Assassinat de Ali Tounsi: Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    Annaba: une délégation sahraouie pour évoquer l'évolution de la situation au Sahara occidental    Manchester City: les effets de la folie Mahrez en Algérie !    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    OPEP+: maintien des volumes, l'Arabie saoudite prolonge ses coupes, la Russie et le Kazakhstan épargnés    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Saadi: l'organisation d'élections locales et législatives le même jour difficile sur le plan pratique    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Liverpool: Klopp ne veut pas d'excuses    Terrorisme et déchéance de la nationalité    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Le Front Polisario invite la Minurso à l'impartialité    L'ambassade de France s'explique    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Tebboune reçoit les présidents de trois partis politiques    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    La victoire ou l'élimination    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    Beldjoud insiste sur le principe de l'égalité    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La mafia du foncier dénoncée    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ballon d'Or 2016: Mahrez dans le panthéon du football africain
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987), l'attaquant vedette de Leicester City est devenu le troisième joueur algérien à se hisser sur le toit de l'Afrique.
Comme il fallait s'y attendre, Riyad Mahrez a remporté le titre de meilleur joueur africain de l'année 2016, titre décerné par la Confédération africaine de football (CAF), jeudi à Abuja, au Nigeria, lors de la cérémonie des CAF Awards.
Après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987), l'attaquant vedette de Leicester City est devenu le troisième joueur algérien à se hisser sur le toit de l'Afrique. Ses deux glorieux aînés avaient été sacrés meilleurs joueurs du continent à l'époque où le magazine France Football décernait cette récompense qui avait pour nom le Ballon d'Or africain. Mais comme depuis 1992 ladite distinction est passée sous le giron de la CAF, Riyad Mahrez devient le premier joueur algérien à gagner le titre de joueur africain de l'année dans cette formule. Auteur d'une année 2016 historique avec son club, Leicester City, qu'il a conduit à son premier sacre en Premier League, l'ancien joueur du Havre n'a, pourtant, pas fait l'unanimité parmi le jury, composé par des sélectionneurs ou directeurs techniques nationaux des associations nationales affiliées à la CAF, du comité des médias, du comité technique et du comité de football, ainsi que d'un groupe d'experts des médias. En effet, alors que tout le monde s'attendait à une véritable razzia dans les intentions de vote, Mahrez a récolté «seulement» 361 voix contre 313 pour son dauphin et désormais ex-tenant du titre, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. Le Sénégalais Sadio Mané a été crédité de 186 voix. Un écart qu'on est presque tenté de qualifier de famélique mais qui devrait relancer sans doute le débat sur les critères d'attribution du trophée quand bien même la CAF avait changé pour cette édition 2016 le mode de désignation du meilleur joueur de l'année, qui concernait uniquement les capitaines d'équipes nationales et les sélectionneurs ou directeurs techniques nationaux ( DTN). Il faut dire que tous les paramètres plaidaient pour un plébiscite de Mahrez, qui aura effectué une année 2016 époustouflante à tous points de vue. Impliqué dans 28 buts de Leicester City en championnat la saison dernière (17 buts, 11 passes décisives), notre compatriote a été l'un des éléments clés du sacre historique des Foxes en Premier League. Il a, d'ailleurs, été élu par ses pairs comme le meilleur joueur du championnat d'Angleterre, une première pour un footballeur africain. Intenable en Champions League où il a inscrit quatre buts dans la phase des poules, permettant ainsi à son club de se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition, Mahrez sera logiquement nominé parmi les 23 joueurs pour le Ballon d'Or France Football. Il terminera même au septième rang au classement final avec 20 points contre 7 pour Aubameyang, qui a fini onzième. Auparavant, il avait été élu par la BBC footballeur africain de l'année 2016 en devançant le Sénégalais Sadio Mané (Liverpool) et le Ghanéen André Ayew (West Ham). Aubameyang n'ayant même pas figuré dans le top cinq. Certes, le Gabonais s'est illustré durant l'année écoulée en inscrivant 32 buts avec son club, le Borussia Dortmund, mais son palmarès en 2016 se résume seulement au titre de meilleur joueur de la Bundesliga. Pas du tout suffisant pour contester à l'Algérien sa suprématie sur la scène continentale. Le meilleur a, en tout cas, gagné et c'est ce qu'on retiendra le plus du vote de la CAF. Un grand bravo pour notre Mahrez national.
«Un honneur pour moi»
Quelques instants après avoir reçu le trophée du meilleur joueur afrcain de l'année 2016, c'est un Mahrez visiblement ému qui a livré à chaud ses premières impressions au sujet de son sacre «C'est un honneur particulier pour moi de recevoir ce prix, a déclaré, ému, le lauréat. Je suis très heureux, très content… Je tiens à remercier tous mes coéquipiers à Leicester et en équipe d'Algérie, mes entraîneurs ainsi que le président de la Fédération d'Algérie. Je veux dédier ce trophée à ma famille, à tous les Africains, aux Algériens et à tous les gens qui me supportent jour après jour en Afrique et dans le monde», a déclaré en substance la star des Verts.
Le tableau des récompenses
Joueur africain de l'année : Riyad Mahrez (Algérie/Leicester City)
Joueur africain basé en Afrique : Denis Onyango (Mamelodi Sundowns/Ouganda)
Entraîneur de l'année : Pitso Mosimane (Mamelodi Sundowns)
Equipe nationale de l'année : Ouganda
Equipe nationale de l'année (femmes) : Nigeria
Club de l'année : Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud)
Meilleur jeune : Alex Iwobi (Arsenal/Nigeria)
Espoir de l'année : Kelechi Iheanacho (Manchester City/Nigeria)
Joueuse de l'année : Asisat Oshoala (Arsenal Ladies/Nigeria)
Arbitre de l'année : Bakary Papa Gassama (Gambie)
Leader de l'année : Manuel Lopez Nascimento, président de la Fédération de Guinée-Bissau
Légendes africaines : Laurent Pokou (Côte d'Ivoire) et Emilienne Mbango (Cameroun)
Le onze africain de l'année
Mahrez dans l'équipe type de 2016, Slimani remplaçant . Sacré meilleur joueur africain, Riyad Mahrez a été, évidemment, choisi dans l'équipe type africaine de la Confédération africaine de football (CAF) pour l'année 2016. Son compatriote et coéquipier à Leicester City, Islam Slimani, figure sur la liste des remplaçants, lui qui faisait partie des cinq nominés pour le trophée en question.
Gardien : Denis Onyango (Ouganda, Mamelodi Sundowns)
Défenseurs : Serge Aurier (Côte d'Ivoire, Paris Saint-Germain), Aymen Abdennour (Tunisie, FC Valence), Eric Bailly (Côte d'Ivoire, Manchester United), Joyce Lomalisa (RD Congo, AS Vita)
Milieux de terrain : Khama Billiat (Zimbabwe, Mamelodi Sundowns), Rainford Kalaba (Zambie, TP Mazembe), Keegan Dolly (Afrique du Sud, Mamelodi Sundowns)
Attaquants : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon, Borussia Dortmund), Sadio Mané (Sénégal, Liverpool), Riyad Mahrez (Algérie, Leicester City)
Remplaçants : Aymen Mathlouthi (Tunisie, Etoile du Sahel), Kalidou Koulibaly (Sénégal, Naples), Salif Coulibaly (Mali, TP Mazembe), Islam Slimani (Algérie, Leicester City), Mohamed Salah (Egypte, AS Rome), Kelechi Iheanacho (Nigeria, Manchester City), Alex Iwobi (Nigeria, Arsenal)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.