PSG : Pas moins de 300M€ pour laisser partir Neymar ?    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    Confirmer la mutation du football africain    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    L'appel des sept    70% des objectifs atteints    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    La justice se penche sur les dossiers du secteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?
Publié dans L'Expression le 20 - 05 - 2019


Netflix va s'installer en Algérie? Pas sûr! Comme Huber pour les taxis, les Algériens ont trouvé une astuce pour accéder au marché très compétitif de l'audiovisuel payant. Ainsi, un équivalent de Netflix va être lancé bientôt. Ainsi le groupe de communication et média Sense & Med&com a lancé pour la première fois en Algérie, une plateforme de streaming vidéo dédiée au contenu audiovisuel algérien. Baptisée Chacha (écran en arabe), cette plateforme algérienne propose un service de streaming composé d'une large sélection de séries TV, films, documentaires, programmes cinématographiques et podcasts en tous genres. Face à une concurrence déjà bien installée, par les plateformes américaines et européennes, Chacha TV a pour vocation de créer un écosystème où les contenus locaux seront mis en avant et où l'internaute algérien est surtout mieux servi. Notamment grâce aux multiples fonctionnalités qu'offre la plateforme ainsi que la diffusion de contenus exclusifs. Avec Chacha.TV, les producteurs de contenus algériens ont à leur disposition une plateforme clé en main qui répond à leurs besoins et les rapproche encore plus de leurs publics. Chacha leur permet également plus d'autonomie et d'indépendance vis-à-vis des géants internationaux, notamment grâce au système de partage de revenus générés par la plateforme permettant une monétisation transparente et adaptée aux réalités économiques locales. Ainsi, les initiateurs du projet, lancent un appel à tous les producteurs de contenus algériens qui souhaitent prendre part au succès de Chacha. Sense / Med&Com est un groupe de communication 360°, créé en 2006 et offre un service intégré et complet, allant du conseil en stratégie marketing jusqu'à la réalisation des projets. Son expertise couvre le marketing, la communication et le digital. Mais le grand problème dans ce genre d'opération est dans les contenus audiovisuels, ce sont les droits. Une plateforme avait tenté de poster des films et des documentaires algériens sur YouTube, mais ces derniers appartenaient au Cadc. Suite à une vérification, la chaîne YouTube a tout de suite supprimé les contenus ou les a rendus invisibles ou accès avec code. Cette technique risque de faire des ravages puisque de nombreuses productions sont protégées. à la différence de Netflix, qui produit ses propres productions, Chacha TV n'est pas encore arrivé à ce stade de la situation. Nous sommes encore loin de la situation et de la qualité des productions américaines. Déjà que la situation de la production audiovisuelle est compliquée en Algérie, alors ouvrir le champ au Net, ça va être encore plus compliqué. Il est très important de commencer par l'achat des contenus avant de passer à l'étape de la production.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.