Micro-entreprises: Tebboune ordonne l'organisation d'un salon international début 2022    Tebboune valorise l'amélioration du débit internet réalisée depuis 2020    Le Cameroun dans l'incertitude    Ligue 1 (6e journée) : L'O Médéa nouveau leader    Real : Benzema donne de ses nouvelles    Championnat d'Afrique de karaté : 10 Algériens en finales et 13 médailles décrochées    Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Pourquoi ça bloque    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    "Notre participation a été un succès"    La construction de logements en plein boom    Ce qui va changer pour voyager en France    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    Résultats    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment Air Algérie veut éviter le crash
Restructuration, vols domestiques et marché africain
Publié dans L'Expression le 18 - 09 - 2021

Air Algérie est au bord de la faillite. Déjà en difficulté depuis plusieurs années, le coronavirus a achevé la Compagnie aérienne nationale. Pour éviter le grand crash, le gouvernement a décidé de mettre en place un plan d'urgence. Une réunion s'est tenue, mercredi dernier, au siège du ministère des Transports pour étudier les grandes lignes de cette stratégie de «sauvetage». «Le ministre a présidé mer-credi 15 septembre une réunion regroupant les cadres du ministère et des dirigeants de la compagnie dont le président-directeur général par intérim, au cours de laquelle les grandes lignes du plan de restructuration et de développement de l'entreprise 2021-2025 ont été dévoilées», précise le département de Aïssa Bekkai. La grande décision prise à l'issue de cette réunion est l'entame de la restructuration de la compagnie avant la fin de l'année en cours en créant des filiales pour les activités secondaires. «Une filiale dédiée uniquement à la maintenance et à la réparation aéronautique doit voir le jour avant le 31 décembre 2021 alors qu'une autre dédiée aux activités terrestres verra le jour en 2022», annonce le ministère des Transports. Cette restructuration devrait permettre à Air Algérie de se concentrer sur son coeur de métier, à savoir le transport. Surtout qu'elle compte renforcer ses dessertes aériennes. En effet, la deuxième partie de cette ambitieuse stratégie est d'augmenter,progressivement, le nombre de ses vols, notamment domestiques Prenant en compte la réalité du secteur à l'aube de la crise sanitaire de la Covid-19, ceux qui ont élaboré ce plan ont compris qu'un retour à la normale du trafic aérien international risque de prendre encore quelques années. Ils ont ainsi misé sur le tourisme local afin d'espérer sauver ce pavillon national. C'est dans ce sens qu'ils comptent coopérer avec les autorités et les institutions compétentes pour la promotion de la destination Algérie. À ce propos, le ministre a demandé de trouver le moyen pour réduire les tarifs sur les lignes internes afin de «stimuler» les déplacements aériens des Algériens vers différentes régions du pays, notamment vers le Grand Sud. Le marché africain est aussi dans le viseur d'Air Algérie. Longtemps ignoré par les responsables de la compagnie, le «continent noir» est,aujourd'hui, une priorité. Pour se sauver, le transporteur aérien national aspire à faire d'Alger un «hub» continental en allant à la conquête de nouvelles destinations africaines. Mais pour cela, il faut de l'argent et de nouveaux investissements. Chose dont elle ne dispose pas actuellement. Comment va t-elle faire? Le gouvernement va-t-il mettre la main à la poche? Aïssa Bekkaï demande à la compagnie de compter sur ses propres moyens pour sortir de cette mauvaise passe. Cela veut-il dire que l'Etat ne va pas venir à son secours?. En tout cas, il est question du renforcement et de la modernisation de la flotte.
«Pour atteindre les nouveaux objectifs, notamment la conquête du marché africain en pleine croissance, de nouveaux appareils seront progressivement acquis», atteste le ministère. Une modernisation qui doit aussi toucher la compagnie à tous les niveaux, particulièrement les services commerciaux. Une transformation digitale doit être amorcée afin de lui permettre de pouvoir faire face à la rude concurrence internationale. Surtout que le premier responsable du secteur a réitéré le fait que le ciel sera ouvert au privé. «C'est même une de nos priorités», a-t-il soutenu annonçant la révision des textes légaux et réglementaires régissant l'activité du transport aérien. Même si ce plan est très ambitieux, la situation semble très compliquée pour Air Algérie. Evitera-t-elle la faillite? Wait and see...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.