Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Le renforcement des capacités de combat de l'armée sahraouie, une des priorités pour 2022    Football / Algérie : Djahid Zefizef nouveau manager général des Verts    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le Chabab réussit la passe de trois    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le monde vu par El Moudjahid
La revue Politis , décrypte les grands événements
Publié dans L'Expression le 30 - 11 - 2021

L'actualité internationale sous le prisme d'El Moudjahid. Chaque mois, le doyen des quotidiens francophones décrypte les grands dossiers internationaux qui impliquent l'Algérie dans sa revue Politis qui est déjà à son deuxième numéro. Mettant en scène des diplomates, des historiens, des intellectuels et des hommes de sciences, Politis - accessible sur le site d'El Moudjahid (www.elmoudjahid.dz) - nous restitue des événements qui marquent l'actualité nationale et internationale sous le prisme d'El Moudjahid. On a toujours parlé de nous sans nous. Trêve de la vacuité: El Moudjahid a décidé de faire connaître une vision dans le vaste champ des idées médiatiques souvent dominé par les autres. Ainsi,le premier numéro de Politis,a été consacré à l'impact de la révolution algérienne sur les mouvements de libération dans le monde. Un document précieux où des diplomates chevronnés et historiens ont apporté leur analyse sur la révolution algérienne, à travers la résistance de son peuple aux crimes contre l'humanité, commis par la France coloniale. Une épopée qui a, d'ailleurs, valu à l'Algérie l'appellation de «Mecque des révolutionnaires», en ce sens qu'elle a donné une dynamique aux mouvements de libération et activé les organisations internationales pour donner son sens le plus noble aux droits des peuples à l'autodétermination. Politis propose, pour le numéro du mois de décembre, un dossier très fouillé «spécial Palestine». Une heureuse coïncidence pour ce numéro édité avec la célébration de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. Avec arguments basés sur des faits de l'histoire, Politis nous livre un document précieux où sont décryptés les enjeux qui sous-tendent la cause palestinienne, il retrace la donne, la cartographie exacte du conflit pour mettre en relief l'ampleur du génocide perpétré par l'entité sioniste dans les territoires occupés. Dans un brillant article au titre Etat palestinien entre intransigeance israélienne et... dispersion des rangs, l'ancien rédacteur en chef de l'hebdomadaire Algérie Actualités et ancien directeur général du quotidien Horizons, Abdelaziz Sebaâ, dissèque la cause palestinienne au bout d'une analyse éclairée du conflit. Dans le même dossier, l'ambassadeur de l'Etat de la Palestine en Algérie livre, également, son analyse en pointant, notamment les visées de l'occupant israélien. Il explique comment Israël entreprend une démarché machiavélique de remplacement en vidant El Qods de ses habitants dans le but de brouiller tous les repères identitaires culturels et historiques. Politis fait également intervenir dans ce dossier sur la Palestine le président du Conseil de la nation, Salah Goiudjil qui s'est interrogé sur la solidarité arabe sur la cause palestinienne qui, autrefois, était sacrée. «Où sont les frères, où est le Monde arabe et où sont les frères palestiniens?», s'est interrogé le deuxième homme de l'Etat non sans relever également la passivité de la communauté internationale sur le sort de la Palestine. Mais dans cet océan de complaisances, il y a des voix qui émergent pour dire non au génocide, à l'occupation et à la spoliation des terres palestiniennes. Politis, relève à ce propos la décision courageuse prise par le Royaume de Belgique d'étiqueter les produits en provenance des colonies israéliennes de Cisjordanie, ainsi que les tueries d'enfants palestiniens. Le mensuel d'El Moudjahid fait, également, état de la position honorable de la Tunisie, membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, qui presse l'occupant à se conformer à la légalité internationale. Il en est de même pour le soutien inconditionnel de l'Angola au peuple palestinien.
D'autres thématiques ont eu les faveurs des colonnes de Politis, comme l'épineux dossier des changements climatiques auxquels la revue consacre un large espace. On trouve ainsi le climatologue Zeineddine Nouaceur, maître de conférences à l'université de Rouen (France) qui avertit sur la situation préoccupante que vit l'Afrique. Abderahim Bessaha, docteur en économie, expert international et spécialiste de la macroéconomie, ancien fonctionnaire du FMI, brosse le tableau de l'économie mondiale et la nouvelle carte géostratégique, et enfin, une précieuse contribution du professeur Kamel Sanhadji affirmant que, désormais, «nous entrons dans l'ère des pandémies». Comment y survivre? C'est la question. Puisqu'on y est, longue vie à Politis.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.