PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Le train sifflera en 2020 et les projets mort-nés au menu    Entre le souhaitable et le possible    Cherif El Ouezzani crie au complot    Bouloudinat (+91 kg) battu par l'Allemand Tiafack    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    PROCES DE SAID BOUTEFLIKA ET DES GENERAUX TOUFIK ET TARTAG : Le gouvernement se prononce sur la transmission en direct    EFFONDREMENT D'UN VIEIL IMMEUBLE A VALERO : Deux femmes coincées dans les décombres secourues    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    Juventus: Simeone encense "l'animal" Ronaldo    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    Rassemblement aujourd'hui devant le siège du parti    Malgré les arrestations et le dispositif sécuritaire : Les étudiants en force    Marche et grève générale le 24 septembre    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Des administrateurs pour Sovac et Global Group    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    Les raisons d'un bouleversement politique    "C'est toute la classe politique qui vient d'être sanctionnée"    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    Hyundai i10 2020 Changement et modernisation    Les campus toujours au rendez-vous    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Le MSP dénonce les interpellations et hésite sur la présidentielle    Sous le signe de la solidarité avec les détenus    Echos de campus    Le CSA menacé de paralysie    Révision de la règle 51/49: Des assurances sur les domaines de souveraineté    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Au cours des derniers mois: Près de 50.000 registres de commerce supprimés par leurs propriétaires    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    L'envoyé de l'ONU attire l'attention sur le risque d'une escalade militaire    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Les plus lus et les plus traduits au monde    Professions de promoteur et d'agent immobilier: Les agréments délivrés par les walis    Grâce à la rationalisation des importations des céréales : L'Algérie a économisé plus d'un milliard de dollars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nathalie Andris, sculpteur, designer et céramiste: Fécondité artistique, générosité humaine
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Personnalité prolifique, artiste éclectique et créatrice polyvalente, à la fois sculpteur, céramiste et designer, artiste raffinée, sensible, délicate, ingénieuse, Nathalie Andris est une infatigable inventrice d'une poétique visuelle éloquente. «Jeux de Dames» sera sa prochaine exposition.
Nathalie Andris confectionne des rêves avec des petits «riens». Elle, c'est une âme abondante en fertilité artistique. Son art, c'est aussi sa passion. Cette femme venue de Belgique accumule plus de vingt ans d'expérience en art plastique. Au fil des années, Mme Andris a accumulé, en parallèle à sa carrière professionnelle, des formations artistiques qui répondaient à son besoin d'expression.
Elle a approché et maîtrisé successivement les techniques et connaissances essentielles pour perfectionner son art. Entre autres : cours de bandes dessinées, cours de couleurs et psychologie de la couleur, peinture, poterie, céramique, cours privés de tournage avec outils, cours de sculpture, design, technique de forge et de bronze… C'est donc après ce cursus multiple et riche qu'elle fut diplômée de l'académie des Beaux-Arts de Chatelet en Belgique. Son «zèle» et ses tendances artistiques témoignent d'une nouvelle symbolique à forte tonalité et consonance en Algérie, qui traduisent un art dans un langage fécond qui interpelle et retranscrit des vues de l'esprit et une sensibilité jointe à un vécu riche. S'appuyant sur sa créativité, cette artiste a imposé sa collaboration en termes de design et construction d'engins de levage (ascenseur, monte-voiture et matériel adapté aux personnes handicapées) auprès des plus grandes sociétés du marché mondial. Son sens de l'innovation a été ainsi retenu pour des réalisations de qualité sur les sites les plus prestigieux de Belgique tels que le Palais Royal, musées, banques, Sénat, Parlement... mais aussi à Paris pour le groupe Total, et d'autres privés, en Suisse et au Portugal.
Elle fut également une référence reconnue dans la conception et l'étude à l'organisation de divers espaces commerciaux et publics.
Une fée à Alger
C'est donc partant de ce postulat que Nathalie Andris a ensuite donné libre cours à sa nature profonde de sculpteur céramiste pour nous étonner au travers de réalisations avant-gardistes dans lesquelles elle insuffle son profond ressenti. Son inspiration artistique afflue tel un torrent lumineux, vers ses doigts de fée.
Sa générosité humaine s'illustre aussi dans l'enseignement qu'elle donne pour épauler des artistes ou des jeunes apprentis. A ce titre, l'artiste donne aussi des cours dans son atelier situé à Hydra à Alger. Nathalie Andris s'inspire de son environnement et nous fait découvrir une réalité différente au travers de sa vision personnelle de femme. Ses œuvres se révèlent dans les formes et les couleurs et expriment une vie interne à chacun des thèmes qu'elle désire nous faire connaître. Sa sensibilité aux détails est traduite tout en nuance et élégance. Que ce soit la goutte de rosée ou les agressions de notre monde contemporain, nombreuses sont les sources d'inspiration de ce sculpteur qui marie avec succès, pour nous parler, les matières, les textures, les couleurs. Son verger abondant en beauté d'images qu'elle orchestre depuis longtemps est, depuis 2011, à la portée du public algérien puisque l'artiste réside à Alger depuis cette date. Elle a déjà été au centre d'innovantes expositions dans des galeries privées ou dans des hôtels. Sa prochaine exposition «Jeux de dames» promet découverte, suspense et émerveillement. Elle se tiendra à l'Hôtel Sofitel à Alger à partir du 21 du mois courant et durera un mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.