Douanes algériennes : plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019    Algérie-Turquie: œuvrer ensemble à la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye    Plan de lutte contre le cancer: proposition d'une feuille de route sur la stratégie d'avenir    Une bactérie dans le camembert Tassili    Algérie-Turquie: création d'un Conseil de coopération de haut niveau    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Pour une conférence nationale indépendante    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    L'USMA manquait d'armurerie !    Le Sept national en route vers le TQO    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Déception des uns, réticences des autres…    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    Le plan de surveillance tarde à être mis en place en Algérie    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    En bref    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Real : La réponse de Zidane à Le Graët    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Y aura-t-il une guerre des prix?
TOURISME AU SUD
Publié dans L'Expression le 23 - 07 - 2018

Réviser les tarifs est l'une des préoccupations du département du tourisme, notamment celui des billets d'avion.
Hier, lors d'une rencontre à Alger entre les opérateurs du secteur touristique et le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, plusieurs recommandations ont été proposées. Principalement, promouvoir la destination «Grand Sud», à travers l'intensification de la coordination entre les opérateurs touristiques et de la concertation entre les services de sécurité au niveau des régions frontalières. Réviser les tarifs est l'une des préoccupations du département du tourisme, notamment celui du transport. Cette rencontre, destinée à la promotion du tourisme saharien a vu la participation de 14 opérateurs touristiques venu des willayas du Sud. Conscients de la situation, les participants à cette table ronde, ont tous exposé les soucis du secteur. Les facteurs de succès du tourisme résident dans la formation du personnel. Une bonne formation contribue à la promotion du secteur. Pour cela, le gouvernement adopte une nouvelle politique, celle de l'encadrement, le suivi et la formation. Aujourd'hui, former une main-d'oeuvre qualifiée, est désormais une priorité. Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a appelé dans ce contexte, à redoubler d'efforts afin de reconstruire un tourisme national de qualité. «Nous travaillerons, aujourd'hui, pour maintenir une dynamique qui mène vers une reconstruction d'un tourisme national de qualité, afin de répondre à la demande domestique à travers tout le territoire national», a estimé le ministre, ajoutant que «notre but est de rendre au tourisme saharien sa véritable place». Le premier responsable du tourisme fait savoir que son département travaille pour la réussite du lancement de la saison estivale saharienne qui aura lieu dans deux mois. «Nous travaillons pour que le lancement de la saison estivale saharienne soit une réussite.» Dans le même sillage, le Sahara algérien, qui est le deuxième plus grand désert au monde, peut, non seulement, rivaliser avec les autres destinations, mais devenir la destination la plus privilégiée des touristes étrangers.
En effet, le Sahara, peut devenir le moteur de croissance du tourisme algérien. On note, en outre, que pour valoriser cette destination, il faut d'abord mettre en place un plan solide de communication et avoir une communauté engagée et qualifiée. Par ailleurs, s'agissant des tarifications, le même responsable a estimé qu'il est temps de réviser les prix afin qu'ils soient concurrentiels et à la portée des touristes. Il a rappelé dans ce sens, les derniers partenariats signés entre les opérateurs économiques privés et publics des transports qui ont pour objectif de mettre en place un cadre de collaboration et une synergie opérationnelle à l'échelle nationale et internationale, afin de «renforcer l'attractivité de l'Algérie en tant que destination touristique, de promouvoir le tourisme domestique ainsi que la valorisation du tourisme saharien et la promotion de l'artisanat traditionnel».
La bonne nouvelle est que désormais, les prix des billets arrivent jusqu'à moins de 50%. Pour l'hôtel, c'est pratiquement la même chose. Donc, un voyage au Sud pour une semaine, peut coûter «50 000DA». Les jeunes seront ravis! Par ailleurs, il est important de souligner que plus de 500 projets sont en cours de réalisation dans les villes du Sud.
Le ministre a souligné dans ce sens que l'engouement pour l'investissement touristique est le fruit des grandes facilités accordées aux investisseurs, dont l'accélération de la remise des permis de construire et des divers avantages accordés par le ministère de tutelle. Pour lui, ce secteur est générateur de richesse et d'emplois, et valorisant de l'image de l'Algérie à l'étranger. Enfin, il a ajouté que son département oeuvre à réorganiser l'activité des agences touristiques et de voyages, et à réhabiliter leur véritable rôle, qui est de promouvoir la destination Algérie dans le pays et à l'étranger, et accueillir les touristes étrangers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.