réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



30 médicaments seront importés par la PCH
POUR SOULAGER LES DOULEURS DES CANCEREUX
Publié dans L'Expression le 20 - 12 - 2017

Les malades se plaignent du non-remboursement des médicaments oncologiques et les antidouleur
«Deux de ces médicaments seront prochainement introduits suivis de trois autres dont le dossier est en cours de finalisation, outre une dizaine d'autres antidouleur...»
Est-ce la fin des pénuries de médicaments antidouleur nécessaires lors des séances de chimiothérapie? peut-être. En tout cas, les centres anticancéreux et les hôpitaux seront prochainement dotés de 30 médicaments innovants en oncologie et antidouleur introduits pour la première fois en Algérie, a indiqué le directeur général de la pharmacie et des équipements de santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le docteur Hamou Hafed. Le ministère a enregistré plus de 20 médicaments innovants en oncologie, dont deux seront prochainement introduits suivis de trois autres dont le dossier est en cours de finalisation, outre une dizaine d'autres antidouleur qui seront bientôt à la disposition des malades, a déclaré le docteur Hafed à l'APS. Tous ces médicaments seront importés par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) qui les distribuera aux centres anticancéreux et services hospitaliers qui prennent en charge cette maladie à travers le territoire national. Ce genre de médicaments, hors nomenclature, sont prescrits pour les malades qui ne répondent pas aux autres molécules, a-t-il fait savoir, ajoutant que ces médicaments innovants apporteront confort et bien-être aux cancéreux. La décision d'importation de ces médicaments innovants -hors nomenclature intervient dans le cadre d'un consensus thérapeutique entre les différents acteurs de cette spécialité. Par ailleurs, un accord portant création d'une société mixte algéro-française spécialisée dans la fabrication de médicaments oncologiques a été signé dernièrement à Paris entre la société d'investissement algérienne Isly Holding et le groupe pharmaceutique français Ipsen à la faveur de la réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau France-Algérie (Cihn) tenue sous la coprésidence des Premiers ministres algérien et français, respectivement, Ahmed Ouyahia et Edouard Philippe. Pour rappel, 2 dinars de la taxe additionnelle sur les produits tabagiques, qui a été fixée à 21 DA par paquet, seront versés pour le Fonds de lutte contre le cancer au titre de la loi de finances 2018. Cette maladie, considérée comme un problème majeur de la santé publique, a pris de plus en plus de l'ampleur, que ça soit en termes de morbidité/mortalité qu'en termes de qualité de soins et surtout de coût. Dans le cadre du plan anticancer 2015-2019, des structures d'accueil (centre anticancer) ont été réalisées pour tenter d'améliorer la qualité des soins. Un réseau national des registres des cancers est mis en place depuis 2014. Il faut noter que 45.000 cas nouveaux de cancer sont enregistrés annuellement avec une prévalence du cancer du sein (10.000) suivi par le cancer du colon (4000) et celui du poumon (3500). Classé deuxième cause de mortalité en Algérie après les maladies cardiovasculaires, le cancer tue 12.000 personnes, avec un pourcentage de 21%, faute de prise en charge adéquate. Malgré une dizaine de centres anticancer (CAC) opérationnels jusqu'ici, dont le Centre Pierre-et-Marie-Curie d'Alger, Blida, Oran, Ouargla, Constantine,..., les délais d'attente pour la première séance de radiothérapie ou l'opération chirurgicale restent longs. Il arrive que les malades meurent avant même d'obtenir un rendez-vous. Les malades se plaignent également du non-remboursement des médicaments oncologiques et les antidouleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.