Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Ligue 1: le CR Belouizdad tient bon, le RC Arba respire mieux    Serie A : Bennacer champion avec le Milan AC !    Météo: des températures au-dessus des moyennes saisonnières    L'actrice Chafia Boudrâa s'est éteinte à l'âge de 92 ans    Hausse des températures: le ministère de la Santé prodigue des conseils préventifs    Le DG de l'ALECSO salue la proposition de l'Algérie concernant le plan arabe d'éducation en temps de crises    Benbouzid préside les travaux de la 57e session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Santé    Sahara occidental: le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Industrie: prioriser le rendement économique lors de l'importation des chaînes et équipements de production rénovés    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans le secteur de Smara    "Andaloussiates El Djazair" : prestation de l'association "Mezghenna" d'Alger    Football - Ligue 2: Le MCEB et l'USMK champions, le MOB, la JSMB et le CRBAO rétrogradent    ES Sétif: Une lacune impardonnable    LIRF - Inter-régions: Une fin de saison entachée par la violence    Fertial: Asmidal reprend les 17% du groupe «ETRHB Haddad»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Tlemcen: Quatre morts par noyade sur les plages de Bider et Moscarda    Pour la quatrième année consécutive: Mort massive de poissons au lac Oum Ghellaz    A quelques semaines des jeux Méditerranéens: Des invasions de moustiques enveniment le quotidien des Oranais    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Réfugiés climatiques    La pression jusqu'en 2023 ?    15 hôtels réservés aux journalistes    La FSF épingle la FFF    Accord avec Mbappé?    «L'heure de l'unification arabe a sonné»    Dialogue national sans partis politiques    Les forces sionistes ont tué un jeune de 17 ans    La déclaration devant l'APN en septembre    Quelle place pour les partis?    Comment sauver les récoltes?    Les recasés de Saket s'impatientent    La grande inquiétude!    Les serments de Belaribi aux ingénieurs    34 milliards pour la zone d'activité    Le pari vital de Tebboune    Un grand homme s'en va!    Formation au ciné-concert    «Nous sommes ouverts à tous les Algériens»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    Une manœuvre dissuasive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Premier film local en langue amazighe
Projection d' «Arak d'Arak» à Ouargla
Publié dans L'Expression le 17 - 01 - 2022


«Arak d'Arak» (ton fils est ton fils) est l'intitulé du premier film local en langue amazighe, projeté mercredi dernier, en avant-première à la Maison de la culture «Moufdi Zakaria» à Ouargla, dans le cadre de la célébration du Nouvel An amazigh (Yennayer 2972). Première expérience cinématographique traitant de facettes du patrimoine matériel et immatériel ouargli, cette oeuvre, de 96 minutes, réalisée dans la variante amazighe ouarglie «Taguergrant», vise à mettre en valeur le patrimoine immatériel de la société ouarglie durant les années 80 et 90 du dernier siècle. Cette production vise également à ressusciter des composantes du legs matériel et immatériel de l'ancienne ville d'Ouargla, puisant d'informations et de connaissances d'archéologues, sociologues et conteurs populaires, ainsi que du glossaire de la variante Taguergrant, en sus de l'utilisation d'anciens lexèmes en voie de disparition, a expliqué son réalisateur, Mohamed Ali Mahdjar. Cette production cinématographique vise, en outre, la transmission de messages aux contenus sociaux, valorisant le rôle de la famille, l'éducation et les retombées négatives de l'insouciance familiale sur la société, conduisant à des mauvais comportements des enfants, dont la toxicomanie et le vol. Les auteurs de cette oeuvre entendent également valoriser les compétences juvéniles locales en matière de production cinématographique, de techniques de photographie, de montage et de mise en scène. Mohamed Ali Mahdjar a exprimé, à cette occasion, sa joie de voir son oeuvre se concrétiser, grâce à la fédération des efforts des associations du vieux Ksar et d'une vingtaine de comédiens amateurs pour la réalisation de ce film. Produite sur autofinancement, avec l'appui de la coordination des associations du vieux Ksar d'Ouargla et une contribution symbolique du Haut Commissariat à l'amazighité (HCA), la réalisation de cette production a duré près de trois ans à travers le vieux ksar d'Ouargla, ses ruelles et les palmeraies environnantes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.