Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 30 jihadistes tués
GUERRE EN SYRIE
Publié dans L'Expression le 08 - 01 - 2014

Au moins 34 jihadistes étrangers, essentiellement membres de l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL), ont été tués après des combats avec des rebelles dans le nord de la Syrie, a affirmé hier une ONG. «A la suite de combats avec les rebelles, 34 jihadistes étrangers, appartenant en majorité à l'EIIL mais aussi à Jund al-Aqsa, ont été tués à Jabal Jawiya», a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH, basé en Grande-Bretagne). Selon l'OSDH, ces jihadistes ont été exécutés par des rebelles au cours des derniers jours.
Depuis vendredi, de violents affrontements opposent trois coalitions rebelles à l'EIIL, un groupe originaire d'Irak et qui était jusqu'à récemment un allié de la rébellion face aux forces armées syriennes. Selon le chercheur de l'Institut français du Proche-Orient (IFPO) Romain Caillet, la grande majorité de ses chefs militaires sont des Irakiens ou des Libyens, ses chefs religieux sont plutôt des Saoudiens et des Tunisiens, tandis que les combattants sur le terrain en Syrie sont en majorité syriens. Le mouvement jihadiste a vu le jour en Syrie sous le nom de Front al-Nosra, en janvier 2012, avec l'arrivée de jihadistes irakiens dirigés par Abou Bakr al-Bagdadi, chef d'Al Qaîda en Irak. En avril 2013, ce dernier proclame l'EIIL mais il est désavoué par le chef du front al Nosra Abou Mohammed al-Jolani. Une série de meurtres similaires et d'enlèvements attribués par les militants à l'EIIL depuis l'été 2013 ont poussé des bataillons insurgés à déclarer une guerre ouverte au groupe extrémiste.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.