Des aliments sains à consommer avant de faire du sport    Aïn Témouchent : Le flou entoure la centrale électrique de Terga    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Juventus : Ronaldo déterminant pour la signature de De Ligt ?    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Le coup de com de D. Trump    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Ghana-Bénin, aujourd'hui à 21h00: Les Black Stars à la recherche de leur passé    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    SDC-Sonelgaz de Tlemcen: Le président de la commission des marchés publics devant la justice    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Raison d'Etat    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Hadjar: l'éternel recommencement
LE HAUT-FOURNEAU A REPRIS MARDI SOIR SON ACTIVITE
Publié dans L'Expression le 02 - 05 - 2019

Le haut-fourneau d'El Hadjar était à l'arrêt durant cinq jours
Les travailleurs des mines qui fournissent du fer brut à l'aciérie ont observé une grève «ouverte».
Le haut-fourneau du complexe Sider El-Hadjar (W. Annaba) devait être remis en service à compter de mardi soir avec un stock limité de fer brut qui garantit une production n'excédant pas 10 jours en attendant le retour d'un approvisionnement normal de cette matière première, a indiqué son P-DG, Chemseddine Maâtallah.
Le haut-fourneau d'El Hadjar était à l'arrêt cinq jours durant suite à une cessation d'approvisionnements en fer brut en provenance des mines de Ouenza et Boukhadra (Tébessa) dont les travailleurs étaient en grève.
Maâtallah a affirmé lundi dernier que la production, dont les besoins se montent quotidiennement à 7000 tonnes de fer brut, reprendra mardi après-midi après la remise en marche du haut-fourneau, à l'arrêt conséquemment aux perturbations des transferts de fer brut constatés depuis le mois de février dernier.
Le stock en fer du complexe ayant régressé, le complexe a dû arrêter temporairement la production par souci de préserver la pérennité de l'activité de l'aciérie, a souligné le même responsable.
Le P-DG de la Société des mines de fer de l'Est (MFE), Mohamed Messaâdia, a pour sa part indiqué que les travailleurs de la mine de Ouenza sont en «grève ouverte» depuis le 31 mars.
Ils ont été rejoints dans leur mouvement, depuis quelques jours par les travailleurs de la mine de Boukhadra pour réclamer des primes supplémentaires. Selon lui, les travailleurs des deux mines «n'ont pas respecté le contrat social» signé par leurs représentants syndicaux lors des négociations ayant suivi la première grève d'une semaine en février passé, ayant donné lieu à une augmentation de salaire non négligeable de 9000 DA mensuelle.
Le contrat signé garantit la stabilité au niveau des unités de minerai de fer (MFE) pour une durée de 36 mois, selon Messaâdia, qui a fait savoir que face à cette situation, les initiatives se sont multipliées en coordination avec les autorités de wilaya et le partenaire social pour trouver une issue.
Une réunion était ainsi programmée lundi entre les cadres de la MFE et le partenaire social des unités des mines de Ouenza et Boukhadra pour trouver une solution.
Les pertes causées par la grève des MFE (w. Tébessa), depuis le 31 mars dernier, ont été estimées à un milliard/DA, a indiqué mardi dernier Mohamed Messaâdia, tout en précisant que les travailleurs de la mine de Ouenza ont engagé un mouvement de protestation depuis un mois, alors que ceux de la mine de Boukhadra sont en arrêt de travail depuis le 14 avril courant.
Les travailleurs de la MFE réclament de meilleures conditions socioprofessionnelles de travail, une augmentation du salaire de base, de la prime d'intérêt, des primes de rendement individuel et collectif, ainsi que les remboursements en cas d'accident de travail, a-t-on fait savoir.
Cependant, le P-DG a qualifié ce mouvement de protestation d'«illégal» dû au non-respect des procédures légales d'usage, ajoutant que les conditions entre l'entreprise et le partenaire social conformément à un accord signé le 23 février dernier ont été «bafouées».
L'entreprise a entamé une procédure judiciaire contre les protestataires (70% de l'ensemble des travailleurs), auprès du tribunal de El-Aouinet, ordonnant qu'ils reprennent «immédiatement» leur activité, mais sans succès.
Ce débrayage engendre des pertes financières considérables en affectant l'activité et l'exploitation des mines de Boukhadra et Ouenza, qui fournissent le minerai de fer au complexe d'El-Hadjar (Annaba) dont la production est notamment exportée vers les marchés internationaux.
Il a également entraîné la suspension de l'activité du haut-fourneau et de plusieurs unités de la chaîne de production en raison de l'épuisement des stocks depuis jeudi dernier. Boukhadra a également fait état de la nécessité de maintenir le dialogue afin de trouver les solutions les plus convenables pour toutes les parties, appelant les protestataires à rejoindre leurs postes afin d'éviter de nouvelles pertes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.