Aïn Témouchent : Le flou entoure la centrale électrique de Terga    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Juventus : Ronaldo déterminant pour la signature de De Ligt ?    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Le coup de com de D. Trump    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Ghana-Bénin, aujourd'hui à 21h00: Les Black Stars à la recherche de leur passé    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    SDC-Sonelgaz de Tlemcen: Le président de la commission des marchés publics devant la justice    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Raison d'Etat    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Karim Ziani (Orléans) raccroche les crampons    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'âge légal de travail de l'enfant est de 16 ans
LE TRAVAIL DES ENFANTS EN ALGERIE EXISTE MAIS À DES «TAUX TRÈS FAIBLES»
Publié dans L'Expression le 17 - 06 - 2018

Il est supérieur à la norme internationale qui se situe entre 14 et 15 ans.
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a affirmé mardi à Alger que le travail des enfants en Algérie «existe mais à des taux très faibles», soulignant l'importance de la conjugaison des efforts de toute la société pour mettre fin à ces pratiques, notamment par le signalement.
Le ministre qui présidait, avec la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, une rencontre à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, en présence du Secrétaire général de l'Union général des travailleurs algériens (Ugta), Abdelmadjid Sidi Saïd, a affirmé que son département poursuit ses efforts de lutte contre le travail des enfants, en coordination avec notamment la Commission nationale de prévention et de lutte contre le travail des enfants. Il a ajouté que les services de l'Inspection du travail veillent en permanence au respect de l'âge légal pour travailler à travers le contrôle quotidien et les enquêtes périodiques pour s'assurer du respect de cette loi. Zemali a rappelé à cette occasion que les enfants en Algérie sont scolarisés, gratuitement et obligatoirement, de 6 à 16 ans et que le taux de scolarisation de cette tranche d'âge est de 98%, un taux élevé par rapport à plusieurs pays du monde. Il a indiqué que «l'âge légal pour le travail dans notre pays est fixé à 16 ans, soit plus que la norme internationale qui se situe entre 14 ou 15 ans». La Constitution consacre le droit à l'enseignement et à la formation professionnelle et l'emploi des enfants de moins de 16 ans est puni par la loi, a-t-il encore soutenu. Le ministre a indiqué que l'Algérie a ratifié 60 conventions internationales et entretient «une coopération exemplaire avec l'OIT» dont elle est membre depuis l'indépendance du pays.
Pour sa part, Mme Eddalia a estimé que la prévention et la lutte contre le phénomène du travail des enfants est une responsabilité collective qui incombe aux entreprises publiques et privées, à la société civile, aux associations et aux citoyens, tout en rappelant que les textes législatifs et juridiques consacrant la protection de l'enfant contre l'exploitation dans le travail et les réformes et les dispositions prises en matière de droits de la femme et de l'enfant.
La loi de finances 2018 prévoit un durcissement des sanctions contre les contrevenants aux règles et dispositions y afférents en milieu de travail, notamment en ce qui concerne la protection des jeunes en âge de travailler Le représentant du Bureau de l'OIT en Algérie, Ali Diahi, a indiqué que les statistiques mondiales relatives à ce chapitre font état de 152 millions d'enfants âgés entre 5 et 17 ans qui travaillent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.