L'Inter et Tottenham seraient parvenus à un accord    Une secousse tellurique de magnitude 3.6 enregistré à Jijel    Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Des mesures pour la réalisation du plus grand nombre de silos de céréales    Le MSP participera au processus de réformes nationales    Révision de la Constitution: pour la consolidation et l'indépendance de la justice    Hand/CAN-2020 (demi-finale): l'Algérie battue par l'Egypte (27-30)    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    UGTA : Salim Labatcha s'engage à mettre de l'ordre    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    Les manifestants exigent la libération des détenus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    DEUX HARRAGA MORTS ET 19 AUTRES PORTES DISPARUS : Les familles demandent l'intervention des autorités à Tiaret    ROSFA (TIARET) : Des protestataires défoncent un portail de la mairie    INFRACTIONS ET CONTRAVENTIONS A TISSEMSILT : 576 affaires traitées en décembre    ESCROQUERIE : Mandat d'arrêt international contre le Promoteur ‘'Messaoud''    Bouhired décorée par le président tunisien    Salon de l'agriculture d'Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Les agriculteurs s'inquiètent    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    «L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali»    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    Ligue des champions d'Afrique : WAC - USMA, vendredi à 20h00 - A quitte ou double pour les Algériens    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'IFA premier producteur étranger de cinéma en Algérie
Publié dans L'Expression le 23 - 12 - 2017

L'Institut français en Algérie (IFA), ce n'est pas seulement l'apprentissage de la langue de Molière, c'est aussi la production audiovisuelle et cinématographique. Cette année, en 2017, la majorité des films récompensés à l'international est coproduite par l'Institut français, sans doute le seul institut étranger dépendant de l'ambassade de France à consacrer un budget important dans l'audiovisuel et le cinéma. En effet l'ambassade de France est la seule mission diplomatique à posséder un budget important pour financer des oeuvres cinématographiques, des shorts programmes et des documentaires. Le plus édifiant demeure la production En attendant les hirondelles, le film de l'année en Algérie et surtout premier long-métrage de Karim Moussaoui, qui était également programmateur de cinéma à l'Institut français d'Alger (Ex-CCF). Le film a été sélectionné à la 70e édition du Festival de Cannes, dans la section Un certain regard. L'IFA a également contribué au financement de deux autres longs-métrages en Algérie en 2017: Les bienheureux de Sofia Djama, qui a été sélectionné à la 74e Mostra de Venise où elle a décroché le Prix de la meilleure actrice décerné à la jeune Lina Khoudri et un Prix de la meilleure réalisation décroché au Festival de Dubaï et Jusqu'à la fin des temps, premier long-métrage de Yasmine Chouikh, produit par la société Making of. L'Institut français d'Algérie encourage également les jeunes cinéastes en prenant en charge leur premier film, à travers le laboratoire du documentaire d'Alger: parmi ces films on retiendra Nweli (je reviendrai) documentaire de Amine Kabbès, A l'ombre des mots, documentaire de Amel Blidi et Je suis là, un short documentaire de Farah Abada. Comme pour le théâtre, la musique et la peinture, l'IFA encourage le cinéma algérien, qui n'arrive pas à se frayer un chemin dans les coulisses de la production cinématographique en Algérie. Ainsi l'IFA, en soutenant avec des petits budgets honorables des films algériens et en les accompagnant dans les festivals français, offre une visibilité à l'artiste algérien dans le monde. Cette stratégie culturelle contraste avec les Maisons de la culture du pays qui n'investissent pas un dinar dans les courts-métrages et les docs qui sont créés ici et là et qui s'imposent à travers plusieurs festivals dans le pays. Mais ce soutien à la production cinéma par l'IFA a un prix, une dépendance à la culture française et la vision culturelle de la France qui encourage des films qui défendent les valeurs de la laïcité, de la République et de la démocratie. Reste que l'IFA n'est pas la seule organisation culturelle étrangère à soutenir des projets cinéma en Algérie et l'Institut espagnol Cervantès, l'Institut italien et le Gothe Institut allemand apportent leur pierre à l'édifice de la coopération culturelle et cinématographique en Algérie.
[email protected]

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.