Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Sarkozy au TPI, ça tarde    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    L'article 184 du code électoral largement contesté    Le jeu malsain de Riyad    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Défis et espoir    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Course contre la montre à Blida    Washington lâche Rabat    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Feu vert pour la vaccination des enfants
La production du «CoronaVac» par Saidal confirmée pour fin septembre
Publié dans L'Expression le 11 - 09 - 2021

L'Algérie semble avoir bien tiré les enseignements de la 3ème vague du coronavirus, qui a été particulièrement meurtrière. Les autorités sanitaires ont décidé de mettre le paquet sur la vaccination avec le lancement de l'opération «Big day», afin d'éviter toute mauvaise surprise à la rentrée sociale. C'est, d'ailleurs, dans cette optique que le retour à l'école a été retardé de deux semaines. Un délai qui allait permettre de vacciner le personnel de l'éducation. Mais, pour mieux se prémunir, le comité scientifique chargé du suivi de la pandémie vient de décider d'élargir l'opération aux enfants âgés entre
12 et 18 ans. L'annonce a été faite, hier, à la radio par le docteur Akhamouk, un des membres de ce comité scientifique, qui a indiqué que l'opération sera lancée au cours du mois d'octobre. L'invité de la radio a précisé que la question de la vaccination des enfants a été au coeur d'un large débat et études de spécialistes qui ont fini par l'adopter. Le type de vaccin qui sera administré à cette tranche d'âge sera annoncé à la fin d'une étude en cours, a précisé le docteur Akhamouk. Il y a lieu de noter que cette question a déjà fait l'objet de débats dans les pays étrangers, dont nombre d'entre eux ont déjà franchi le pas et ont vacciné les enfants à partir de 12 ans, à l'exemple de la France, l'Allemagne, la Chine ou encore Les Emirats arabes unis. Ces deux derniers pays ont même vacciné les plus petits, à partir de 3 ans. Cuba est le seul pays au monde à commencer, en ce début du mois, la vaccination des enfants à partir de 2 ans. En fait, les spécialistes de par le monde ont constaté que les enfants ont été en proie aux nouveaux variants du coronavirus comme le Delta. En Algérie aussi, il a été constaté que le variant Delta a contaminé un grand nombre d'enfants et adolescents. Aujourd'hui et avec l'apparition du nouveau variant Mu, identifié début 2021 en Colombie, le risque d'une nouvelle vague n'est pas écarté. Surtout que l'Algérie a rouvert ses frontières sans obligation de vaccination pour toutes les nationalités. Jeudi dernier, Air Algérie n'a, d'ailleurs, pas manqué de rappeler que l'entrée sur le territoire national est ouverte à toutes les nationalités de tous les pays, et sans obligation de vaccination. La compagnie aérienne nationale a précisé, sur sa page Facebook officielle, que toutes les nationalités du monde entier pouvaient entrer en Algérie, en présentant un test PCR négatif de moins de 36 heures avant l'embarquement et en se soumettant à un test antigénique à l'arrivée à l'aéroport.
Cette réouverture des frontières, qui s'inscrit dans la démarche globale du déconfinement, augmente le risque de l'arrivée du nouveau variant. Raison pour laquelle, la vaccination reste le seul rempart pour faire face à une éventuelle 4ème vague.
C'est d'ailleurs ce qu'a encore assuré, hier, le docteur Fourar, porte-parole du comité de suivi de l'évolution de la pandémie. Ce dernier a annoncé le prolongement jusqu'à la fin de l'année de la campagne de vaccination. Il a souligné que depuis le lancement de cette vaste campagne, le 4 de ce mois, près d'un million de personnes ont été vaccinées. Il a rappelé qu'afin de réussir cette opération, le ministère de la Santé a utilisé tous les moyens disponibles en s'appuyant sur les compétences et en coordination avec les unités de l'Armée nationale populaire et les éléments de la Protection civile, ainsi que les structures sanitaires habituelles, renforcées avec des tentes et des cliniques mobiles, outre la création d'espaces spéciaux et la mobilisation des bus au niveau des quartiers densément peuplés. Concernant la courbe descendante de la situation épidémiologique, le docteur Fourar a précisé qu'elle intervient suite à la large campagne de vaccination et au respect des règles préventives qui demeurent, a-t-il dit, «le meilleur moyen» pour endiguer la pandémie. Quant à la hausse actuelle des décès, il l'a attribuée «aux cas graves hospitalisés alors que le virus a atteint son paroxysme le mois dernier». À propos du code QR de vaccination, le docteur Fourar a indiqué qu'il est «disponible» et que ceux qui désirent l'obtenir n'ont qu'à se diriger vers les centres où l'opération de vaccination se déroule, ajoutant que le ministère de la Santé s'attelle à mettre ce code à la disposition de tous, via la plate-forme numérique. Il est à préciser, enfin, que l'Algérie produira le CoronaVac avant la fin du mois de septembre.
Selon le ministère de l'Industrie pharmaceutique, le projet en partenariat avec l'entreprise Sinovac, est «à sa phase finale et n'a enregistré aucun retard». «Le calendrier mis en place pour la production de CoronaVac a été respecté, selon les délais impartis», a précisé la même source, relevant que «la conjugaison de toutes les étapes aboutira au lancement de la production à la fin du mois de septembre».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.