Réunion du gouvernement: examen du projet d'extension du port de Djen-Djen    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines aux secteurs de Mahbes et El Farsya    Algérie-Italie: des relations économiques en constante évolution    Judo: le parc sportif d'Oran est en mesure d'accueillir le championnat du monde    Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tizi Ouzou: ouverture du 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni    Saïda: décès du président de l'APC de Youb    Ligue 1/WAT-ESS: les Sétifiens en quête de rachat    Affaire GB Pharma: Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 3 ans de prison ferme    Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Des mentalités à formater    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Les directeurs des CEM se rebellent    La société civile en question    Des nouveautés en attendant le 5 Juillet...    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une synergie à trois voix pour dénoncer les violences de genres
Pièce de théâtre Habibi
Publié dans L'Expression le 20 - 01 - 2022


La pièce de théâtre Habibi, coproduite par la compagnie algérienne «Sindjab» de Bordj Ménaïel, suisse «Apsara», et le théâtre et la troupe «Thérap'Art» de Tunisie, sur les violences de genres, partira en tournée du 22 au 28 janvier dans six villes de l'est et du centre du pays, ont annoncé lundi à Alger, les concepteurs du spectacle. Mis en scène par la Suissesse Silvia Barreiros sur un texte de sa plume, le spectacle se voulant à visées pédagogique et didactique, a été, en partie, traduit par le dramaturge et metteur en scène Omar Fetmouche et pris comme support à l'organisation d'ateliers de formation, à Boumerdès, notamment qui ont abouti à la programmation d'une tournée dans plusieurs villes d'Algérie. Habibi, explique la metteure en scène dans un point de presse tenu lundi au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), traite de la détresse absolue d'une femme soumise au diktat du père, du mari, du frère ou encore du fils, qui l'ont réduite au silence, une omerta dont le voisinage est complice et à laquelle s'identifient d'autres femmes emmurées dans le conservatisme rétrograde et destructeur. Dans sa salle de bain, sa seule échappatoire, croirait-elle, l'homme s'invite au coeur de ses ablutions, violant ainsi son intimité, car se sentant en droit de tout faire, dans une dualité entre «Elle» et «Lui», qui met à nu les sociétés aux esprits étroits, exclusivement masculines et dénonce ouvertement le tabou de cette suprématie qui n'a pas lieu d'être, héritage aveugle de la tradition ancestrale. Rendu par une pléiade de comédiens tunisiens, le spectacle, coordonné par Omar Fetmouche, sera agrémenté d'un fond musical signé, Ondina Duany, d'une scénographie fonctionnelle de Kays Rostom, «refaite à Alger selon les mesures et les normes des décors originaux», alors que les costumes et accessoires sont l'oeuvre de Nawel Lasouad. Ces expériences sont nécessaires, dans la mesure où elles permettent au Théâtre algérien de s' «ouvrir sur ce qui se fait ailleurs», à travers des échanges qui poussent les jeunes comédiens à se surpasser pour «découvrir en eux, de nouvelles formes d'expression», ajoute le dramaturge Omar Fetmouche. L'expérience entreprise par les jeunes comédiens algériens à Boumerdès, lors des ateliers organisés autour de l'oeuvre de Silvia Barreiros sera capitalisée, selon Omar Fetmouche, qui compte en faire ressortir un nouveau spectacle. Fondateur du Théâtre Sindjab de Bordj Ménaïel, Omar Fetmouche, compte également s'investir dans le théâtre thérapeutique, une expérience qu'il a déjà menée avec succès, dans nombre de villages touchés par les incendies de forêt qui ont frappé plusieurs régions d'Algérie durant l'été dernier.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.