7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Vatreni favoris, mais...
CROATIE - DANEMARK, CE SOIR À 19H
Publié dans L'Expression le 01 - 07 - 2018

Pour le deuxième des trois huitièmes de finale entièrement européens de Russie 2018, les spectateurs auront droit à un duel inédit dans l'histoire de la compétition.
Toutefois, les Croates ont déjà croisé la route des Danois en amical et lors de précédentes compétitions préliminaires.
Le bilan est parfaitement équilibré, avec deux victoires pour chaque équipe et un nul. Les Croates ont fait forte impression jusqu'ici. Vainqueurs de tous leurs matchs de groupe et quatrième meilleure attaque du tournoi, les Vatreni, qui ont proposé un jeu éclatant et efficace, ont atteint le sommet de leur art lors du festival contre l'Argentine. L'équipe menée par Luka Modric suscite d'immenses espoirs et les supporters se voient déjà égaler leur troisième place de 1998, voire plus si affinités. Le Danemark garde également de bons souvenirs de cette édition, au cours de laquelle il avait atteint les quarts de finale, son meilleur résultat. S'ils ne partent pas favoris, les Scandinaves ont prouvé qu'ils savaient exploiter au mieux leurs occasions. En effet, le Danemark est l'équipe la moins prolifique des 16 qualifiées pour les huitièmes de finale, avec seulement deux réalisations. Il affiche également le quatrième plus faible nombre de tirs sur les 32 participants lors de la phase de groupes. Les Danois restent cependant invaincus et comptent bien créer la surprise.
Le sélectionneur croate, Zlatko Daliæ, considère ce rendez-vous comme un véritable test pour cette génération dorée. Depuis le succès contre l'Argentine, les attentes sont très fortes. Le sélectionneur pourrait reconduire le même onze victorieux et valider par la même occasion la prestation de ses joueurs face à l'Albiceleste. Les Vatreni tenteront de prendre le jeu à leur compte, avec un pressing haut de la part des attaquants. Fort de sa bonne performance contre l'Islande, Milan Badelj peut également prétendre à une place de titulaire. Si les Vatreni ont été étincelants jusque-là, les hommes d'Age Hareide ont dû batailler pour rester dans la course. Tandis que les Croates ont largement la faveur des pronostics, les Danish Dynamites, qui restent sur une série de 18 matchs sans défaite, profiteront de leur statut d'outsider pour tenter de créer la surprise. Ils pourront pour cela compter sur Yussuf Poulsen, de retour de suspension. Le rôle essentiel tenu, par ailleurs, par Christian Eriksen au sein de la sélection danoise n'est un secret pour personne.
Le milieu de Tottenham a été passeur décisif sur le but victorieux face au Pérou (1-0) et buteur lors du nul contre l'Australie (1-1). Il est également le joueur qui a parcouru la plus longue distance dans la compétition, avec 36 kilomètres.
Luka Modric
Le «moteur» de la sélection croate
En ce mondial 2018, la génération croate de Modric pourrait marcher sur les traces de l'équipe qui avait atteint les demi-finales en 1998 (éliminée par la France, 1-2): «Ce fut une énorme publicité pour nous, tout le monde nous connaissait enfin. J'ai commencé à rêver d'atteindre ce niveau un jour», a déclaré Luka Modric, le capitaine de la Croatie. Si les Croates vont loin, ce sera grâce Modric, selon son coéquipier, Dejan Lovren: «C'est l'un des meilleurs au monde actuellement. On prêterait sans doute plus d'attention à Modric s'il était allemand ou espagnol». Il estime que Modric peut prétendre au Ballon d'Or. En 1998, l'attaquant croate Davor Suker, avait terminé deuxième du classement du Ballon d'Or derrière Zinédine Zidane. Selon Zlatko Dalic, le sélectionneur, Modric est le «moteur» de l'équipe. «C'est également le capitaine qui donne l'exemple. Il donne toujours son maximum, il établit des normes élevées avec son attitude, son agressivité, son énergie sur le terrain, et son comportement».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.