PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un forum de partenariat algéro-français les 28 et 29 mai à Alger
Coopération
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 04 - 2013

Un forum de partenariat algéro-français, axé sur la création de partenariat industriel et commercial entre les entreprises des deux pays, se tiendra les 28 et 29 mai prochain à Alger, a-t-on appris mardi à Oran auprès des organisateurs. Ce forum réunira 45 entreprises françaises sélectionnées parmi les secteurs ciblés autour de 120 à 150 acteurs économiques publics et privés algériens, a-t-on indiqué lors d'une journée d'information, organisée à la Chambre de commerce et d'industrie (CCIO) en faveur de chefs d'entreprises algériennes.
Il sera organisé par le ministère de l'Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l'Investissement représenté par l'Agence nationale de développement de la petite et moyenne entreprise (ANDPME) ainsi que par l'Agence pour le développement international des entreprises (UBI France).
Ce rendez-vous économique sera présidé du côté algérien par la ministre de l'Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise et de la Promotion de l'Investissement, M. Cherif Rahmani, et du côté français par la ministre du Commerce extérieur, Mme Nicole Bricq.
Plusieurs secteurs sont ciblés à l'instar de l'agriculture, l'agro-alimentaire, les équipements et services pour transports, les industries et sécurité industrielle, le BTP, l'Energie, les TIC, la santé, la pharmacie et les équipements médicaux et industriels.
Quatre ateliers sectoriels seront organisés lors de cette rencontre pour débattre des problématiques du marché algérien, du BTP et des matériaux de construction", de l'industrie et équipements pharmaceutiques, de la sous-traitance automobile et la mécanique et de l'agro-industrie et le développement des filières agricoles.
Des rencontres entre chefs d'entreprises algériens et français sont également prévues et des visites sur sites seront probablement organisées.
A ce titre, le directeur général de l'ANDPME, M. Rachid Moussaoui a situé l'importance de telles démarches dans "le processus de concrétisation de partenariats algéro-français et l'amélioration du climat d'affaire en Algérie".
Dans le même ordre d'idées, il a exprimé son souhait de voir "plus d'ouverture à des partenariats possibles pour améliorer le rendement des entreprises algériennes et stimuler la dynamique économique".
De son côté, le directeur de la mission économique Ubifrance auprès de l'ambassade de France en Algérie, M. Alain Boutebel a estimé que le but de ce forum est de "créer des partenariats entre entreprises algériennes et françaises et nouer des relations gagnant-gagnant avec des partenaires porteurs de projets, pour un meilleur rapprochement des intérêts économiques et commerciaux des entreprises des deux pays".
Faisant le bilan du précédant forum organisé en mai 2011 et qui a connu la participation de 400 entreprises algériennes et 130 entreprises françaises, il a indiqué que "plus de 50 contrats ont été signés à la faveur de 4.000 rendez-vous entre entreprises algériennes et françaises".
Pour les critères de choix des entreprises, il a souligné que la priorité sera donnée aux porteurs de projets de développement "bien finis", a-t-il dit expliquant, dans ce sens, que "toutes les études liées au projet doivent être prêtes afin d'entamer la réalisation à la faveur de probables partenariats lors du forum".
Les débats ont abordé, lors de cette journée d'information, l'application de la règle (51%-49%) et ses retombées sur ce genre de partenariat. M. Moussaoui a indiqué que "cela ne devrait pas être un problème car il existe plusieurs facilitations".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.