Réactions aux discours de Gaïd Salah: Même le FLN ne croit pas à une présidentielle le 4 juillet    Ils ont été aspergés de lacrymogène: Les étudiants ont marché vers le palais du Gouvernement    France: Le trafic aérien vers l'Algérie en baisse    Le verbe et la bonne foi    Les sinistrés d'Aïn El Turck en appellent au wali: Plus de 200 familles recasées attendent un relogement depuis 20 ans    Le chantier des logements ruraux d'Oued Tlelat passé au peigne fin: Des instructions pour lever toutes les contraintes sur les bénéficiaires    Des vendeurs de grillades à chaque coin de rue: Un commerce nocturne éphémère... mais florissant    Dans ma tête un rond-point !    FLN et TAJ appuient    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Y aura-t-il une guerre des prix?
TOURISME AU SUD
Publié dans L'Expression le 23 - 07 - 2018

Réviser les tarifs est l'une des préoccupations du département du tourisme, notamment celui des billets d'avion.
Hier, lors d'une rencontre à Alger entre les opérateurs du secteur touristique et le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, plusieurs recommandations ont été proposées. Principalement, promouvoir la destination «Grand Sud», à travers l'intensification de la coordination entre les opérateurs touristiques et de la concertation entre les services de sécurité au niveau des régions frontalières. Réviser les tarifs est l'une des préoccupations du département du tourisme, notamment celui du transport. Cette rencontre, destinée à la promotion du tourisme saharien a vu la participation de 14 opérateurs touristiques venu des willayas du Sud. Conscients de la situation, les participants à cette table ronde, ont tous exposé les soucis du secteur. Les facteurs de succès du tourisme résident dans la formation du personnel. Une bonne formation contribue à la promotion du secteur. Pour cela, le gouvernement adopte une nouvelle politique, celle de l'encadrement, le suivi et la formation. Aujourd'hui, former une main-d'oeuvre qualifiée, est désormais une priorité. Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a appelé dans ce contexte, à redoubler d'efforts afin de reconstruire un tourisme national de qualité. «Nous travaillerons, aujourd'hui, pour maintenir une dynamique qui mène vers une reconstruction d'un tourisme national de qualité, afin de répondre à la demande domestique à travers tout le territoire national», a estimé le ministre, ajoutant que «notre but est de rendre au tourisme saharien sa véritable place». Le premier responsable du tourisme fait savoir que son département travaille pour la réussite du lancement de la saison estivale saharienne qui aura lieu dans deux mois. «Nous travaillons pour que le lancement de la saison estivale saharienne soit une réussite.» Dans le même sillage, le Sahara algérien, qui est le deuxième plus grand désert au monde, peut, non seulement, rivaliser avec les autres destinations, mais devenir la destination la plus privilégiée des touristes étrangers.
En effet, le Sahara, peut devenir le moteur de croissance du tourisme algérien. On note, en outre, que pour valoriser cette destination, il faut d'abord mettre en place un plan solide de communication et avoir une communauté engagée et qualifiée. Par ailleurs, s'agissant des tarifications, le même responsable a estimé qu'il est temps de réviser les prix afin qu'ils soient concurrentiels et à la portée des touristes. Il a rappelé dans ce sens, les derniers partenariats signés entre les opérateurs économiques privés et publics des transports qui ont pour objectif de mettre en place un cadre de collaboration et une synergie opérationnelle à l'échelle nationale et internationale, afin de «renforcer l'attractivité de l'Algérie en tant que destination touristique, de promouvoir le tourisme domestique ainsi que la valorisation du tourisme saharien et la promotion de l'artisanat traditionnel».
La bonne nouvelle est que désormais, les prix des billets arrivent jusqu'à moins de 50%. Pour l'hôtel, c'est pratiquement la même chose. Donc, un voyage au Sud pour une semaine, peut coûter «50 000DA». Les jeunes seront ravis! Par ailleurs, il est important de souligner que plus de 500 projets sont en cours de réalisation dans les villes du Sud.
Le ministre a souligné dans ce sens que l'engouement pour l'investissement touristique est le fruit des grandes facilités accordées aux investisseurs, dont l'accélération de la remise des permis de construire et des divers avantages accordés par le ministère de tutelle. Pour lui, ce secteur est générateur de richesse et d'emplois, et valorisant de l'image de l'Algérie à l'étranger. Enfin, il a ajouté que son département oeuvre à réorganiser l'activité des agences touristiques et de voyages, et à réhabiliter leur véritable rôle, qui est de promouvoir la destination Algérie dans le pays et à l'étranger, et accueillir les touristes étrangers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.