Ouverture du 15ème Salon Equip Auto Algeria à Alger    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Décès de Djamel Larouk, directeur de l'ESBAA    Appel à la levée de l'embargo sioniste sur Ghaza: le Hamas salue un rapport de l'ONU    Les prisonniers de Gdeim Izik déposent une plainte contre le Maroc pour détention arbitraire    JM-Oran-2022: tableau des médailles    JM: programme des finales prévues dimanche    Ressources hydriques souterraines: un important programme projeté à Bechar    Migrants tués par la police marocaine: la CADHP déplore le recours excessif à la force    Recouvrement de l'Indépendance nationale: un spectacle grandiose    Real - Modric : "Mbappé doit maintenant vivre avec cette décision"    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    JM/Boxe: "Je mérite la médaille d'or" (Houmri)    Message de l'ancien Président Liamine Zeroual à l'occasion de la Fête de l'indépendance    Algérie-Egypte: Donner un nouveau souffle à la coopération économique    Hydrocarbures: «Occidental Petroleum Corporation» veut faire plus en Algérie    Equipe nationale U18: L'urgence d'un système de développement    Espagne : Le Parlement veut rétablir les relations avec l'Algérie    Un réseau de quatre individus arrêté: Plus de 25.600 comprimés psychotropes saisis    Une nouvelle stature    Tipasa: Un trafic international de cartes de paiement électronique démantelé    Libye: La désignation d'un représentant de l'ONU divise    Téléphonie mobile: L'Algérie rachète les actions de Veon dans Djezzy    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    Driss Messaoud sauve la face    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    Trois projets de loi adoptés    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    9 manifestants tués à Khartoum    L'été en pente douce    La grande vadrouille    La rentrée scolaire se prépare en été    L'Algérie dansera tout l'été    Fin de parcours du touriste judiciaire    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Un pays à la recherche de son destin    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La tunisie encore et toujours...
ANNABA
Publié dans L'Expression le 26 - 12 - 2012

En dépit de la situation sécuritaire, la Tunisie reste la destination première pour tous les Algériens
Le Nouvel an grégorien est une fête universelle qui exige une organisation spéciale. A Annaba, tout le monde s'active à trouver la façon la plus adéquate pour accueillir l'année 2013.
Les hôtels, restaurants et agences de voyages offrent des formules différentes et plus alléchantes les unes que les autres. A moins d'une semaine de la célébration du Nouvel An 2013, Annaba, la sirène de l'Est, offrira comme d'habitude à ses habitants et invités, une animation à la hauteur de l'événement.
Les pâtisseries ont commencé à exposer leurs bûches et les enfants jouent sur le Cours de la Révolution avec le Père Noël. Pour les quelques jours qui nous séparent de 2013, Annaba ne veut pas faillir à sa tradition de ville accueillante.
La tendance qu'ont les habitants de cette ville côtière à vouloir faire la fête se confirme. Dans cette ambiance festive, les hôtels et les restaurants ont été les premiers à préparer l'événement. Des placards publicitaires sur les journaux annoncent dîners, spectacles et animation musicale, pour la nuit du réveillon, qui s'annonce d'ores et déjà, au niveau des hôtels et restaurants à l'image de la Caravelle, le Majestic, Sabri complexe et Le Seybouse international, pour ne citer que ceux-là.
