Le Président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGTA    Industrie pharmaceutique: appel à organiser "El Djazaïr Healthcare" dans d'autres pays africains    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Le RND affiche son total soutien    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    Paroles d'experts    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Combien au premier trimestre 2022?    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Youcef Cherfa ausculte son secteur    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Voter pour le parti, c'est choisir la transparence»
Meeting du président du RCD à Kouba
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 11 - 2012

Pour conquérir ou glaner des sièges au niveau des communes de la capitale, où il est présent, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a appelé jeudi à voter pour ses candidats en mesure, selon Mohsen Bellabès, de garantir les droits des citoyens appelés eux aussi à participer à la gestion des affaires de la collectivité.
Le président du RCD, Mohsen Belabbès, a estimé à cet effet, dans un meeting populaire animé jeudi en fin d'après-midi à Kouba, que la gestion des collectivités ne peut se faire qu'avec la participation du citoyen. Pour ce faire, il affirmera devant une grande foule que choisir les candidats du RCD, qu'il qualifie «d'intègres et d'honnêtes», constituerait la première étape. Il a ajouté qu'il n'y aura pas de place à l'injustice ni aux corrompus dans la commune où sa formation remportera la majorité et qui sera, a-t-il dit,
«un exemple en matière de respect des droits». Pour étayer ses propos, le président du RCD a tenu à préciser que le RCD, là où il a eu à gérer des APC, il a prouvé «sa capacité à proposer des projets et introduire de nouvelles pratiques en matière de gestion, en dépit du manque de moyens et des prérogatives limitées des élus».
«Il est de notre devoir de défendre avec force tout espace susceptible de permettre à des femmes et des hommes dans notre pays d'influer sur la décision notamment au sein des assemblées communales présidées par des personnes intègres et dignes de confiance», a-t-il lancé, soutenant dans la foulée que «la réduction des prérogatives des élus locaux lors du récent amendement des codes communal et de wilaya n'empêche pas l'élu local intègre de s'acquitter de sa mission».
Ceci dit, la gestion «collégiale» ou «participative» avec l'implication du citoyen notamment de l'élite est un apport considérable, selon Bellabès, à «la planification des projets locaux de développement».
Il semble que cela est credo du RCD dont les élus, surtout là où le parti est majoritaire, ne ménageront aucun effort pour arracher des réformes et davantage de moyens, notamment à travers des impôts locaux», soutient le président du RCD dont le slogan de campagne est «pour une gestion transparente et solidaire».
L'engagement du citoyen à travers notamment le programme du parti est aussi souhaité par le RCD pour combattre «le régionalisme et la corruption». Pour aboutir à ces objectifs, Mohsen Bellabès appellera à une participation massive aux élections qui concernent, précise-t-il, «l'élection de personnes qui géreront les affaires quotidiennes des citoyens et redonneront espoir aux Algériens à travers une gestion transparente et efficiente» pour qu'enfin «le peuple puisse reprendre le pouvoir».
Le président du RCD, qui évoquera dans son discours plusieurs autres dossiers qui constituent les axes principaux du programme du parti, comme la séparation du religieux du politique, la constitutionnalisation de tamazight à travers une «volonté populaire forte et responsable», a, par ailleurs, en évoquant la révision de la Constitution, plaidé pour un mandat présidentiel de quatre ans renouvelable une seule fois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.