Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Sonelgaz menace    179 milliards de créances impayées    Images d'ailleurs, regards d'ici    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Entre avancées et entraves    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    Kaboré en tête des résultats partiels    L'UNFA réitère son soutien à la femme sahraouie    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Neuf communes bientôt alimentées à partir du barrage de Koudiate Acerdoune    Programme des rencontres    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Incertitudes autour de l'Opep et de ses alliés    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Sûreté de wilaya: 10.000 infractions aux mesures préventives en 15 jours    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Le gouvernement entretient le suspense    Diego maradona s'èteint à 60 ans    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





52.000 logements seront livrés
FORMULE AADL
Publié dans L'Expression le 08 - 04 - 2018


Ces logements n'attendent que leurs bénéficiaires
Ainsi, plus de 2 000 clés de logements Aadl 1 parviennent enfin à leurs propriétaires. Ceci prouve que la méthode Temmar tient toutes ses promesses.
L'année 2018 sera, assurément, l'année de l'Aadl; c'est ce qu'a laissé entendre le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, alors qu'il présidait, à Alger, une cérémonie de distribution de 2012 logements au profit des souscripteurs du programme Aadl 1. Selon le ministre 27.000 unités de logement seront distribuées progressivement au niveau de 19 wilayas. Ce quota, dont 4 500 unités à Alger, est en phase d'aménagement extérieur, a encore précisé Temmar. Pas plus tard que ce week-end, Temmar a donc fait savoir que plus de 52.000 unités de logements, de type Aadl, et qui connaissent des travaux d'aménagement seront distribuées progressivement. L'Agence nationale d'amélioration et de développement du logement Aadl, a poursuivi le ministre, procédera à la remise de 50.000 certificats de pré-affectation aux souscripteurs de 2013, à travers 26 wilayas dont 10.000 certificats à Alger, ajoutant que le premier quota sera distribué fin avril en cours. Ainsi, plus de 2000 clés de logements Aadl 1 parviennent enfin à leurs propriétaires. Ceci prouve que la méthode Temmar tient toutes ses promesses, notamment l'engagement annoncé de loger tous les souscripteurs de l'Aadl 1 avant la fin de l'année. D'ores et déjà la cadence semble aller crescendo et tout laisse croire que la majorité des souscripteurs Aadl 1 pourrait même loger avant la fin du Ramadhan. Dans tous les cas tout est mis en oeuvre pour que l'épineux dossier dont hérite Temmar, à savoir le programme Aadl 1 soit en passe de connaître son épilogue. Abdelwahid Temmar s'étant personnellement engagé à ce que la majorité des souscripteurs Aadl 1 emménage dans ses appartements flambant neuf dans les délais les plus raisonnables. L'espoir étant toujours permis pour les quelques souscripteurs restants et qui auront leurs logements au fur et à mesure. L'on a rappelé à moult reprises que le retard accusé par le programme Aadl 1 était inhérent aux infrastructures d'accompagnement, elles-mêmes en souffrance. Abdelwahid Temmar semble plus que jamais déterminé à venir à bout des sempiternels retards dans la construction des logements de formule Aadl. Il a jusque récemment tancé des chefs d'entreprises chargées de la réalisation du programme Aadl 2, adressant un sérieux avertissement aux retardataires dans l'avancement des chantiers. Il brandit le zéro tolérance face aux retards dans la réalisation. «Je ne saurai admettre davantage de retards sur les programmes Aadl. C'est pourquoi nous resterons intransigeants sur le respect des délais de réalisation», a-t-il averti, tout en n'écartant pas la possibilité de recourir à l'annulation des contrats, «notamment ceux des entreprises qui ne respectent pas les délais de livraison des projets».
Abdelwahid Temmar a les moyens de sa politique et les coudées franches afin de mener à bien les projets. Après avoir fait le round up exhaustif de tous les écueils possibles et imaginables qui se mettent en travers de la progression des chantiers, il n'a de cesse d'instruire ses équipes pour le suivi et l'élaboration de rapports détaillés sur l'avancement des travaux. Son département a bénéficié d'une enveloppe financière de 330 milliards de DA dans le cadre de la loi de finances 2018 pour relancer les chantiers à l'arrêt. Le lancement de ces projets retardataires va s'ajouter aux 120.000 unités inscrites au titre de l'année 2018. La réalisation de 80.000 autres logements Aadl sera lancée en 2019 afin de couvrir le nombre global de dossiers des souscripteurs ayant versé leurs tranches et dont le nombre est de 195.000 inscrits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.