COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Fin de fonction de responsables locaux: ces décisions ne représentent qu'un début    Accidents de la route: 9 personnes décédées et 181 autres blessées en 24 heures    Deux morts dans un accident de la circulation    Covid-19: Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent l'état de disponibilité du vaccin    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    Mandat d'arrêt contre le général Belksir    Tribunal : report du procès de l'ancien député Baha Eddine Tliba au 2 septembre    Covid-19, le lourd tribut des soignants    Des tests pour tous    Approbation des propositions des ligues régionales    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    Liberté provisoire pour Fahd Helfaia    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Pour remplir une prison il faut bien vider quelque chose de l'extérieur    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Seulement 22 plages autorisées à la baignade à Boumerdès    Ténès : Quel sort pour la station d'épuration des eaux usées ?    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Entretien par visioconférence du ministre du Tourisme avec l'ambassadeur émirati à Alger    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Plaidoyer pour une révision des textes de loi: 1.537 incendies de forêts en deux mois    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nathalie Andris, sculpteur, designer et céramiste: Fécondité artistique, générosité humaine
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Personnalité prolifique, artiste éclectique et créatrice polyvalente, à la fois sculpteur, céramiste et designer, artiste raffinée, sensible, délicate, ingénieuse, Nathalie Andris est une infatigable inventrice d'une poétique visuelle éloquente. «Jeux de Dames» sera sa prochaine exposition.
Nathalie Andris confectionne des rêves avec des petits «riens». Elle, c'est une âme abondante en fertilité artistique. Son art, c'est aussi sa passion. Cette femme venue de Belgique accumule plus de vingt ans d'expérience en art plastique. Au fil des années, Mme Andris a accumulé, en parallèle à sa carrière professionnelle, des formations artistiques qui répondaient à son besoin d'expression.
Elle a approché et maîtrisé successivement les techniques et connaissances essentielles pour perfectionner son art. Entre autres : cours de bandes dessinées, cours de couleurs et psychologie de la couleur, peinture, poterie, céramique, cours privés de tournage avec outils, cours de sculpture, design, technique de forge et de bronze… C'est donc après ce cursus multiple et riche qu'elle fut diplômée de l'académie des Beaux-Arts de Chatelet en Belgique. Son «zèle» et ses tendances artistiques témoignent d'une nouvelle symbolique à forte tonalité et consonance en Algérie, qui traduisent un art dans un langage fécond qui interpelle et retranscrit des vues de l'esprit et une sensibilité jointe à un vécu riche. S'appuyant sur sa créativité, cette artiste a imposé sa collaboration en termes de design et construction d'engins de levage (ascenseur, monte-voiture et matériel adapté aux personnes handicapées) auprès des plus grandes sociétés du marché mondial. Son sens de l'innovation a été ainsi retenu pour des réalisations de qualité sur les sites les plus prestigieux de Belgique tels que le Palais Royal, musées, banques, Sénat, Parlement... mais aussi à Paris pour le groupe Total, et d'autres privés, en Suisse et au Portugal.
Elle fut également une référence reconnue dans la conception et l'étude à l'organisation de divers espaces commerciaux et publics.
Une fée à Alger
C'est donc partant de ce postulat que Nathalie Andris a ensuite donné libre cours à sa nature profonde de sculpteur céramiste pour nous étonner au travers de réalisations avant-gardistes dans lesquelles elle insuffle son profond ressenti. Son inspiration artistique afflue tel un torrent lumineux, vers ses doigts de fée.
Sa générosité humaine s'illustre aussi dans l'enseignement qu'elle donne pour épauler des artistes ou des jeunes apprentis. A ce titre, l'artiste donne aussi des cours dans son atelier situé à Hydra à Alger. Nathalie Andris s'inspire de son environnement et nous fait découvrir une réalité différente au travers de sa vision personnelle de femme. Ses œuvres se révèlent dans les formes et les couleurs et expriment une vie interne à chacun des thèmes qu'elle désire nous faire connaître. Sa sensibilité aux détails est traduite tout en nuance et élégance. Que ce soit la goutte de rosée ou les agressions de notre monde contemporain, nombreuses sont les sources d'inspiration de ce sculpteur qui marie avec succès, pour nous parler, les matières, les textures, les couleurs. Son verger abondant en beauté d'images qu'elle orchestre depuis longtemps est, depuis 2011, à la portée du public algérien puisque l'artiste réside à Alger depuis cette date. Elle a déjà été au centre d'innovantes expositions dans des galeries privées ou dans des hôtels. Sa prochaine exposition «Jeux de dames» promet découverte, suspense et émerveillement. Elle se tiendra à l'Hôtel Sofitel à Alger à partir du 21 du mois courant et durera un mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.