Le pacte de l'alternative démocratique s'organise    Le Président préside un Conseil des ministres    Baptême de feu international pour Tebboune    Les Verts pour terminer premiers    70 % des cas subissent une amputation    Une centaine de harraga ont pris le large vers l'Italie !    Vers l'interdiction du téléphone portable dans les écoles algériennes !    Conférence internationale sur la Libye: arrivée du président Tebboune à Berlin    A-t-on les moyens de bâtir une Algérie nouvelle et forte ?    MONOXYDE DE CARBONE : 30 morts depuis début janvier    Ould Abbès plaide la folie    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    FFS : la réconciliation compromise ?    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    Large vague d'indignation    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La guerre des «boutons»    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Oui au contrôle, non au blocage"
AMARA BENYOUNÈS, MINISTRE DU COMMERCE
Publié dans L'Expression le 10 - 06 - 2014

Afin de faire face aux imprévus du mois de Ramadhan prochain et de l'été 2014 qui enregistre des intoxications alimentaires et autres conséquences directes et indirectes sur la consommation des produits, le ministre du Commerce affûte ses armes. «Appliquez la loi en vigueur, mais ne bloquez pas les commerçants qui apportent une valeur ajoutée au commerce national et à l'économie du pays», a déclaré, hier, Amara Benyounès, lors de la réunion des directeurs du commerce des wilayas à l'hôtel El Aurassi à Alger. Faisant le point de la situation, les responsables concernés du ministère ont fait état de la situation des activités qui les concernent, à commencer par l'annonce d'une campagne de sensibilisation qui devra commencer à partir du 20 au et durera jusq'au 29 juin 2014, à travers l'ensemble des wilayas afin d'inciter les consommateurs et les commerçants, à faire preuve de retenue et autres dépenses et consommation rationnelle. Le ministre du Commerce a insisté sur la nécessité du développement de la culture de la transparence à tous les niveaux afin de rétablir «l'autorité de l'Etat» au sens élevé, pendant que d'autre responsables refusent toute communication, à l'image du responsable du dossier des négociations qui porte sur l'adhésion de l'Algérie à l'OMC qui traîne depuis des années. Dépassé par l'âge ou par le poids du dossier de l'OMC, ce dernier que nous avons sollicité pour de plus amples informations sur le sujet, n'a trouvé aucune gêne pour nous renvoyer à d'autres personnes. Le devoir d'informer les citoyens exige de nous et des responsables de transmettre l'information de manière régulière et précise. Un cas qui a été relevé par d'autres journalistes qui ont été surpris par la réaction.
Partant du principe de l'anticipation des problèmes, le ministre du Commerce souligne que «le commerce informel doit être combattu dans le cadre de la loi, tout en évitant les blocages administratifs».
Les commerçants ne sont pas tous des arnaqueurs, et malgré tout, ils continuent de faire du commerce dans les règles de l'art, affirme le ministre en guise de reconnaissance et de respect aux honnêtes producteurs, distributeurs et commerçants. L'occupation des trottoirs par de nombreux commerçants qui exposent des produits à l'extérieur des locaux, est une infraction à la loi et aux droits des autres citoyens qui se plaignent quotidiennement des dépassements de part et d'autre.
«Il faut arrêter de jeter l'opprobre contre tous les commerçants. Mais il faut aussi agir, réagir et sanctionner les cas de dépassement sans scrupules», dira le ministre Amar Benyounès, qui précise «je ne délivre pas des dérogations».
Plus l'on trouve de la bureaucratie administrative, plus il y a de la corruption. Ou on a le droit ou on ne l'a pas, afin de sortir des sentiers battus», ajoute le ministre du Commerce.
Au sujet des préparatifs du mois de Ramadhan prochain, l'ensemble des directeurs du commerce des wilayas, est tenu de faire valoir la loi dans les marchés de gros, de proximité et des commerces afin de lutter contre le phénomène de l'augmentation des prix et la spéculation des produits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.