Ligue des champions d'Afrique : Le MCA qualifié aux quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La criminalité en baisse
BILAN DE LA GENDARMERIE NATIONALE DE BEJAIA
Publié dans L'Expression le 29 - 01 - 2019

En matière de drogue, la Gendarmerie nationale de Béjaïa a enregistré 39 affaires
Le lieutenant-colonel Réda Ababssia, chef du groupement territorial de la Gendarmerie nationale à Béjaïa, a présenté, hier, le bilan d'activités pour l'année 2018 au cours duquel il a abordé dans le détail les activités juridiques, la sécurité routière et l'exploitation du numéro vert.
S'agissant de la criminalité, la gendarmerie à Béjaïa a enregistré une baisse en raison d'une occupation correcte du terrain et l'orientation de l'activité des unités dans les régions isolées et non sécurisées en s'appuyant sur la carte de la criminalité. Si le nombre d'affaires enregistrées est nettement en baisse il n'en demeure pas moins que le nombre de personnes impliquées et la qualité saisie, notamment en matière de kif traité, sont en hausse. Plus de 94 kg et des quantités importantes de psychotropes ont été saisis à la faveur d'un plan soigneusement étudié ayant permis le démantèlement de nombreux réseaux d'écoulement de commercialisation. Grâce aux efforts fournis dans le redéploiement des services de la gendarmerie, 123 personnes ont été arrêtées et placées sous mandat de dépôt. Sept autres sont en fuite et 1621 individus ont été contrôlés puis relâchés. En matière de drogue, la Gendarmerie nationale de Béjaïa a enregistré 39 affaires. Sur le volet de la couverture sécuritaire de la wilaya de Béjaïa, le groupement de la Gendarmerie nationale a indiqué que le terrorisme routier sévit encore et toujours. Ce corps de sécurité a enregistré 216 interventions supplémentaires par rapport à l'année dernière. Cette hausse sensible est due «essentiellement au redéploiement quasi quotidien de la gendarmerie motorisée dans la majorité des axes routiers connus pour leur dangerosité. 294 accidents ont été recensés, soit huit cas de plus que l'année précédente. Le nombre d'accidents mortels est en baisse de l'ordre de 37,31%. Les routes de Béjaïa restent cependant incapables de supporter le flux de véhicules, note-t-on, soulignant que les mois de juin, juillet et août sont les plus meurtriers tout comme les Routes nationales 09, 75 et 26. Concernant les causes de ces accidents on trouve le facteur humain en tête du classement avec plus de 95% sur l'ensemble des cas. Dans le même sillage, les services de la Gendarmerie nationale ont noté 36 132 retraits de permis de conduire. Il est également souligné l'apport considérable du numéro vert (1055) mis à la disposition des citoyens dans le règlement de plusieurs situations. A ce sujet, les unités de sécurité routière ont effectué 725 interventions en donnant suite à des appels durant l'année 2018, soit une moyenne de deux interventions par jour. «Le moindre appel reçu est pris au sérieux et notre intervention est immédiate pour apporter aide et assistance aux citoyens» indique le lieutenant-colonel. Par ailleurs, sept terroristes ont été arrêtés par les services de la gendarmerie de Béjaïa dans les localités de Chellata et Toudja. Le corps de la Gendarmerie nationale assure une couverture sécuritaire de l'ordre de 53, 84% du territoire de la wilaya avec 28 unités. Quatre nouvelles unités sont en construction au niveau des communes d'Aokas, Tazmalt, Draâ El Gaïd et Taskériout. Il est prévu de lancer incessamment deux autres unités à Bouhamaza et Tizi n'berber. Le lieutenant-colonel prévoit la réouverture des brigades de Seddouk, Chemini, Ighrem et Ighil Ali fermées durant les événements du printemps noir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.