Du verbiage et des actes    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    L'ancien ministre des Finances, Benkhalfa: La récupération du foncier industriel, une «décision judicieuse»    Un léger mieux mais... Le casse-tête de la liquidité bancaire    Le discours officiel à l'épreuve    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    SCM Oran: Vers le dépôt des licences au niveau de la DJS    Disparition de Fekri: Un corps repêché à Cap Rousseau    Le confinement partiel reconduit    Ballotés entre la wilaya et l'APC: Les concessionnaires privés chargés de la collecte dans l'impasse    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Le Pr Djenouhat invite les épidémiologistes à approfondir les enquêtes    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Après la défaite concédée face à la JSK : Amrani en sursis, les joueurs mis à l'index    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    La démonstration de force d'Ennahdha    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ronaldo et Ranieri sacrés
PRIX FIFA
Publié dans L'Expression le 11 - 01 - 2017


Les «Best» de 2016...
Déjà Ballon d'or, le champion d'Europe portugais Cristiano Ronaldo a logiquement reçu le Prix FIFA du joueur de l'année 2016, lundi à Zurich, où l'Italien Claudio Ranieri a été sacré meilleur entraîneur pour son exploit avec Leicester, champion d'Angleterre à la surprise générale, la saison passée.
«Merci beaucoup», a réagi CR7 tout sourire et vêtu d'un costume bleu. «C'était une année de rêve, ça ne fait aucun doute», avait-il souligné avant la cérémonie. «Je suis très très fier, je dois dire un grand merci à tous mes coéquipiers du Real Madrid et à mon équipe nationale du Portugal». Il n'y avait guère de suspense. Avec ses titres en Ligue des champions avec son club et à l'Euro avec sa sélection, l'attaquant a complètement écrasé la concurrence, la saison dernière. Son sacre annoncé avait d'ailleurs déjà fuité dans la presse espagnole. A 31 ans, le Portugais s'offre ainsi un nouveau trophée après le Ballon d'or, remis le 12 décembre. Il y a en effet deux grandes distinctions cette année, puisque la FIFA a remis au goût du jour ses propres prix, après avoir mis fin à sa collaboration instaurée en 2010 avec France Football pour le Ballon d'or. Le résultat est le même à l'issue du vote des sélectionneurs et des capitaines des équipes nationales, ainsi que d'un panel de journalistes spécialisés. Cristiano Ronaldo a encore été choisi aux dépens de son éternel rival Lionel Messi, champion d'Espagne avec Barcelone, et du Français Antoine Griezmann, finaliste de la Ligue des champions avec l'Atletico Madrid et de l'Euro avec l'équipe de France. Battu à deux reprises par Ronaldo en finale, Griezmann repart de ces prix FIFA sans rien. Pourtant élu meilleur joueur de l'Euro, il ne figure même pas dans le onze type de l'année 2016, annoncé un peu plus tôt par la Fifpro, le syndicat des joueurs professionnels. Messi et ses coéquipiers du FC Barcelone étaient quant à eux absents lors de la cérémonie, invoquant la nécessaire préparation d'un 8e de finale retour de la coupe du Roi contre l'Athletic Bilbao. Cristiano Ronaldo poursuit lui son insatiable moisson. Avec toutefois un scandale qui a écorné son image si soignée, les «Football Leaks», une enquête lancée par 12 médias européens sur l'évasion fiscale dans le milieu du foot et qui a épinglé l'attaquant, accusé d'avoir dissimulé «150 millions d'euros dans des paradis fiscaux» via son agent Jorge Mendes. «Vous croyez que je suis inquiet? Qui ne doit rien, ne craint rien», avait balayé la megastar du Real tandis que son club réclamait «le plus grand respect» pour un joueur «absolument exemplaire». La seule vraie surprise de ces «Best FIFA Football Awards», présentés par la vedette américaine Eva Longoria dans une ambiance de paillettes, est la distinction remise à Claudio Ranieri. L'Italien de 65 ans, fier d'être là «avec toutes ces légendes», dont l'Argentin Diego Maradona qui lui a remis son prix de meilleur entraîneur, voit ainsi récompenser son fabuleux parcours à la tête de Leicester la saison dernière dans le très relevé championnat d'Angleterre. Les Foxes ont décroché un titre de champion que personne n'avait vu venir, surtout pas certains bookmakers qui donnaient leur cote à 5000 contre un avant le début de la Premier League. Ranieri a été élu malgré une concurrence relevée dont celle de Zinédine Zidane, arrivé à la tête du Real Madrid en janvier 2016, en remplacement de Rafael Benitez, et sacré d'entrée en Ligue des champions en mai, puis en Supercoupe d'Europe en août et au Mondial des clubs avant Noël. L'autre finaliste était Fernando Santos, le sélectionneur du Portugal champion d'Europe. Fort de son titre de champion d'Angleterre, l'expérimenté technicien italien avait définitivement enterré les reproches persistants d'éternel looser qui lui collaient à la peau. Tout cela paisiblement, sans amertume ni «revanche», expliquait-il en avril dernier. «Je suis le même homme. Si j'étais stupide avant, je le suis toujours». Quoi qu'il en dise, son palmarès a un peu changé lundi avec ce trophée de meilleur entraîneur FIFA de l'année 2016.
Le palmarès final
Prix de la meilleure joueuse: Carli Lloyd (USA/Etats-Unis)
Prix du meilleur joueur: Cristiano Ronaldo (POR/Real Madrid)
Prix de la meilleure entraîneur: Silvia Neid (GER/Allemagne)
Prix du meilleur entraîneur: Claudio Ranieri (ITA/Leicester)
Prix Puskas du plus beau but: Mohd Faiz Subri (MAS/Penang)
Prix récompensant une carrière exceptionnelle: Falcao, joueur brésilien de Futsal
Prix du fair-play: l'équipe colombienne de l'Atletico Nacional, qui avait demandé à ce que la Copa sudamericana soit attribuée à l'équipe brésilienne de Chapecoense, décimée par un accident d'avion.
Prix des supporters: les supporteurs du Borussia Dortmund et de Liverpool pour l'ambiance lors de leur quart de finale retour de Ligue Europa le 14 avril 2016.
L'équipe-type Fifpro: Manuel Neuer (GER/Bayern Munich) - Dani Alves (BRA/Juventus Turin), Gerard Piqué (ESP/FC Barcelone), Sergio Ramos (ESP/Real Madrid), Marcelo (BRA/Real Madrid) - Luka Modric (CRO/Real Madrid), Toni Kroos (GER/Real Madrid), Andres Iniesta (ESP/FC Barcelone) - Lionel Messi (ARG/FC Barcelone), Luis Suarez (URU/FC Barcelone), Cristiano Ronaldo (POR/Real Madrid).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.