Enfin libre    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    Branle-bas de combat chez les partis    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    La colère du FFS    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La face «cachée» du «Bâtiment»    Le chemin est encore long    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une toile de Hamza Bounoua intègre sa collection
Musée le Dafen Art de Chine
Publié dans L'Expression le 17 - 07 - 2021


Une toile du plasticien algérien Hamza Bounoua a intégré récemment la collection du Dafen Art Museum, dans la province chinoise de Shenzhen, après sa participation à la deuxième Biennale de peinture à l'huile organisée dans cette ville en 2020. L'oeuvre intitulée «Reformat 4» a d'abord été sélectionnée pour prendre part à la deuxième Biennale de peinture à l'huile organisée en novembre 2020 sous le thème «Domicile et coexistence» et qui a connu la participation de 275 oeuvres en provenance de 61 pays. «Reformat 4» est une toile contemporaine de 150 par 122 cm qui donne une nouvelle dimension à la calligraphie et au symbole. Issue d'une collection conçue pendant la période de confinement imposée par la pandémie de Covid-19, cette oeuvre est une méditation sur la distanciation sociale, ses effets et le rôle de la technologie dans cette période. Diplômé de l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger, Hamza Bounoua est connu pour l'utilisation de la calligraphie arabe dans des contextes symboliques et esthétiques alliant authenticité et modernité, ce qui donne souvent à ses oeuvres des sémantiques abstraites. L'artiste a exposé dans plusieurs pays, dont le Koweït, le Brésil, le Canada, la Bosnie, le Qatar. Plusieurs fois primé, il a reçu en 2001 le Prix des Arts méditerranéens à Marseille (France) et le Prix du Congrès international des arts euro-algériens à Bruxelles la même année. En septembre 2021 Hamza Bounoua, inaugure la «Diwaniya Art Gallery» avec l'ambition de représenter l'art algérien et des artistes étrangers dans différents événements d'envergure et d'offrir à ces derniers une vitrine professionnelle sur la scène artistique internationale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.