Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UA a son Commissaire, apaisement en RDC et aux Soudans
SOMMET DE L'UNION AFRICAINE
Publié dans L'Expression le 17 - 07 - 2012

Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, nouvelle Commissaire africaine de l'UA
L'UA a fini par élire son Commissaire, la Sud-africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, et avancé dans la solution des conflits en RDC et entre les deux Congo, mais peu de progrès réalisés sur la situation au Mali.
La Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, a été élue dans la soirée de dimanche, à Addis-Abeba, au poste de Commissaire de l'Union africaine, mettant un terme à l'impasse qui a quelque peu paralysé ces derniers mois l'organisation africaine. Ce sommet de l'UA a été par ailleurs marqué par un apaisement entre le Rwanda et la République démocratique du Congo, ainsi qu'entre les Soudans. Ancienne chef de la diplomatie sud-africaine, l'ex-épouse du président Jacob Zuma devient la première femme mais aussi le premier responsable anglophone à occuper ce poste stratégique, à l'issue d'une bataille sans précédent. La «Dame de fer» de Pretoria a poussé vers la sortie le précédent président de la Commission, Jean Ping, 69 ans, qui était candidat à sa succession, après six mois de lutte en coulisses et quatre nouveaux tours de scrutins dimanche à Addis-Abeba. Nkosazana Dlamini-Zuma, 63 ans, a arraché les voix de 37 délégations, soit trois de plus que la majorité requise des deux-tiers, après avoir devancé M.Ping lors des trois précédents tours. Elle a ainsi renversé le rapport de forces d'un précédent sommet de l'UA en janvier dernier, qui n'avait pas réussi à départager les deux adversaires, mais qui avait placé M.Ping en tête. «Il n'y a pas eu de perdant ni de gagnant. C'est l'Afrique toute entière qui a gagné», a insisté le président béninois Thomas Boni Yayi, président en exercice de l'UA pour un an. M.Ping a reconnu sa défaite et s'est dit «prêt à coopérer (avec Mme Dlamini-Zuma) pour l'unité du continent». Mais la bataille a bel et bien opposé les Afrique anglophone et francophone, accru les rivalités entre les géants sud-africain et nigérian, et inquiété nombre de petits pays quant à une possible main-mise sud-africaine sur l'organisation. «L'Afrique du Sud ne va pas déménager à Addis-Abeba pour venir diriger l'Union africaine», a assuré à ce sujet Mme Dlamini-Zuma.
Le sommet de l'UA a auparavant enregistré un «accord de principe» entre le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) pour déployer à leur frontière et dans l'est de la RDC une force internationale chargée de neutraliser les rebelles qui combattent l'armée congolaise sur son sol. Cet accord a été obtenu à l'issue d'un tête-à-tête entre les présidents congolais Joseph Kabila et rwandais Paul Kagame, a indiqué ce dernier, le premier depuis le début de la crise. L'ONU a accusé le Rwanda de soutenir les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23), ce que Kigali dément. «Nous avons accepté le principe de demander à d'autres de nous aider, mais les détails (...) seront pour plus tard», a déclaré Paul Kagame, interrogé sur cette force à l'issue d'un Sommet de l'organisation régionale de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) tenu en marge du Sommet de l'Union africaine. Il s'agit de la deuxième avancée enregistrée au sommet semestriel de l'UA, qui avait vu auparavant, de façon plus symbolique, les présidents du Soudan du Sud et du Soudan se rencontrer et se serrer la main pour la première fois depuis que des combats frontaliers avaient mis leurs pays au bord d'une guerre ouverte en mars et avril derniers. La crise au Mali, qui menace elle de déstabiliser l'Afrique de l'Ouest, avait été évoquée dès samedi lors d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA, l'instance consacrée à la prévention des crises sur le continent. Le CPS a enjoint les autorités maliennes d'accélérer le processus de transition politique consécutif au coup d'Etat militaire de mars, pour présenter un front uni face aux rébellions, principalement islamistes, ayant conquis le nord du pays. «L'unité nationale et l'intégrité territoriale du Mali ne peuvent faire l'objet d'aucune discussion ou négociation», a prévenu le CPS, soulignant la «détermination de l'Afrique de n'épargner aucun effort pour leur préservation».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.