Production locale d'insuline: 50% des besoins nationaux couverts dès 2023    Commerce: 897 tonnes de bananes saisies en 11 mois    Partenariat algéro-américain pour la production de câbles électriques    Lutte contre le terrorisme: L'Algérie intensifie ses initiatives en Afrique    L'Allemagne face à son histoire    Pendules à l'heure africaine    ASO Chlef: L'entraîneur Lyamine Bougherara démissionne    Mondial foot 2022: le bal des nouveaux «hypocrites»    Ligue 2 - Centre-Ouest: Déplacement favorable pour l'ESM, les dauphins en péril    Tribunal de Dar El Beida: Ferhat M'henni condamné à la perpétuité    Ouargla: Cinq membres d'une même famille meurent asphyxiés    Biskra: 2,3 kg de cocaïne saisis    Xi Jinping a rencontré, hier, des dirigeants arabes    26000 combattants à réintégrer    Le président béninois appelle à une action concertée    Le récit d'un duel alimentaire    Loukal poursuivi encore pour «espionnage»    Les engagements de Bouslimani    Mercato, le rétropédalage    Début des travaux intérieurs    Nuit de peur à Oued Smar    Les jeunes du FFS reprennent le flambeau    Mobilisation autour de l'Etat national    «L'Algérie a dépassé l'étape critique»    Fauché par un train    Le «thon»...c'est de l'argent!    Tebboune «unit» l'Afrique    Zoom sur la Palestine et le Sahara occidental    Documentaire sur le moudjahid Ramdane Djamel    Des monologues présentés en «hors compétition»    M. Benabderrahmane reçu à Riyad par le président chinois    Le Président Tebboune appelle à poursuivre le combat contre la corruption    Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural reçu par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire    Le FFS tient son 6e congrès national    Foot/ Ligue 2 : l'AS Khroub chute à Skikda, l'USM Annaba rejoint l'US Souf au 2e rang    Le renforcement des relations entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l'émergence d'un monde multilatéral    Lamamra s'entretient avec le Commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'UA    Coup d'envoi samedi de la 10e édition de la coupe d'Algérie de football des détenus    Pluies orageuses sur l'est du pays à partir de vendredi soir    Tribunal de Dar El Beida : le chef du mouvement terroriste "MAK" condamné à perpétuité    11e FICA: projection du long métrage "Argu"    Tamanrasset : importance des médias de proximité dans la transmission d'une information exacte    Lycée "Dar El Hirfi" de Dellys (Boumerdes): monument de la formation vieux de 140 ans    Le Président Tebboune préside la réunion de travail périodique au siège du MDN    Alfred Berenguer, l'Algérie au cœur    Le chemin est encore long    «Samahna si l'Hadj» !    Tebboune: «Je suis pleinement conscient des aspirations du peuple»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Ce que j'ai dit aux militaires américains"
MESSAHEL A REÇU UNE DELEGATION D'OFFICIERS SUPERIEURS DE L'ARMEE US
Publié dans L'Expression le 25 - 02 - 2017

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe
L'arrivée de cette délégation précède le déroulement d'un important exercice militaire américain en Tunisie, dénommé «Flintlock-17».
«L'option démocratique de l'Algérie est un choix stratégique dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.» C'est ce qu'a déclaré le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, lors d'une audience accordée à une délégation américaine de hauts fonctionnaires et d'officiers supérieurs des différents corps d'armée. Au cours de cette audience à laquelle a pris part Mme Joan A.Polaschik, ambassadrice des Etats-Unis d'Amérique en Algérie, Abdelkader Messahel a mis en avant les importantes réformes politiques entreprises et les différents programmes de développement économique réalisés en Algérie. Le ministre a fait un exposé de l'expérience algérienne en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent et les acquis obtenus dans ce domaine, se félicitant à ce titre de la coopération développée avec les Etats-Unis. Il a notamment insisté sur l'approche algérienne du règlement de la crise libyenne et des conflits à travers le monde, basée sur «le règlement politique, le dialogue inclusif et la réconciliation nationale sans ingérence». Pour le ministre, l'antidote au discours radical et à l'exclusion prend tout son sens dans l'affermissement des assises institutionnelles de la démocratie. «Une expérience, poursuit Abdelkader Messahel, que l'Algérie est prête à partager avec d'autres pays, comme elle l'a fait pour la dé-radicalisation. De son côté, la délégation américaine s'est félicitée, du niveau de coopération entre les deux pays dans les différents domaines. Elle a salué l'engagement de l'Algérie, pays partenaire, dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent et s'est intéressée à l'expérience algérienne dans la déradicalisation. Elle a également fait part de son «appréciation» pour le rôle joué par l'Algérie dans le règlement de la crise en Libye. Cela étant, cette visite discrète est restée presque inaperçue.
Choix délibéré ou imposé, les Américains à Alger sont très peu loquaces depuis ces deux dernières années. L'ambassade américaine à Alger, organise habituellement des points de presse avec le personnel politique et militaire en visite à Alger comme cela a été le cas en pleine crise libyenne, au lendemain de la chute d'El Gueddafi où des dizaines de responsables américains se sont succédé en Algérie. Il faut souligner par ailleurs, que l'arrivée précède le déroulement d'un important exercice militaire multilatéral (Flintlock-17). Il sera organisé prochainement à Tunis avec la participation de formations militaires de Tunisie et de plusieurs pays européens et nord-américains, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère tunisien de la Défense, Belhassen Oueslati. Ce dernier a indiqué que «cet exercice comporte différentes opérations militaires dont notamment des opérations de débarquement et de largage aérien ainsi que des opérations terrestres dans plusieurs régions et domaines différents». Plus de 2000 officiers de plus de 20 pays devraient prendre part à cet exercice annuel de l'Africom intitulé «Flintlock», dont notamment des pays européens et nord-américains, a indiqué par ailleurs un communiqué de l'Africom. Le but de ces simulations est de lier les opérations aériennes et terrestres, de manière à ce que les soldats soient capables de faire face à «des menaces non conventionnelles», selon l'expression employée par le responsable militaire. Initié par les Américains au début des années 2000, le «Flintlock» est un exercice strictement militaire organisé annuellement et de manière tournante dans l'un des pays du Sahel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.