Du sens du patriotisme en Algérie    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Les suppressions de postes chez Airbus : Une nouvelle «dévastatrice»    ONU: adoption d'une résolution exigeant "une cessation générale des hostilités" pour contrer le Covid19    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Communiqué de l'AJSA    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Tizi Ouzou : Défaillance dans l'alimentation en électricité    Oran: décès de l'artiste Tahar Refsi    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    La mère des batailles    La tablette et les diplômés chômeurs    Après la fermeture des marchés à bestiaux: Plaidoyer pour une vente contrôlée des moutons de l'Aïd    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Le verdict du procès des trois activistes de Béjaïa renvoyé au 8 juillet    8 décès et 365 nouveaux cas en 24 heures    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    Vu à Tizi Ouzou    Le coup de gueule du Pr Ryad Mahyaoui    Le pétrole progresse,    De lourdes peines de prison et saisies des biens    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Biskra face au rebond inquiétant des contaminations    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    L'infrangible lien...    La communauté internationale fait bloc derrière la Palestine    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    DGSN : 3000 logements location-vente pour la police    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ali Haddad condamné à 18 ans de prison ferme    La libération de Karim Tabbou statuée aujourd'hui    Le procès de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Foot/Reprise des compétitions: Amar Bahloul appelle les clubs à faire preuve de "flexibilité"    ONU-Barrage du Nil: le Conseil de sécurité soutient l'UA pour régler la crise    Report de l'AGEx au 7 juillet    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    Zetchi : «Benzema est 100% algérien»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les dossiers du Ramadhan
Publié dans L'Expression le 06 - 05 - 2019


Turbo. S'il est de tradition que le mois de Ramadhan soit marqué par un ralentissement de l'économie productive, celui que nous entamons cette année promet une intense activité politique et judiciaire. Le court délai qui nous sépare de l'élection présidentielle, n'autorise aucune pause. Bien au contraire et compte tenu des réticences des uns, du délabrement des formations politiques et du mouvement populaire qui promet de maintenir la cadence, il faudra beaucoup d'énergie et d'initiatives pour éviter de perdre le peu de temps qui reste. Parallèlement, les principaux acteurs de l'échéance présidentielle, à savoir les formations politiques, passeront ce mois à se refaire une santé. A l'instar du principal parti du pays, le FLN qui vient juste d'élire son nouveau SG. Il lui faudra maintenant retrouver sa «force de frappe» en remettant en ordre de bataille ses «troupes». Idem pour le RND, la deuxième force politique, qui devra faire cesser le chahut de ses «redresseurs» et créer les conditions à même de resserrer les rangs de ses militants. De son côté, l'Ugta, principal syndicat, passera le mois sacré à préparer son 13ème congrès prévu les 21 et 22 juin prochain. Un congrès qui verra émerger une nouvelle direction. D'autres formations, moins importantes, mais non négligeables, devront opérer quelques «réglages» pour colmater quelques failles qui commencent à apparaître. Tous ces instruments nécessaires à une activité politique normale devront être opérationnels le plus tôt possible pour accompagner leur candidat du 4 juillet prochain. Il est clair que même si, pour l'heure, le FLN et le RND notamment, n'ont pas de candidat, leur participation effective à un tel rendez-vous est incontournable. Donc pas de répit de ce côté-là. Pour la justice non plus. Le nombre inhabituel de dossiers ouverts, notamment dans la lutte contre la corruption, auquel il faut ajouter ceux qui relèvent de la justice militaire, nécessite de longues et minutieuses instructions qui sont autant de préalables indispensables à la tenue des procès. Le dossier de la cocaïne et la réouverture de celui de l'affaire Khalifa comme annoncé, donnent encore plus de consistance au travail qui attend la justice en ce mois de Ramadhan. Ceci dit, on ne sait pas trop si les veillées de ce mois se passeront à la «promenade des Sablettes» ou sur les marches de la Grande Poste. Oubliée la table du F'tour? Pas du tout. La spéculation s'en occupe déjà!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.