Djerad insiste sur l'application rigoureuse des décisions liées à la lutte contre la Covid-19    Chanegriha met l'accent sur l'impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions    Coronavirus : 494 nouveaux cas, 276 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h    Le Directeur général de la sûreté nationale inaugure plusieurs structures de police à Oran    Gestion de la crise sanitaire : Carte blanche pour le wali de Sétif    RESERVES ENERGETIQUES : Le président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    LE PREMIER MINISTRE A SIDI BEL ABBES : ‘'Encourager l'implication des jeunes dans le travail''    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : Un déficit de 68000 milliards de centimes à la CNR    Une base militaire à nos frontières est une escalade    Ali Ghediri entame une grève de la faim    Le FFS pourrait quitter le PAD    Ahmed Ouyahia transféré au CHU Mustapha Pacha    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : Deux morts et 128 blessés en 24 heures    ORAN : Quatre communes d'Ain Türck sans eau depuis 15 jours    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Crackers fromage-noix    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 15 000 visiteurs au festival Raconte-Arts
TIZI OUZOU
Publié dans L'Expression le 02 - 08 - 2016


Quelque 15.000 visiteurs ont afflué au village Souamaâ dans la commune éponyme de la daïra de Mekla (Tizi Ouzou), à l'occasion de la 13ème édition du festival Raconte-Arts qui a pris fin dimanche, a-t-on appris des organisateurs. En plus des 4000 habitants du village, des citoyens sont venus des communes limitrophes de la daïra de Mekla, ainsi que de toutes les localités qui ont connu le passage du festival durant les précédentes années, aux côtés d'estivants attirés par le caractère culturel et artistique de la rencontre, a précisé le président de la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques qui organise le festival. La cérémonie de clôture a eu lieu sur la placette du village où participants et villageois se sont partagés des moments de joie ultime procurés par la manifestation et toutes les activités qui se sont étalées le long de la semaine allant du 24 au 31 juillet. Arezki Diche a expliqué à l'APS que l'édition de cette année s'est déroulée dans des conditions «très satisfaisantes» grâce à la forte implication du comité de village et de tous les habitants de Souamaâ. 99% des activités inscrites au programme du Raconte-Arts qui a réuni plus de 300 participants issus de 10 pays (Algérie, Norvège, France, Espagne, Italie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Congo Brazzaville et Congo Kinshasa) ont été exécutées «avec succès», a-t-il signalé. Les 25 ateliers d'initiation à diverses disciplines artistiques qui ont pris en charge plus de 270 jeunes ont été sanctionnés par la réalisation de plusieurs oeuvres artistiques, notamment la statue d'un éléphant et des masques de femmes violentées qui s'inscrivent dans le cadre du deuxième thème du festival, en l'occurrence «Les violences faites aux femmes». Les travaux d'ateliers ont également été exploités dans le carnaval «Ayred», une tradition des Beni Snous, dans la wilaya de Tlemcen, pratiquée à l'occasion de Yennayer que les animateurs de la manifestation ont tenu à faire connaître aux villageois de Souâmaâ. Des fresques murales ont également été réalisées à travers tout le village par une vingtaine d'artistes peintres, présents sur place durant cette semaine d'animation artistique et culturelle, à leur tête Denis Martinez. En sus des façades ornées de couleurs et de la nouvelle allure qu'a pris cet hameau, des dizaines de spectacles de chant, de théâtre, de conte, de musique, de poésie et de cinéma ont caractérisé la rencontre, en plus des conférences liées aux thèmes de la rencontre à savoir «Il était une fois le royaume de Koukou» et «les violences faites aux femmes». «Au-delà de l'animation artistique et culturelle et des liens tissés entre les villageois et les participants de différentes nationalités, le festival a pour objectif de préserver le patrimoine matériel et immatériel de la région à travers le choix de thèmes liés à l'histoire, tout en sensibilisant les citoyens sur certaines questions d'actualité tels que les dépassements commis à l'encontre des femmes», a soutenu M. Diche. Après Taourirt Mokrane, Djemaâ Saharidj, Iguerssafene, Souamaâ et bien d'autres, le festival Raconte-Arts se «posera» l'année prochaine à Ath Ouabane, dans la commune d'Akbil, daïra de Aïn El Hammam pour sa 14ème édition, a-t-on appris de même source.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.