Des offres alléchantes
Des offres qui n'intéressent pas forcément tout le monde, eu égard aux tarifs proposés trop élevés. Il est évident que l'ambiance se paie au prix fort et ce n'est pas tout le monde qui peut se permettre de dépenser l'équivalent d'un mois de salaire pour accueillir la nouvelle année dans la bonne humeur. Une humeur que les uns et les autres cherchent ici et ailleurs. Les fêtes de fin d'année sont célébrées par les uns dans l'intimité et la convivialité, par d'autres dont les moyens le permettent, dans des hôtels cinq étoiles. Entre les uns et les autres, il y a ceux, attirés par des formules proposées par les agences de voyages pour passer un réveillon animé et tranquille. Et là, la Tunisie demeure la destination privilégiée pour les petites bourses. Dubaï, Turquie et le Maroc, pour les plus aisés, et l'Europe, la France, l'Espagne et autres... pour les plus chanceux, et le Sahara pour ceux en mal d'exotisme. Evidemment, c'est du côté de la frontière Est du pays que l'on passe le plus de commandes en raison des tarifs qui sont en Tunisie plus attractifs qu'ailleurs. Entre Hammamet, Tabarka, Djerba la douce et Sousse, la formule y est presque la même chaque année. Cinq jours dans un hôtel classé, la soirée du réveillon comprenant dîner, gala et ambiance assurée, c'est pourquoi le choix de la Tunisie n'est pas anodin. C'est la qualité du service et la bonne prise en charge qui attire l'Algérien. En ce pays voisin ou ailleurs, les amateurs de plaisir gagneraient au change, c'est du moins ce qu'affirment les agences de voyages dont les carnets de commande pour Hammamet, Sousse ou encore Tunis, sont bouclés depuis plus de 20 jours. Quant aux autres destinations, à savoir la Turquie et le Maroc, elles se classent en deuxième position, après la Tunisie, mais restent tout de même prisées par bon nombre d'Annabis.
Cependant, la Tunisie reste la destination première pour tous les Algériens. En dépit de la situation sécuritaire fragile au pays de la révolution du Jasmin, nos concitoyens bravent le danger, pour fêter le Nouvel An. Le propriétaire d'une agence de voyage du centre-ville de Annaba affirme que cet engouement est d'ordre purement économique. «Les tarifs proposés par les professionnels tunisiens sont très compétitifs, il faut bien le reconnaître (...) Les gens savent que les prestations sont globalement satisfaisantes de l'autre côté de la frontière et qu'il n'y a pas de comparaison avec les offres locales», devait-il expliquer. En effet, si la Tunisie demeure une destination particulièrement bookée pour le réveillon comparativement à d'autres pays, cela est dû surtout à la coïncidence de la fête du Nouvel An avec les vacances scolaires.
A défaut, un dîner de famille
Plusieurs ont déjà amorcé la course contre la montre: des pères de famille, des couples et des groupes d'amis et de copains ont, qui par voiture, qui par bus entamé le déplacement pour deux ou trois jours vers la Tunisie. D'autre, ont déjà pris l'avion pour le Maroc, la Turquie, Dubaï ou l'Europe. En somme, ils seront comme chaque année, peu nombreux les Annabis à fêter le réveillon comme il se doit. L'écrasante majorité se contentera d'un dîner en famille ou d'une petite virée dans les rues de Annaba, qui dort à partir de 20h. Par ailleurs, il y'a ceux qui fêtent le réveillon et ceux qui s'enrichissent. C'est pour dire que les fêtes de fin d'année sont aussi synonymes de gain. Les commerçants veulent rentabiliser leurs activités en cette période de l'Année. A peine le mois de novembre entamé que le réveillonmania s'est emparé des Annabis, de plus en plus enclins à faire la fête. Pas question de rater le Nouvel An. Les agences de voyages sont prises d'assaut, destinations choisies et les réservations ont été faites pour une bagatelle variant entre 20.500 DA par personne, jusqu'à 100.000 DA, avec promotion pouvant atteindre les 20 à 30% selon la destination choisie. Une promotion à ne pas rater, selon plusieurs personnes venues faire des réservations. C'est la course contre la montre, le shopping est l'autre volet du lot des préparatifs du Nouvel an. Les activités commerciales bouillonnent. Et le rythme s'accélère au fur et à mesure que le 31 Décembre approche. Les boutiques de prêt-à-porter et magasins d'habillement ont donné le ton, il y a quelques jours.
C'est désormais la couture, la coiffure, la friperie qui veulent réaliser des gains substantiels durant les festivités marquant la fin de l'année. En effet, les acteurs activant dans différents domaines estiment que le mois de décembre pourrait être une période de déclic pour la reprise de certaines affaires. Car l'année dernière, à la même période, le commerce à Annaba a enregistré une baisse suite à l'afflux relatif des personnes vers des destinations, notamment orientales, occidentales et asiatiques, tel Dubai et l'Espagne, ou la Malaisie. Des destinations qui avaient rappelons-le, remplacé la Tunisie, suite à la situation sécuritaire alors relativement précaire. Cette année; ils essaient de mieux se préparer en vue de remonter la pente.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.