Tribunal de Sidi M'hamed: 3 ans de prison ferme pour l'ancien directeur de Cabinet du Premier ministère, Sellal acquitté    Coupe arabe Fifa: 16 pays dans les starting-blocks pour séduire un trophée très convoité    Un scrutin et des leçons    Le salaire moyen en Algérie stagne sous les 42 000 DA    Eni cède 49,9% de ses parts à Snam    De l'apport de la maison d'accompagnement et d'intégration    Comment mettre fin au projet d'expansion israélienne    Trois manifestants tués    La réouverture de la frontière au menu    Le FLN résiste et le MSP s'installe    Des duels directs intéressants    Plus de 1 700 logements réceptionnés par l'OPGI    Plantation de 4 000 arbustes en 2021    Démantèlement d'un réseau de migrants vers l'Espagne    Il y a cinq ans s'éteignait Amar Ezzahi    ...CULTURE EN BREF ...    Le CIJM fait appel à Tebboune, au Premier ministre et au MJS    Mahrez n'en veut pas à Guardiola    Retour du FLN, forte percée des indépendants et net recul du FFS à Béjaïa    Les avocats obtiennent gain de cause    Des Miss et des Z'hommes    Une mère et son enfant tués par le monoxyde de carbone    Les services de la santé sur le qui-vive    «Nous devons apprendre à vivre avec le Covid-19»    Les risques commerciaux découlant de l'affrètement d'un navire    Les résultats provisoires attendus cette semaine    Pour le Ballon d'Or, Zidane affiche une nouvelle fois son soutien à Benzema    Chlef: Des facilitations pour les employeurs    Chutes de neige et glissement de terrain: Des routes fermées dans plusieurs wilayas    Ils seront transférés aux vendeurs activant dans l'informel: Une commission pour recenser les locaux et marchés inexploités    Rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste: «Un véritable danger pour toute la région»    Climat ombrageux ?    La xénophobie change de sens    Le doigt d'honneur du prétendant Zemmour adressé en vrai aux Français    Hommage - Paul Bouaziz (Oran, 1926- Paris, 2021): L'avocat des démunis et des résistants    Chanegriha au Caire pour participer au Salon de Défense    Cinq combattants kurdes tués dans une attaque de l'EI    Le Front Polisario appelle la jeunesse mondiale à renforcer son soutien    Ferhat, une affaire à saisir    Le feuilleton Haaland est relancé    Palmeiras réussit le doublé    Le Comité militaire mixte libyen s'est réuni à Tunis    Tripoli soigne son partenariat avec Alger    La nouvelle vague    Le SG de l'ONU «très satisfait» du rôle de l'Algérie    «L'homme-carrefour» de Hakim Laâlam primé    «Une ère nouvelle d'estime et d'amitié»    L'art rassemble le tout-Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quand les Algériens s'en mêlent
Guerre de 4e génération
Publié dans L'Expression le 28 - 10 - 2021

Loin des feux de la rampe et des somptueux studios de télévision, et surtout sans injonctions quelles qu'elles soient, les Algériens continuent de défendre l'étendard national et de livrer des luttes sans merci sur la Toile. Conscients des complots et des visées sionistes et leur allié du moment, le «Makhzen royal», des Algériens de tous bords, tiennent à marquer leur présence. C'est ainsi qu'on les retrouve dans la plupart des réseaux sociaux, où les discussions sur les décisions souveraines de la diplomatie algérienne alimentent continuellement les débats. Pratiquement, il n'y a pas de publications ou de posts concernant Israël ou le Maroc, où des Algériens n'interviennent pas pour défendre les positions de la diplomatie nationale. Et c'est peine perdue pour les pages et les réseaux affiliés au Makhzen et à l'entité sioniste, car les internautes algériens, rejoints même par des Marocains, Tunisiens, Egyptiens et autres, ne lésinent pas sur les mots ni sur les vérités historiques, pour démonter en pièces les allégations des uns et des autres.
Le cas de cet analyste israélite et professeur en sciences politiques à l'université judaïque d'El Qods, en Palestine occupée, Maïr Masri en l'occurrence, est assez édifiant. Depuis un moment, les internautes algériens sont à l'affût de la moindre information concernant cet israélite, dont le nationalisme et l'allégeance à Israël ne sont plus à démontrer. En fait, de plus en plus de chaînes, notamment celles, dont les thèses sont hostiles à l'Algérie, font appel à lui pour décortiquer la crise entre l'Algérie et le Maroc, entres autres. Parmi ces chaînes, l'on citera France24 qui le sollicite souvent dans ce qu'elle appelle la situation géostratégique du nord de l'Afrique ou encore «la crise politique en Algérie». Cela, dans le but évident d'étayer tranquillement ses thèses néocoloniales tranchées et connues envers l'Algérie. Mais il n'est pas rare que des chaînes arabes, plus ou moins en rupture de ban avec les thèses de l'Etat sioniste, fassent appel à ce sinistre individu. C'est le cas de la chaîne irakienne El Hurra, qui consacre souvent des plages horaires aux évolutions de la situation diplomatique et de la géopolitique dans la région du Maghreb. «Si Tebboune venait à oser, il aura à faire à Israël et Israël ne plaisante pas». Ce à quoi ont répondu les Algériens en postant cette phrase: «Si Israël ne plaisante pas, l'Algérie sera sans pitié». Mais, la phrase a de quoi choquer et outrager tous ceux qui ne connaissent pas l'individu, qui change de casquette carrément pour devenir le porte-parole de l'entité sioniste. C'est en ces termes que le professeur ultra-nationaliste israélien a répondu aux questions de la journaliste, au sujet de l'implication de l'entité sioniste, et son comparse actuel impliqué dans les événements de Kabylie et les incendies ayant ravagé l'Algérie, durant l'été écoulé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.