30 nouveaux notaires prêtent serment    Début du vote pour les nomades    Les islamistes reviennent à la charge    Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Des urnes et des prospectus publicitaires brûlés    Les agences commerciales ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    136 milliards de centimes de créances impayés    Des locaux et des terrains au profit des start-up    Le gouvernement s'engage à remettre sur pied GTH    Le jeu dangereux des Emiratis    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne l'acte terroriste «odieux» de Nice    Trump et Biden multiplient les meetings    Une présidentielle à haut risque en Côte d'Ivoire    Haidar apporte son soutien aux manifestants    Face à une deuxième vague particulièrement virulente : Nouveau confinement d'un mois sur l'ensemble du territoire français    Zakaria Boulahia et Rodolphe attendus demain    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Les Rouge et Noir se confinent !    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    "Le championnat pourra reprendre mais..."    Les nouvelles mesures du gouvernement    L'est du pays fortement touché    Des directives pour accélérer les travaux    Les habitants du quartier changent les lampes grillées    Les villageois réclament une école primaire    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    Un combat reste toujours à mener    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vibrant hommage à Nouria Kazdarli au TNA
LA DOYENNE DES COMEDIENNES ALGERIENNES
Publié dans L'Expression le 30 - 03 - 2017

Un hommage appuyé a été rendu lundi soir à Alger à la doyenne des comédiennes algériennes Nouria par l'Association artistique et culturelle du «3e Millénaire», à l'occasion de la Journée mondiale du théâtre, célébrée le 27 mars de chaque année. Le public du Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (Tna) est venu nombreux manifester sa grande reconnaissance à celle qui aura consacré plus de 50 ans de sa vie à servir la culture algérienne, tant au théâtre, qu'à la télévision et le cinéma. Accueillie telle une souveraine dans un cérémonial mené avec brio par l'ensemble «Rayane Déco», Nouria fit une entrée triomphale dans la salle Mustapha-Kateb du TNA, transportée, au son de la «zorna», par huit danseurs en tenues traditionnelles et aux rôles de «serviteurs» sur un trône orné de dorures (El-Amaria). Durant une trentaine de minutes, l'assistance a pu redécouvrir le parcours exceptionnel de l'artiste, à travers un documentaire qui est revenu sur ses débuts, la montrant dans différents rôles aux personnages populaires et universels, qu'elle a interprétés devant des monuments du théâtre et du cinéma algériens, à l'instar de Rouiched, Ali Abdoun, El Hadj Aderrahmane et Yahia Benmabrouk (L'inspecteur Tahar et l'Apprenti). La troupe de musique folklorique «Forsane Maghnia» et ses sept percussionnistes, venus de la frontière ouest est ensuite intervenue avec quelques pièces dans le genre M'dih, exécutées dans un élan envoûtant, à travers des chants en choeurs et la puissance des rythmes ternaires, rendus par les sonorités percutantes du tambour et plusieurs derboukas et karkabous. Le chanteur «Salim Chaoui», très applaudi par les spectateurs, a choisi d'apaiser l'ambiance avec deux de ses poésies, aux rimes simples, déclamées sur un fond musical sans rythme dans un hommage qu'il a d'abord rendu à Nouria, puis à la «maman». Accompagné par le directeur de l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda), Sami Bencheikh El-Hocine et le directeur du TNA, Mohamed Yahiaoui, le ministre de la Culture Azeddine Mihoubi, est ensuite monté sur scène pour remettre à l'artiste mise à l'honneur, la médaille du Mérite, le trophée honorifique et une couronne symbolique, par laquelle Sid Ali Bensalem, président de l'Association du «IIIe Millénaire» a voulu «consacrer Nouria, «Doyenne des comédiennes algériennes». Dans une cérémonie digne des grandes célébrations de stars, plusieurs anciens et jeunes comédiens, également présents, ont tenu à témoigner leur gratitude à «Khalti Aicha», comme l'a si bien rappelé le comédien Ammar Marouf qui a ravivé un extrait d'anthologie de la pièce «Les concierges» de Rouiched, s'adressant à Nouria pour lui demander «Kach Khobz yabès» (y aurait-il du pain dur). «Durant cet hommage, j'ai passé en revue tout mon parcours militant et artistique (...), j'éprouve un sentiment fort de bonheur et de devoir accompli», a déclaré Nouria, à l'issue de la cérémonie. Auparavant et à l'occasion de la Journée mondiale du théâtre, un texte retraçant l'évolution du théâtre algérien a été déclamé par la voix en off du metteur en scène et membre de la commission artistique du TNA Haider Benhassine.
Née en 1921, Nouria Kazdarli, de son vrai nom Nouria Benaïda, est venue en 1939 s'installer à Alger avec son mari Mustapha Bouhrir, connu sous le nom d'artiste de Mustapha Kazdarli, avec lequel, elle fera ses débuts en1945, aux côtés de Taha El Amiri, et Mustapha Badie, pour rejoindre ensuite la troupe du FLN en Tunisie. Nouria a souvent interprété le rôle d'une mère au foyer typiquement algérienne avec sa nature simple et ses traditions matriarcales et joué dans plus de 200 pièces de théâtre, 160 téléfilms et quatre longs métrages. L'hommage consacré à Nouria Kazdarli a été organisé en collaboration avec l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda) et le TNA.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.