Bouchareb empêché de présider une réunion    "L'armée doit écouter les élites et les sages"    Bientôt un nouveau procès    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    Le FCE au bord de l'implosion    Abdelmadjid Sidi Saïd déchu de sa qualité de syndicaliste de base    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Le verdict reporté jusqu'à la dernière journée    Mellal : "Je crois fermement au sacre"    USMA : le scénario catastrophe ?    La commission de recours décide de faire rejouer la rencontre    Tadjine el kemmoun    Le procès ajourné au 19 juin    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Gaïd Salah insiste sur l'engagement sincère de l'armée : «Nous n'avons aucune ambition politique»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Zoubida Assoul. Présidente de l'Union pour le changement et le progrès (UCP) : «L'armée peut jouer un rôle de facilitateur vu la conjoncture complexe»    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le gouvernement pris en étau    Un 14e vendredi comme au premier jour!    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Oui au contrôle, non au blocage"
AMARA BENYOUNÈS, MINISTRE DU COMMERCE
Publié dans L'Expression le 10 - 06 - 2014

Afin de faire face aux imprévus du mois de Ramadhan prochain et de l'été 2014 qui enregistre des intoxications alimentaires et autres conséquences directes et indirectes sur la consommation des produits, le ministre du Commerce affûte ses armes. «Appliquez la loi en vigueur, mais ne bloquez pas les commerçants qui apportent une valeur ajoutée au commerce national et à l'économie du pays», a déclaré, hier, Amara Benyounès, lors de la réunion des directeurs du commerce des wilayas à l'hôtel El Aurassi à Alger. Faisant le point de la situation, les responsables concernés du ministère ont fait état de la situation des activités qui les concernent, à commencer par l'annonce d'une campagne de sensibilisation qui devra commencer à partir du 20 au et durera jusq'au 29 juin 2014, à travers l'ensemble des wilayas afin d'inciter les consommateurs et les commerçants, à faire preuve de retenue et autres dépenses et consommation rationnelle. Le ministre du Commerce a insisté sur la nécessité du développement de la culture de la transparence à tous les niveaux afin de rétablir «l'autorité de l'Etat» au sens élevé, pendant que d'autre responsables refusent toute communication, à l'image du responsable du dossier des négociations qui porte sur l'adhésion de l'Algérie à l'OMC qui traîne depuis des années. Dépassé par l'âge ou par le poids du dossier de l'OMC, ce dernier que nous avons sollicité pour de plus amples informations sur le sujet, n'a trouvé aucune gêne pour nous renvoyer à d'autres personnes. Le devoir d'informer les citoyens exige de nous et des responsables de transmettre l'information de manière régulière et précise. Un cas qui a été relevé par d'autres journalistes qui ont été surpris par la réaction.
Partant du principe de l'anticipation des problèmes, le ministre du Commerce souligne que «le commerce informel doit être combattu dans le cadre de la loi, tout en évitant les blocages administratifs».
Les commerçants ne sont pas tous des arnaqueurs, et malgré tout, ils continuent de faire du commerce dans les règles de l'art, affirme le ministre en guise de reconnaissance et de respect aux honnêtes producteurs, distributeurs et commerçants. L'occupation des trottoirs par de nombreux commerçants qui exposent des produits à l'extérieur des locaux, est une infraction à la loi et aux droits des autres citoyens qui se plaignent quotidiennement des dépassements de part et d'autre.
«Il faut arrêter de jeter l'opprobre contre tous les commerçants. Mais il faut aussi agir, réagir et sanctionner les cas de dépassement sans scrupules», dira le ministre Amar Benyounès, qui précise «je ne délivre pas des dérogations».
Plus l'on trouve de la bureaucratie administrative, plus il y a de la corruption. Ou on a le droit ou on ne l'a pas, afin de sortir des sentiers battus», ajoute le ministre du Commerce.
Au sujet des préparatifs du mois de Ramadhan prochain, l'ensemble des directeurs du commerce des wilayas, est tenu de faire valoir la loi dans les marchés de gros, de proximité et des commerces afin de lutter contre le phénomène de l'augmentation des prix et la spéculation des produits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.