flambée des prix, Zebdi a affirmé que l'Apoce a pour mission de sensibiliser les consommateurs sur dangerosité de la situation tout en continuant à tirer la sonnette d'alarme sur les conséquences néfastes de cette situation.
Zebdi a révélé que son association se prépare au lancement d'un système d'alerte précoce dont le but consiste à mettre au courant les consommateurs sur les dangers de certains produits non conformes à la norme et la nécessité de les boycotter.
«En effet, il est temps de prendre des mesures urgentes pour organiser le secteur commercial conquis par le marché informel», a-t-il affirmé, ajoutant que le non-respect des règles commerciales est l'une des raisons du chamboulement du marché.
Il a fait savoir que le manque d'hygiène et le manque de contrôle sont à l'origine d'une menace sérieuse sur la santé publique.
Parmi les conséquences directes causées par la non- transparence et les contrefaçons de certains produits, Zebdi a fait savoir que ces dernières années pas moins de 50 000 nouveaux cas de cancer, victimes des additifs alimentaires, sont enregistrés.
Une telle catastrophe commise à l'encontre du consommateur algérien est provoquée en premier lieu par l'absence de service de contrôle et l'insuffisance du nombre des laboratoires d'analyses qui ne dépasse pas 27 au niveau national, alors que les pays voisins disposent de moyens ultramodernes dans le domaine du contrôle des produits à large consommation, a indiqué Zebdi.
Pour minimiser les risques induits par ces pratiques dévastatrices de la santé publique, il a affirmé que l'Apoce s'est engagée à acheter du matériel à l'étranger et que les négociations sont en phase finale.
Afin d'empêcher quelques opérateurs de mettre en péril le consommateur algérien, l'Apoce a programmé des journées de boycott de certains produits pour les prochains jours, a indiqué le même orateur.
Avant de conclure, l'intervenant a estimé que l'implication citoyenne dans le changement du comportement et de la mentalité de certains commerçants est nécessaire. Il a fait appel aux autorités concernées afin de combler les défaillances en matière de réglementation et adopter une stratégie durable pour assurer la stabilité de marché.
La création des organismes de régulation des prix, la promotion des services après- vente et la libération du mouvement associatif sont entre autres, les propositions de l'Apoce pour ce faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.