Intoxication au CO : 30 personnes décédées et 273 autres secourues au cours de la première quinzaine de janvier 2020    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    L'ANC réitère son soutien au peuple sahraoui et à son droit à l'autodétermination    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Le directeur du Sheraton d'Alger en détention à El-Harrach    Une importante délégation algérienne à Londres    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    L'idée d'un conseil national unificateur remise en cause    Soufiane Djilali revient sur sa rencontre avec Tebboune    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Almas, 10e président en 7 ans    Quelles conséquences d'un réaménagement irréfléchi ?    Yaïche tire la sonnette d'alarme    La maladresse de la direction usmiste    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    9 activistes ont devant le juge jeudi    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    La part du lion pour Air France et sa filiale Transavia    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ACTUCULT    Khaled Akchout réhabilité dans ses fonctions    "L'état central a montré ses limites"    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Energies renouvelables : Une stratégie globale aujourd'hui devant le Conseil des ministres    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    Crise libyenne: L'Algérie et l'Italie partagent «une vision commune»    La guerre des «boutons»    Un mariage mémorable    La vice-présidence confiée à l'Algérie    Arrestation de 7 individus    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Le smecta déconseillé aux enfants de moins de deux ans !    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    TLS Contact Algérie annonce de nouvelles procédures    Les manifestants dénoncent toute atteinte à l'unité nationale    Un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants intraitables!
ALORS QU'ILS VONT MARCHER CE MATIN POUR LA 9E SEMAINE CONSECUTIVE
Publié dans L'Expression le 23 - 04 - 2019


Comme un seul homme
Ce mardi s'annonce, comme cela est devenu coutume, des plus chauds et riches en rebondissements. Que nous réserve-t-il cette fois-ci? Wait and see...
Les étudiants durcissent leur mouvement! Comme il fallait s'y attendre, leur grève d'une semaine est passée à... ilimitée! En effet, à la veille d'une nouvelle grande journée de rassemblement, la future élite du pays a annoncé qu'elle ne reprendrait pas le banc des cours tant que le changement tant attendu n'aura pas lieu. «Nous sommes déterminés. Nous sommes prêts a sacrifier notre année pour l'Algérie», soutiennent ces étudiants réunis hier et avant-hier pour prendre cette importante décision. «Ils sont têtus, nous le sommes encore plus», ajoutent-ils avec beaucoup de détermination. Certes, il y a quelques facultés qui n'ont pas encore pris le chemin de la grève, tel que le département des langues à Bouzaréah, mais cela ne saurait tarder. «Ça bouillonne même chez nous. On a décidé de passer à une journée de grève par semaine, en plus de la marche du mardi, mais beaucoup d'étudiants veulent suivre leurs camarades des autres facultés. La décision sera prise avant la fin de la semaine», nous confie Lilia, étudiante en 2e année licence d'anglais. Les universitaires lancent donc la désobéissance! Ils comptent bien le faire savoir lors des marches nationales prévues aujourd'hui dans les quatre coins du pays. Pour la 9e semaine consécutive, ils vont déferler dans les rues du pays comme une seule personne pour dire au système de «dégager!». Le mouvement estudiantin promet une nouvelle démonstration de force comme celle de mardi dernier qui avait pris des allures de... vendredi. Des milliers étaient sortis, malgré les pressions et la répression policière qu'ils avaient subies durant toute la semaine. C'était la plus grande mobilisation d'étudiants depuis le début du Hirak. Les rues du centre d'Alger noires de monde symbolisaient ce débrayage historique! Ils comptent refaire le coup aujourd'hui. Surtout que les choses n'ont pas évolué depuis, alors qu'il y avait eu un petit espoir avec le départ de Belaïz de la tête du Conseil constitutionnel. Mais la nomination de son adjoint Fenniche et surtout le maintien des deux autres «B», à savoir le chef d'Etat par intérim Abdelkader Bensalah et le Premier ministre Noureddine Bedoui, les ont fait redescendre sur terre. Cela sans toutefois toucher à leur motivation puisque depuis ils continuent les réunions, les débats et les sit-in dans leurs enceintes universitaires. Ils pensent même à aller vers des manifestations quotidiennes si les autorités continuent dans leur autisme. «On est les seuls à pouvoir maintenir la pression quotidienne. Nous pensons alors à des marches continues pour faire plier le pouvoir», argumentent-ils pour justifier cette décision. En attendant, ils comptent encore montrer leurs «crocs» aujourd'hui en défilant dans tout le pays. Surtout que cette fois, ils risquent d'être accompagnés par leurs aînés travailleurs de divers secteurs qui ont décidé de faire grève tels que ceux des télécoms. Un mardi qui s'annonce, comme cela est devenu coutume, des plus chauds et riches en rebondissements. Que nous réserve-t-il cette fois-ci? Wait and see...
12 syndicats autonomes marchent le 1er Mai
Ça va chauffer le 1er mai! La Confédération des syndicats algériens (CSA) a appelé à des marches nationales, à l'occasion de la journée internationale des Travailleurs. La décision a été prise lors de la réunion tenue le 20 avril, regroupant les représentants des 12 syndicats membres de la CSA, appartenant aux secteurs de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, la formation professionnelle, la santé publique, et la Fonction publique. La Csa avait déjà réussi un coup de force au lendemain de la nomination du gouvernement Bedoui qu'elle ne reconnaît pas. La CSA avait paralysé plusieurs secteurs le 10 avril dernier avec une marche géante dans la capitale. Elle compte faire une nouvelle démonstration de force pour cette journée de fête!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.