Le Front Polisario appelle l'ONU à assumer ses responsabilités au Sahara occidental occupé    Culture: une réunion pour examiner les voies d'accompagnement des artistes en période de confinement    Covid-19 : 2314 infractions au confinement en une semaine    Décès du moudjahid Lemtayech Dayekh connu sous le nom de Dayekh Bachagha    La rumeur sur la mort d'Ouyahia affole la toile    MIGRATION CLANDESTINE : L'approche algérienne présentée à l'UE    DESIGNATION DANS LES POSTES ET LES FONCTIONS A L'ANP : Chanegriha souligne les impératifs critères objectifs    CORONAVIRUS : Décès du SG de la wilaya de Relizane    527 nouveaux cas confirmés et 10 décès en Algérie    Bechar: l'EPH chahid Tourabi Boudjemaa dédié à la prise en charge des malades de la Covid-19    SITUATION SANITAIRE EN ALGERIE : Djerad accuse des ‘'parties'' d'exploiter la crise du Covid-19    PROTECTION CIVILE DE SIDI BEL ABBES : 551 interventions enregistrées en une semaine    PENSIONS DE RETRAITE : Le nouveau calendrier de versement fixé    DOUANES : Mouvement partiel ciblant 27 inspections divisionnaires    Mars brillera pour Abu Dhabi !    La FAF fait le point sur le professionnalisme sur demande du MJS    Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise    Des lobbies anti-algériens parasitent les relations algéro-françaises    Ennahdha appelle au départ de Fakhfakh    Les états-Unis haussent le ton contre Khalifa Haftar    La ville de Tanger reconfinée    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Ghacha suivi par Malines    L'UEFA prend note de la décision    "J'ai transféré 11,3 milliards de centimes du CSA à la SSPA"    "Je n'ai pas peur de la mort"    Les pistes de relance    «L'Etat soutient les industries de transformation»    Air Algérie frôle le crash    10 millions d'enfants risquent de ne plus reprendre l'école    Critères pour faire valoir vos droits à la retraite    Distribution de 1 183 logements sociaux locatifs (LSL)    Pourquoi le sacrifice du mouton est dangereux    Les journalistes interdits de couvrir un procès    Comment communiquer au mieux ?    Tebboune et Poutine échangent sur la Libye et l'Opep    Camus, une enfance pauvre au 17, rue de Lyon, à Alger    Le prénom amazigh Mastan inscrit à l'APC d'El-Biar    Publication inédite de "Printemps d'Alger" d'Emmanuel Roblès    Quand l'art se réfugie dans le monde virtuel    Mon Hebdo est né    Oran: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Championnat d'Italie : La Juventus s'approche de son 9e titre d'affilée    Paraguay : La justice rejette une nouvelle demande de libération de Ronaldinho    Foot der des verts    Abderrahmane Benkhalfa: Plaidoyer pour l'ouverture du capital des entreprises publiques    FAF - Reprise du championnat: La réunion de toutes les incertitudes    Le temps de la normalisation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





pièce theatrale mise en scene par ziani cherif ayad: «Bahidja» sera prête en mai
Publié dans Le Temps d'Algérie le 26 - 04 - 2017

Un extrait de la nouvelle pièce produite par le Théâtre national algérien Maheiddine-Bachtarzi, intitulée «Bahidja» a été présenté aux journalistes, dans la matinée d'hier. La présentation a eu lieu en présence du staff de la troupe et du metteur en scène Ziani Chérif Ayad.

Le texte est une adaptation du roman de Leïla Aslaoui «Sans voile, sans remords». C'est l'histoire dramatique et véridique d'une lycéenne, camarade de classe de l'auteure du livre. Cette femme a connu des atrocités les pires situations traversées par l'Algérie. «Bahidja», l'héroïne de l'histoire racontée n'a plus espoir de vie, après tout ce qu'elle a vécu.
C'est le témoignage bouleversant de cette femme qui a donné naissance au roman «Sans voile, sans remords» de Leïla Aslaoui.
Cette histoire est mise sur planches par le talentueux metteur en scène Ziani Cherif Ayad. L'extrait présenté hier à la presse, dans la salle de répétitions du TNA donne un très bon avant-goût de la pièce.
Le choix de ce texte par le metteur en scène n'est pas fortuit. Celui-ci veut raconter une période noire dont il été également témoin. «Le but n'est pas de remuer le doigt dans cette douleur. Mon but est de raconter cette histoire, mettre des mots, et des visages à des faits. C'est un témoignage d'une époque», explique-t-il.
Le travail est presque bouclé par la troupe de Ziani Cherif Ayad.
La pièce, qui fera sûrement parler d'elle par la qualité du travail fait, et le talent des comédiens qui l'ont interprétée, sera présentée au public vers la fin de ce mois de mai, promet son metteur en scène.
Celui-ci avoue qu'il ne reste enfin que quelques détails, sur le travail de lumière, et le travail sera prêt pour être présenté au public.
Dans son œuvre théâtrale, le metteur en scène a préféré choisir la simplicité dans le décor et la scénographie. «Je ne demande pas au chorégraphe de me faire des figures de danse. Dans notre société, nous avons un problème avec l'expression corporelle. Nous n'avons pas cette culture de s'exprimer par le corps», dit-il.
Concernant la musique, Ziani Cherif Ayad a affirmé que «Bahidja» ne contient, en majorité, que des sons. «Nous avons intégré des tous petits morceaux de musique, mais pour la majeure partie du spectacle, nous n'avons fait que des sons», raconte-t-il.
Le travail de mise en scène a duré deux mois.
Les comédiens qui jouent dans la pièce sont inconnus du metteur en scène avant ce travail. «Nous avons fait un travail de troupe, pour lequel tout le monde a contribué. Au tout début, j'avais une crainte, car ce sont des comédiens que je ne connaissais pas. On s'est découvert pendant le travail. Mais j'avoue que tout s'est déroulé dans d'excellentes conditions. Un climat de parfaite symbiose.
Les comédiens, techniciens, et tout ceux qui ont participés, étaient très bien. Nous avons réalisé le défi de monter la pièce en deux mois, comme nous l'avions promis», s'est félicité Ziani Cherif Ayad. D'ailleurs, les acteurs de la pièce ont montré une parfaite complicité dans leur jeu, durant la présentation d'extraits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.