Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Accidents de la route : 8 morts et 30 blessés en 24 heures    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Révolution Le nouvel élan    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Ça se passe ainsi, chez Ali Benhadj    Serment de fidélité au hirak    Gros risques sur les banques    Le Chabab, un leader bien fragile    Le Targui    À tout jamais…    Des potentialités inexploitées    Rencontre algéro-française à Alger    Le bâtonnier violemment pris à partie par les avocats    Le saviez-vous… ?    8 nouveaux syndicats dans l'éducation    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse: accompagner les initiatives des jeunes pour une Algérie nouvelle    Filière boisson: les préoccupations des industriels passés en revue    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Regards opposés    Le Hirak boucle sa première année    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    Premier décés en Italie, l'oms tire la sonnette d'alarme    Victoire impérative des Verts    "C'est le peuple qui a sauvé le pays"    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sidi Saïd sévit contre ses adversaires
POUR CONTRECARRER LEURS ACTIONS DE PROTESTATION
Publié dans L'Expression le 20 - 05 - 2019

Selon le syndicaliste Abdelaziz Hamlaoui, 50 membres du conseil national et conseil de wilaya dont 24 sont issus d'Alger ont été sanctionnés par la direction durant cette semaine.
Les sanctions tombent en cascade à l'Ugta. Le secrétaire général de la centrale syndicale ne tolère pas les agitations de ses adversaires. Abdelmadjid Sidi Saïd sévit contre tous ceux qui le dénoncent. Trois cadres et membres de la commission exécutive de l'Ugta ont été suspendus par la direction actuelle. Il s'agit de Abdelaziz Hamlaoui, porte-parole des unions locales, de Bachir Ramdani et de Abderahmane Rebahi. Ces derniers sont «suspendus de toutes activités syndicales au niveau de l'Ugta jusqu'à leur comparution devant la commission nationale de discipline», lit-on sur les décisions signées par le secrétaire général de l'Ugta en date du 9 mai dernier. Ce dernier accuse les concernés «d'atteinte à l'éthique syndicale édictée par le statut et le règlement intérieur de l'Ugta. Ces suspensions s'ajoutent à une longue liste des membres du comité national exclus par la direction auparavant. «J'ai appris la décision de ma suspension par facebook, ils n'ont même pas eu le courage de m'informer»,affirme Abdelaziz Hamlaoui. Contacté par nos soins, ce syndicaliste ne reconnaît pas les décisions de la direction actuelle. «Ce sont des mesures coercitives pour nous intimider vu les actions que nous comptons organiser prochainement pour contester et réclamer le départ de la direction actuelle», a-t-il affirmé M. Hamlaoui. Selon M.Hamlaoui, 50 membres du conseil national et conseil de wilaya dont 24 sont issus d'Alger ont été sanctionnés par la direction durant cette semaine. Les adversaires de Sidi Saïd sont déterminés à récupérer la Centrale syndicale. Ils organisent une grève générale le 22 du mois en cours pour contester toute décision émanant de la direction actuelle. Ce n'est pas tout. Une pétition pour la collecte d'un million de signatures est lancée en vue de récupérer demander le départ de Sidi Saïd et de son équipe. Un conseil national pour la restitution de la Centrale syndicale sera installé prochainement. Les syndicalistes ne comptent pas s'arrêter là. Un rassemblement de toutes les fédérations sera organisé le 12 juin devant le siège national de l'Ugta pour réclamer le départ de toute la direction.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.