Rapatriement des Algériens bloqués au Maroc: arrivée de 229 voyageurs à l'aéroport    Covid-19: lancement d'enquêtes épidémiologiques dans les wilayas aux taux élevés    Le taux d'inflation moyen annuel stable à 1,8% en avril 2020    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Révolution algérienne: les offensives du 20 août 55, un acte sauvagement réprimé dans le sang    APN: la séance plénière du vote du PLFC 2020 reportée à 14h30    Accusations de prévarication : La BAD temporise malgré l'appel    Impact de la Covid-19 : Quand l'industrie de l'aérien bat de l'aile    Abou El Fadl Baadji plébiscité nouveau Secrétaire général du parti FLN    Palestine-Covid19: réouverture de la mosquée al-Aqsa    Washington signe la fin de sa relation avec l'OMS    Le gouvernement prêt à négocier avec les talibans    Maintien de la paix : Pékin promet une plus grande contribution    ES Sétif : Halfaia remet sa démission    Manifestation à Rome contre le gouvernement Conte    CAF : Ahmad Ahmad briguera un second mandat    FAF : Réunion du bureau fédéral aujourd'hui    Un maghrébin au long cours    "Le Hirak raconte le rêve contrarié d'un peuple"    Ghardaïa: arrestation de dix présumés "coupeurs de route" à Hassi-Lefhal    Les plages prises d'assaut à Jijel    Souk Ahras : La fourrière pour 454 véhicules    Nouveau coup de filet à El-Kseur    Six ouvrages pour dire la tragédie nationale    Maison de la culture Ali Zamoum : Un concours de théâtre pour les familles    Géopolitique et champ d'action militaire    Hommage à Michel Seurat    MC Oran: Hyproc au secours du Mouloudia    Tlemcen: Vers le redémarrage des activités des autres services du CHU    Report du bac et du BEM: Les réserves des inspecteurs de l'éducation    Centre-ville: Un blessé grave dans un effondrement    Mercato en Europe Une nouvelle donne pour les clubs    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui: «Mémoire nationale» et relance de l'industrie au menu    BRAS D'HONNEUR    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    Kamel Daoud : l'arbre aux fruits mûrs    "Nous assisterons à des révoltes sociales" selon Mebtoul    L'infrangible lien…    Le Maroc rapatrie ses ressortissants bloqués en Algérie    La défense de Karim Tabbou refuse de plaider à distance    Des dérogations pour la diaspora algérienne ?    Les feuilles de l'automne    L'Algérie représentée au festival Docu-Med    Le théâtre, une thérapie libératrice de la peur et du stress    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    La Cour de Tipasa dément    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Cour suprême du Venezuela veut lever l'immunité de Guaïdo
LE PRESIDENT MADURO NOMME UN NOUVEAU MINISTRE DE L'ENERGIE
Publié dans L'Expression le 03 - 04 - 2019


Guaïdo sur la sellette
Dans ce contexte, la Cour suprême vénézuélienne a demandé à l'Assemblée constituante de lever l'immunité parlementaire du chef de file de l'opposition Juan Guaido, reconnu comme «président par intérim» par une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis.
Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a nommé un nouveau ministre de l'Energie appelé à assumer de lourdes responsabilités au moment où le pays est confronté à une série de pannes de courant, ont rapporté mardi des médias locaux. «J'ai décidé de nommer un travailleur de l'industrie électrique avec 25 ans d'expérience, un ingénieur qui a eu de nombreuses responsabilités (...) Igor Gavidia Leon», a déclaré, lundi soir, le chef de l'Etat vénézuélien, qui a décidé de mettre fin aux fonctions de Luis Motta Dominguez, en poste depuis août 2015, ont poursuivi les mêmes sources. Dans un discours à la Nation, le président Maduro a déclaré qu'il avait demandé au nouveau ministre «de se préparer à assumer ses nouvelles responsabilités dans le cadre de la révolution», ont ajouté les mêmes sources. Un peu plus tôt, le président vénézuélien a confirmé que les récentes pannes de courant survenues dans son pays étaient imputables à des attaques électromagnétiques sur la principale centrale électrique du Venezuela, sans nommer les responsables.
Face à ces pannes récurrentes, le gouvernement vénézuélien a décidé dimanche dernier de réduire le nombre d'heures de travail dans le pays. Le ministre vénézuélien des Communications, Jorge Rodriguez, a affirmé, dans ce contexte, que les travailleurs des secteurs public et privé cesseraient de travailler à 14 heures lundi et que les écoliers se verraient accorder un autre congé, soulignant que les travaux de réparation du réseau électrique se poursuivraient. Les pannes d'électricité à répétition ont touché le Venezuela ces dernières semaines sur fond de crise politique et économique que traverse le pays. Caracas avait imputé la responsabilité de ces attaques présumées contre les sites énergétiques à Washington, qui soutient l'opposition du pays. Les Etats-Unis ont à leur tour réfuté ces accusations.
Dans ce contexte, la Cour suprême vénézuélienne a demandé à l'Assemblée constituante de lever l'immunité parlementaire du chef de file de l'opposition Juan Guaïdo, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays. La plus haute juridiction du Venezuela «ordonne la remise de cette décision au président de l'Assemblée nationale constituante afin de lever l'immunité parlementaire» de Juan Guaïdo, indique la décision rendue publique lundi. Il lui est reproché de ne pas avoir respecté une interdiction de sortie du territoire. L'opposant de 35 ans a bravé une interdiction de sortie du territoire pour une mini- tournée dans la Colombie voisine, au Brésil, au Paraguay, en Argentine et en Equateur de fin février à début mars. La décision de lundi de la Cour suprême intervient alors que le chef de l'Etat socialiste Nicolas Maduro accuse son principal opposant, Juan Guaïdo, de vouloir fomenter un coup d'Etat avec la participation des Etats-Unis. Le 23 janvier, Juan Guaïdo, président du Parlement, unique institution aux mains de l'opposition, s'est déclaré président par intérim du Venezuela. Plus d'une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis l'ont reconnu comme tel. M. Maduro, qui dénonce cette tentative de coup d'Etat orchestrée par l'opposition avec le soutien de Washington, est soutenu par la Russie et la Chine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.