Algérie-Maroc : la (maigre) réponse de Bouteflika à Mohamed VI    Ould-Abbès toujours secrétaire général    Arrestation d'un ex-maire et député    Le FLN et le RND en rouleaux compresseurs    Où est passé le dinar ?    Le renseignement douanier au menu du dialogue 5+5    Les Verts face à leur destin    «Je vois un changement par rapport au passé»    Taoussi vers la porte de sortie    Sachez que…    Création d'un centre de chirurgie pédiatrique en Algérie    Un trentenaire retrouvé pendu chez lui à Belkheïr    Entre blagues, caricatures et ironiques retours de bâton    Bab-el-Oued chouhada    Raser sa barbe ? Pas question !    Le temps n'a pas d'âge    Nouvelles d'Oran    24 heures    Football - Ligue 1: Le NAHD surprend l'ESS, l'ASAM respire    Lutte contre le commerce de stupéfiants: Six dealers arrêtés et des psychotropes saisis    Mostaganem: Des malades en danger    Pour la fréquence élevée d'effets secondaires: Retrait définitif de deux traitements anti-cancéreux    Qui a tué John Fitzgerald Khashoggi ?    Sécurité des vols: L'UGTA défend Air Algérie    ASM Oran: Sid Ahmed Slimani à la barre technique    Colloque sur la «Sira ennabawiya»: Plaidoyer pour l'unité dans l'Islam    USA : La production record de pétrole brut tire les stocks à la hausse    Atelier de formation de gestion associative    Succès des premiers tests des projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1    Zetchi appelle les Verts à faire preuve de combativité sur le terrain    La JSMB se neutralise à domicile avec l'ESM    Violences après le match USMA-CSC: 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés    La production du fer et de l'acier relancée    Déces : Le journaliste d'El Khabar Mohamed Cherak n'est plus    Le traité constitutif de l'UA doit "être préservé de toute révision"    43e Eucoco : Mme Feroukhi souligne le rôle de la conférence dans la sensibilisation sur le conflit    Une délégation de la Fédération internationale des journalistes, en visite à Ramallah    Washington vote contre une résolution de l'ONU condamnant Israël sur le Golan    Conférence de Palerme sur la Libye : Les divisions étalées au grand jour    3e phase de la 24e opération de relogement d'Alger: Quelques 70 familles seront relogées lundi prochain    Affaire Skripal : Zakharova qualifie de "blague" la nouvelle enquête de Bellingcat    La tenue d'un vote de défiance contre May "probable"    Noureddine Bedoui : "Les valeurs de l'ANP sont un précieux acquis à préserver "    Hamadou Lazhar, élu candidat du FLN    Da Méziane, c'est le «Djihad», l'engagement et la modestie personnifiés    La 2e édition s'ouvre à Alger    CNAL et Commission de visionnage des films    La nouvelle pièce "Sekta" de Tounès Aït Ali présentée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Boghni se rappelle de ali zamoum: Tagmats rend hommage à son fondateur
Publié dans Le Temps d'Algérie le 30 - 08 - 2017

Le treizième anniversaire de la mort du moudjahid Ali Zamoum, natif du village Ighil Imoula, dans la commune de Tizi n'Tlata, daïra des Ouadhias, a été commémoré dimanche dernier par les membres de l'association humanitaire Tagmats, portant aussi le nom du défunt qui n'est autre que son fondateur.

Etalé cet année sur plusieurs jours, l'hommage au défunt moudjahid et homme de culture Ali Zamoum, qui nous a quittés un certain 28 août 2004, a été entamé pour rappel le 19 août dernier à partir de la ville de Bouira où les membres de l'association Tagmats (Fraternité) de Boghni fondée pour rappel par Ali Zamoum, ont prévu durant trois jours un riche programme marqué notamment par une série de conférences animées par des amis et compagnons de lutte du défunt au niveau de la maison de la culture de Bouira, qui porte d'ailleurs le nom d'Ali Zamoum. A cet effet, la journée du 19 août a été marquée par la projection du film Les racines du brouillard qui, retrace «le dernier voyage d'Ali Zamoum, ses derniers instants où s'entremêlent en condensé le présent et le passé, la lutte contre la maladie et les souvenirs de la lutte pour l'indépendance, les réminiscences de l'ancien condamné à mort et les pensées du villageois d'Ighil Imoula» , suivi de deux autres projections, à savoir l'une des dernières interviews de trois heures où Ali Zamoum témoigne et raconte sa vie et son parcours de combattant ainsi que le fameux film documentaire À vous qui êtes appelés à nous juger, retraçant les prémices de la Révolution algérienne. Pour la journée du 20 août, coïncidant avec la célébration de la date anniversaire du Congrès de la Soummam, il a été organisé une série de conférences animées par l'écrivain Rabah Zamoum sur «Le rôle et l'implication des frères Zamoum depuis le déclenchement de la Guerre de libération nationale à l'indépendance de l'Algérie», puis Hocine Zahouane qui a parlé de «Ali Zamoum, de son combat, de son engagement précoce, de son amour pour sa patrie».
Il y a eu par la suite, une conférence de Lakhdar Bouregaâ portant un éclairage sur «L'engagement plein et entier des frères Zamoum durant la Guerre de libération nationale». Poursuivant son programme d'activité en hommage à son fondateur, l'association Tagmats a organisé, dans la matinée de lundi dernier, un recueillement sur la tombe de son fondateur au carré des martyrs à Ighil Imoula.
En plus d'une série de conférences et de témoignages relatant le parcours de l'homme, qui a marqué de son empreinte la lutte pour la libération du pays, les organisateurs ont également procédé à la remise du traditionnel prix du mérite, décernée chaque année à une personnalité ayant marqué par son courage et son engagement la scène nationale. Pour cette année, le choix pour le prix du mérite Ali-Zamoum, a été décerné à la jeune bachelière Kenza Hadji Mahfoud. «Le prix du mérite, comme l'indique son nom, est à l'image de l'illustre personnage qu'était Ali Zamoum. Cette année, ce prix du mérite est décerné à Kenza Hadji Mahfoud pour avoir décroché son bac mathématiques alors qu'elle avait perdu sa mère pendant le déroulement de cet examen. Digne fille, fille courage, elle rendit, ainsi, à sa maman le plus bel hommage en continuant son examen et en décrochant son bac avec brio en dépit de l'immense douleur qu'elle surmonta courageusement», affirme Mohand Akli Lannak, président de l'association Tagmats Ali-Zamoum. Créé en 2005 par les membres de l'association caritative Tagmats Ali-Zamoum en hommage à son fondateur, ce prix se veut un geste symbolique d'encouragement à toute personne, physique ou morale, qui se serait distinguée par une action exceptionnelle de bravoure, de vaillance ou par un acte méritoire digne de louanges.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.