Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Agex du CSA/MCA : Les membres emboîtent le pas au GS Pétroliers    M'hamed Benredouane. médecin dermatologue, conférencier, imam : Il aimait ses patients, mais pas l'hôpital !    On vous le dit    Souk Ahras : Arrestation d'une bande de malfaiteurs    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Tlemcen: 20 communes sans eau suite à un incident à la station de dessalement de Honaine    Cours de justice: Mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Quatre avions et un navire d'aides algériennes pour le Liban    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Les feux de forêts mobilisent    Des dégâts matériels enregistrés: Deux forts séismes sèment la panique à Mila    El Tarf: Trois pistolets automatiques et des munitions saisis    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    Deux Algériens légèrement blessés    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    L'USMA refuse un arrangement à l'amiable    Ferrahi, première recrue de la JSK    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Israël reprend ses attaques contre la Syrie
DEUX MOIS APRÈS LA DESTRUCTION D'UN AVION ET LA MORT DE 15 SOLDATS RUSSES
Publié dans L'Expression le 01 - 12 - 2018


Des attaques répétées et impunies
«Notre défense anti-aérienne est entrée en action et a visé des objectifs hostiles au-dessus de la région de Kesswa», a indiqué Sana, ajoutant que «tous les objectifs hostiles» avaient été détruits.
L'armée israélienne a bombardé plusieurs secteurs au sud de Damas, selon une ONG, les premiers raids depuis septembre lorsqu'un avion russe avait été abattu accidentellement par la DCA syrienne suite à des tirs israéliens. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a fait état de raids menés jeudi soir par Israël près de la capitale, et de tirs de la DCA syrienne.
Les médias syriens ont évoqué des tirs anti-aériens contre des cibles «hostiles», alors qu'Israël n'a pas confirmé avoir mené de raids mais démenti que ses avions aient été touchés par la DCA. Selon Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, les forces israéliennes ont bombardé «durant une heure» deux positions dans le sud de la province de Damas, dont un secteur où se trouveraient stockées des armes iraniennes. Israël a effectué de très nombreuses frappes en Syrie depuis le déclenchement de la guerre en 2011, visant des forces envoyées par l'Iran ou les combattants du mouvement chiite Hezbollah, les deux grands ennemis de l'Etat hébreu. Selon l'OSDH, deux missiles ont touché Kesswa, dans la banlieue sud de Damas, où se trouvent «des dépôts d'armes appartenant au Hezbollah Libanais ainsi qu'aux forces iraniennes».
Un autre a touché le secteur de Harfa, où est situé un centre militaire syrien, a ajouté l'ONG basée au Royaume-Uni et qui dispose d'un réseau de sources en Syrie. A Kesswa, «les dépôts qui ont été ciblés sont utilisés pour stocker temporairement des roquettes jusqu'à ce qu'elles soient emmenées autre part», a précisé M. Abdel Rahmane. «Il semble que les Israéliens avaient obtenu des renseignements selon lesquels des armes étaient récemment arrivées là», selon lui. Aucune information n'était dans l'immédiat disponible au sujet d'éventuels dégâts matériels ou victimes. De son côté, l'agence de presse officielle syrienne Sana a indiqué que l'attaque avait été déjouée et n'a pas fait état de pertes. «Notre défense anti-aérienne est entrée en action et a visé des objectifs hostiles au-dessus de la région de Kesswa», a indiqué Sana, ajoutant que «tous les objectifs hostiles» avaient été détruits. Cette formulation est souvent utilisée par le régime syrien pour désigner des avions ou des missiles israéliens. Une source militaire citée par le quotidien pro-gouvernemental al-Watan a déclaré qu'»en dépit de son intensité, l'agression n'a réalisé aucun de ses objectifs et tous les engins ennemis ont été abattus».
L'armée israélienne n'a pas confirmé explicitement l'implication de son aviation dans ces nouvelles frappes, affirmant cependant qu'aucun de ses appareils n'avait été touché. «Les informations rapportant qu'un avion ou qu'un quelconque engin aéroporté des forces de défense israéliennes a été touché sont fausses», a indiqué l'armée dans un communiqué.
Selon ce texte, un missile sol-air syrien a été tiré en direction d'une zone inhabitée du plateau du Golan mais il n'était pas clair si l'engin a visé la partie de ce territoire occupée par l'Etat hébreu. Le secteur de Kesswa, dans la banlieue de Damas, avait déjà été visé en mai par des frappes israéliennes, qui avaient tué des combattants des Gardiens de la Révolution iraniens et de milices chiites pro-iraniennes, selon l'OSDH. «C'est la première fois que la défense anti-aérienne syrienne entre en action depuis la chute de l'avion russe» en septembre dernier, a indiqué M. Abdel Rahmane. La DCA syrienne était entrée en action le 17 septembre en vue d'intercepter des missiles israéliens visant des dépôts de munitions dans la province de Lattaquié (nord-ouest), abattant alors par erreur un appareil de la Russie, alliée du régime syrien. Quinze militaires russes à bord de l'appareil avaient été tués et l'incident avait provoqué des tensions entre la Russie et Israël. L'armée russe avait accusé les pilotes israéliens de s'être servis de l'avion russe comme couverture pour échapper aux tirs syriens après avoir mené leur raid en Syrie, ce qu'a nié l'Etat hébreu. La Russie a depuis annoncé de nouvelles mesures de sécurité visant à protéger son armée, dont le renforcement de la défense antiaérienne du régime, avec des batteries S-300 et le brouillage des communications d'avions se trouvant à proximité. Après l'incident de septembre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait déclaré que son pays continuerait à combattre la présence iranienne en Syrie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.