Ali Ghediri : «où est l'atteinte au moral de l'armée ?»    Abdelkader Bensalah n'est plus    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Avis contrastés sur le déroulement de la rentrée scolaire    Sauce aux fines herbes    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Le baril s'envole    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Lumière sur les zones d'ombre    Les préoccupations locales dominent    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Démarrage des soldes    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    L'EVEIL DES CONSCIENCES    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    Abdelkader Bensalah n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Heurts nocturnes dans plusieurs villes
Tunisie
Publié dans L'Expression le 20 - 01 - 2021

Des heurts ont éclaté pour la quatrième nuit consécutive dans plusieurs villes de Tunisie, où des jeunes ont pris pour cible la police mobilisée pour faire respecter le couvre-feu lié à la pandémie de coronavirus et qui a répliqué avec des gaz lacrymogènes, a indiqué l'agence de presse TAP.A Tunis, quelques centaines de jeunes ont jeté des «pierres et quelques cocktails Molotov» sur des policiers déployés notamment dans plusieurs quartiers populaires dont la vaste cité d'Ettadhamen située en périphérie de la capitale. Les forces de l'ordre ont répliqué par des gaz lacrymogènes. A Sfax, deuxième plus grande ville du pays, des protestataires ont incendié des pneus et coupé des routes, selon des médias.
Des heurts ont également eu lieu à Gafsa, où les habitants protestaient contre la destruction par les autorités d'un point de vente informel, selon les mêmes sources. Des échauffourées ont également éclaté au Kef, à Bizerte (nord) et Kasserine (centre-ouest), à Sousse et Monastir (centre-est), selon des médias locaux. Le procureur général près le tribunal de première instance de Bizerte a émis, lundi, des mandats de dépôt à l'encontre de 36 personnes pour avoir participé à des actes de vandalisme dans la région durant les derniers jours, a indiqué le porte-parole du tribunal, Walid AchBelleh. Dans une déclaration à l'Agence TAP, la même source a ajouté que six mineurs ont été également différés devant le juge des enfants pour le même délit. Le ministère de l'Intérieur, qui avait annoncé lundi plus de 600 arrestations, n'était pas en mesure à ce stade de détailler les arrestations et dégâts survenus dans la nuit de lundi à mardi. Ces heurts ont éclaté au lendemain du dixième anniversaire de la révolution, alors que l'épidémie de coronavirus a exacerbé une crise sociale en Tunisie. La Tunisie a connu un confinement général de quatre jours qui s'est achevé dimanche pour tenter d'endiguer une flambée de cas de Covid-19. Un couvre-feu à 20 heures est en vigueur depuis octobre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.