Décès du moudjahid et Général-major à la retraite, Ali Bouhedja    Le Président Tebboune présente ses condoléances suite au décès du moudjahid et Général-major à la retraite Ali Bouhedja    Industrie pharmaceutique: clôture du Salon algérien de l'Industrie pharmaceutique à Dakar    Industrie pétrochimique: atteindre 5 milliards de dollars d'exportations à moyen terme    Le projet de la loi relative à l'investissement contribuera "à drainer des investissements"    Le Président Tebboune félicite la boxeuse Imane Khelif    Judo/ 43e Championnats d'Afrique : 31 pays confirment leur présence au rendez-vous d'Oran    La Fédération du Sénégal répond sèchement à la fédération française dans l'affaire Idrissa Gueye    Mahrez inaugure un stade à son nom à Sarcelles    Ghlamallah appelle depuis Kazan à relancer le rôle du Groupe de vision stratégique "Russie et Monde islamique"    Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    Pourquoi les prix ont baissé    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    La Sonelgaz se met de la partie    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Un nouvel ancrage à l'activité économique    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Panique dans les lycées
Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 19 - 01 - 2022

Plusieurs lycées sont fermés alors que dans d'autres, on enregistre des absences records d'élèves et d'enseignants ayant contracté le coronavirus ces derniers jours. C'est la panique générale dans plusieurs établissements scolaires de la wilaya de Tizi Ouzou à cause de la prolifération du coronavirus, plus particulièrement durant ces 10 derniers jours. Certains lycées n'ont pas hésité à fermer carrément leurs portes pour une dizaine de jours, en guise de confinement et pour tenter de freiner cette propagation.
Dans d'autres lycées, on ne sait pas quoi faire bien que de nombreux cas d'élèves et d'enseignants ainsi que de travailleurs aient été déclarés positifs au coronavirus. Hier, les élèves du lycée Hamki de Tizi Ouzou ont refusé d'entrer au lycée. Et pour cause, le nombre de cas positifs de personnes ayant contracté le coronavirus s'élève à des dizaines. L'inquiétude des élèves et des enseignants est donc légitime et compréhensive. La même attitude a été enregistrée hier aussi, au lycée technique de Draâ Ben Khedda où l'on a relevé des dizaines de personnes ayant contracté le coronavirus sans qu'aucune mesure de la part de qui de droit ne soit prise, afin d'arrêter cette escalade d'un virus virulent et qui provoque, chaque jour, des morts et des hospitalisations, qui s'élèvent à des centaines au quotidien à l'échelle nationale. Compte tenu de cette situation, une réunion a eu lieu, avant-hier, au lycée Krim-Belkacem, également pour étudier la nécessité de fermer le lycée pour une dizaine de jours, afin de rompre la chaîne des contaminations qui n'a épargné ni les enseignants, ni les élèves, ni les adjoints d'éducation, dont la majorité sont confinés à domicile. Hier, à 10 h, les élèves de ce lycée ont aussi décidé de «quitter les lieux» à cause du même problème. De nombreux autres lycées sont fermés dans les quatre coins de la wilaya depuis la fin de la semaine écoulée et ce, pour les mêmes raisons.
Il y a eu d'abord la fermeture du lycée de Aïn El Hammam où l'on a enregistré un nombre élevé de malades de la Covid-19. Par la suite, il y a eu la fermeture du lycée technique de la nouvelle ville, avant que le technicum de Boghni ne lui emboîte le pas. Le lycée Ali Larbès de la commune d'Assi Youcef (dans la daira de Boghni est également fermé depuis dimanche dernier pour une période de 10 jours à cause de l'apparition de nombreux cas de Covid-19. Avec moins d'ampleur, le même tableau est à dresser concernant la situation dans les écoles primaires et les collèges d'enseignement moyen. Certains élèves présentant les symptômes de la Covid-19 se présentent même dans les écoles, a-t-on appris, ce qui a poussé de nombreux enseignants à tirer la sonnette d'alarme, à titre individuel. Mais aucune réaction ni de la part des syndicats ni de la part de la direction de l'éducation n'a été enregistrée pour l'instant. Pour leur part, les directeurs des établissements scolaires ont déploré l'absence de moyens, afin de faire appliquer le protocole sanitaire dans les écoles. Même le port de la bavette est une mesure qui n'est pas observée par la majorité des personnes concernées, élèves et enseignants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.